Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La submersion du Beleriand
#1
Eh oui, c'est encore moi qui pose une question Razz. Et autant vous dire tout de suite que je n'ai pas fini Twisted Evil

Une question qui me taraude depuis ma première lecture du Silmarillion:
A la fin du premier Age, le Beleriand est submergé, suite à la Guerre de la Grande Colère. Les Edain se rendent alors pour la plupart sur l'île de Númenor (dans des navires guidés par des Elfes) tandis que les autres habitants du Beleriand traversent les Montagnes Bleues.

Il y a une chose qui me paraît obscure là-dedans: comment les Elfes, Nains et tous les autres ont-ils eu le temps de fuir avant que les terres ne soient submergées? Si la submersion est une conséquence directe des batailles qui ont eu lieu entre les Valar et Morgoth, elle devrait survenir, en toute logique, juste après cette bataille. Mais si c'était le cas, la population du Beleriand n'aurait pas eu le temps de fuir.
Mais comme ils ont fuis, la submersion a dû se produire beaucoup plus tard… Ce qui entre en contradiction avec ce que je viens de dire.

A moins que les Elfes se soient téléportés jusqu'au-delà des Ered Luin Wink , ceci me semble être un problème. Il est possible aussi que je n'aie tout simplement rien compris...
Qu'en pensez-vous?

Morwen
"Ósnjallr maðr
hyggsk munu ey lifa,
ef hann við víg varask;
en elli gefr
hánum engi frið,
þótt hánum geirar gefi."

Hávamál
Répondre
#2
Il me semble qu'on en a déjà parlé, mais la destruction du Beleriand ne s'est pas faite en un claquement de doigts. La guerre de la Grande Colère dure plusieurs décennies : 50 ans selon les Annales du Beleriand (V.144), 42 ans selon le Tale of Years (XI.346). Largement de quoi préparer son baluchon, que ce soit pour rejoindre l'armada d'Eönwë ou se carapater vers l'Eriador.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#3
Merci Meneldur! En effet, j'ai dû passer à côté de certaines infos Wink
"Ósnjallr maðr
hyggsk munu ey lifa,
ef hann við víg varask;
en elli gefr
hánum engi frið,
þótt hánum geirar gefi."

Hávamál
Répondre
#4
Sans parler du fait que les Edain n'émigrèrent qu'en 32 DA : il faut donc supposer une suite d'événements géologiques catastrophiques, qui ont progressivement amené la submersion de la majeure partie du Beleriand.

À noter aussi que certaines parties du Beleriand ne furent jamais submergées, en particulier les hauteurs de Dorthonion et la colline de Himring.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#5
(22.08.2011, 17:09)Elendil a écrit : Sans parler du fait que les Edain n'émigrèrent qu'en 32 DA
Ah, je ne savais pas (ou en tout cas je ne m'en souvenais pas)!

Et merci pour ces précisions, Elendil.
"Ósnjallr maðr
hyggsk munu ey lifa,
ef hann við víg varask;
en elli gefr
hánum engi frið,
þótt hánum geirar gefi."

Hávamál
Répondre
#6
Je me demande si on pourrait imaginer qu'Eönwë a établi son « quartier général » durant la guerre de la Grande Colère dans la région du Dorthonion. Pile en face d'Angband, ça serait l'endroit idéal pour coordonner des offensives ; et surtout, ça pourrait expliquer pourquoi « Tol Fuin » a été épargnée par le déluge et les destructions de la fin du Premier Âge.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#7
Hmm, difficile de savoir ce que Tolkien avait en tête sur l'ampleur de la submersion du Beleriand, mais une chose est sûre au moins, c'est que Maglor et Maedhros, refusant de partir pour Aman, volèrent les Silmarils dans le camp d'Eönwe... Ce qui présuppose bien l'existence d'une partie non submergée, même si l'emplacement de ce camp n'est pas précisé...

J'ai un peu du mal à visualiser la chose, mais une piste à creuser peut-être : dans les "Premières Annales de Beleriand" (la Formation de la Terre du Milieu), année 250, il est indiqué que les armées se déployèrent des deux côtés du Sirion. Or dans le Silmarillion de 1977, le fleuve Sirion est détruit ("Sirion was no more"), je n'ai pas recherché de quelle version cela venait, mais c'est le rare élément géographique expressément nommé... Si la bataille finale a bien commencé là (ce qui n'est pas impossible, l'Anfauglith entier contenait soi-disant les armées de Morgoth), alors les chaînes montagneuses qui entourent le Dorthonion (Echoriath, Ered Gorgoroth...) ne sont pas loin à l'est du Sirion et au sud de l'Anfauglith...

Répondre
#8
Effectivement, c'est pas facile de visualiser un conflit qui a détruit un sous-continent entier !

« and Sirion was no more » et tout le passage alentour semble provenir du dernier chapitre de la Quenta Noldorinwa — normal, vu que Christopher n'avait rien de plus récent à se mettre sous la dent...

On a un compte-rendu un peu détaillé du début de la guerre dans les Annales Tardives (V.143-144) : Fionwë débarque du côté des ruines d'Eglorest, où Ingwiel mène la première vague et chasse les Orques du littoral. Fionwë installe son camp sur les rives du Sirion (547). Trois ans plus tard, Morgoth conduit ses troupes hors d'Angband, franchit Taur-nu-Fuin et tente d'empêcher Fionwë de franchir le Sirion (Tolkien ne dit pas où : peut-être au Brithiach ?), mais il est vaincu et doit battre en retraite vers Angband, et Fionwë le poursuit.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Submersion de Numenor et Anneau Unique Cemendil 26 23 394 28.08.2013, 15:38
Dernier message: Thorin II Ecu-de-Chêne
Smile carte de beleriand + terre du milieu ? Beleg 3 9 782 04.06.2011, 20:39
Dernier message: Hisweloke
  Beleriand Melian67 9 7 022 11.10.2004, 22:17
Dernier message: Belgarion

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)