Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Frodon et l'Anneau de Pouvoir
19.01.2006, 05:24
Message : #1
Frodon et l'Anneau de Pouvoir
Frodon et l'Anneau de Pouvoir

Nous savons tous que depuis son départ de la Comté, Frodon Sacquet, porteur de l’Anneau de Pouvoir, a grandi à travers ce dernier. Cet objet maléfique l’a changé d’une manière radicale, allant jusqu’à faire de ce Hobbit un être relativement puissant. On peut déjà constater ce changement dans Les Deux Tours, où Frodon nous apparaît sous un tout nouveau jour : celui d’un terrible et puissant seigneur. Je vais citer ci-bas différents passages appuyant mes paroles.

« Il sembla un moment à Sam que son maître avait grandi et que Gollum s’était tassé : une grande ombre sévère, un puissant seigneur cachant son éclat dans un nuage gris, et à ses pieds, un petit chien geignant. Pourtant tous deux avaient une certaine parenté, ils n’étaient pas étrangers à l’autre et ils pouvaient atteindre leur pensée réciproque. »

Nous voyons ici Frodon réduire à l’impuissance Gollum, créature totalement dépendante de l’Anneau, par la seule force de sa volonté. De plus, il paraît soudainement à Sam que son maître à grandi. Cette description est elle-même très semblable à celle de Gandalf lors de son entretient avec Bilbon, lorsque ce dernier l’accuse de convoiter l’Anneau pour lui-même. J’ai relevé un autre passage très intéressant, toujours dans Les Deux Tours, faisant allusion au pouvoir que pourrait acquérir Frodon au fil du temps.

« Frodon attendait, incapable de bouger, tel un oiseau à l’approche du serpent. Et, dans cette attente, il sentit, plus puissant que jamais auparavant, l’ordre de mettre l’Anneau à son doigt. Mais, si grande fût l’impulsion, il n’était pas enclin à y céder à ce moment. Il savait que l’Anneau ne ferait que le trahir et que, même en le mettant, il n’aurait pas le pouvoir d’affronter le Roi de Morgul – pas encore. »

Il me semble que le dessein de Tolkien est de laisser entendre au lecteur qu’avec du temps, Frodon acquérra ou pourrait acquérir, par le biais de l’Anneau, le pouvoir de s’opposer au seigneur des Nazgûl, de le dominer, devenant par ce fait un des plus fameux personnages de son temps. Le pouvoir de Frodon se manifeste de nouveau un peu avant la fin, dans la dernière partie du Retour du Roi, tout juste avant la destruction de l’Anneau et la défaite finale de Sauron. On remarque que l’Anneau semble avoir gagné en puissance, privant Frodon d’une certaine part de lui-même.

« Puis soudain, comme auparavant sur les surplombs de l’Emyn Muil, Sam vit ces deux rivaux sous un autre jour. Une forme ramassée sur elle-même, à peine plus que l’ombre d’un être vivant, une créature à présent complètement défaite et vaincue, mais cependant pleine de rage et d’une hideuse convoitise; et devant elle se dressait, sévère, inaccessible maintenant à la pitié, une figure en blanc; mais sur la poitrine elle tenait une roue de feu. Du feu, parla une voix de commandement.

- Va-t’en et ne m’importune plus! Si jamais tu me touches encore, tu seras toi-même jeté dans le Feu du Destin. »


Voici, enfin, un dernier passage évoquant la puissance relative de Frodon, peu avant la fin de l’Anneau.

« Frodon bougea alors et il parla d’une voix claire, d’une voix plus claire et plus puissante, en fait, que Sam ne l’avait jamais entendu employer, et elle dominait le vombrissement et le tumulte de la Montagne du Destin, qui se répercutaient sur la voûte et les murs. »

Frodon après la destruction de l'Anneau

Voici donc ce que devient Frodon, peu avant la fin, ayant revendiqué l’Anneau pour sien, ce dernier ayant acquis un pouvoir presque total sur son esprit : potentiel seigneur des ténèbres. Dans une telle mesure, j’en viens à me demander ce qui se serait passé si les Nazgûl avaient atteints la Montagne du Destin et s’étaient trouvés face au porteur de l’Anneau. Frodon aurait-il pu soumettre les Nazgûl? N’est-ce pas là une fin possible que Tolkien avait prédit dans Les Deux Tours? Et s’il n’avait peut être pas encore le pouvoir de dominer leur défunt chef, Frodon aurait-il pu les dominer, eux, entités moindres? Nous ne le saurons malheureusement jamais. Ainsi, l’Anneau est détruit, et tout ce qui a été accompli ou entamé par son pouvoir est défait : les entreprises de Sauron, la longévité de Bilbon et les pouvoirs qu’à obtenus Frodon en portant l’Anneau si loin, sont réduis à néant. Cependant quelque chose me trouble. Frodon est différent de celui qu’il était au commencement. J’entends par là autre chose que sa nouvelle maturité ou sa vision du monde. Sarouman fait lui-même quelque remarque sur le sujet.

« Sarouman se remit sur pied et fixa les yeux sur Frodon. Il y avait dans son regard en même temps de l’étonnement, du respect et de la haine. – Vous avez grandi, Semi-homme, dit-il. Oui, vous avez beaucoup grandi. Vous êtes sage, et cruel. Vous avez retiré toute douceur à ma vengeance, et maintenant, il me faut partir d’ici l’amertume au cœur en reconnaissance de votre miséricorde. Je la hais et vous aussi! Eh bien, je m’en vais et je ne vous inquiéterai plus. Ne comptez pas toutefois que je vous souhaite santé et longue vie. Vous n’aurez ni l’un ni l’autre. Mais ce n’est pas de mon fait. Je vous le prédis, simplement. »

Certes, ceci n’est pas une preuve flagrante d’un potentiel pouvoir, caché, de Frodon. Je vais donc citer un dernier passage, une conversation entre Sam et Frodon, peu avant que ce dernier ne se rende aux Havres.

« Et tu as aussi Rose, et Elanore; et le petit Frodon viendra, et la petite Rosie, et Merry, et Tête d’Or, et Pippin; et d’autres encore, peut être, que je ne vois pas. »

À mon avis, Tolkien laisse ici clairement entendre que Frodon a le don de voyance, qu’il peut entrevoir l’avenir, chose qu’il aurait peut être pu faire alors qu’il possédait l’Anneau, quand le pouvoir de celui-ci opérait encore. Mais l’Anneau et son pouvoir sont finis; seuls les sages peuvent entrevoir l’avenir. Certains diront que Frodon a pu, au terme de la Quête, obtenir le même statut qu’un sage, voyant là un cadeau des Valar, mais je ne suis pas d’accord. Pour moi, en récompense de tous ses labeurs, tous ses doutes et ses soucis, Frodon se voit offert le privilège de poser les yeux sur les Terres Immortelles et d’y vivre sa mortalité; et cet immense honneur est bien suffisant. Je ne pense certes pas à une erreur de Tolkien, mais je m’interroge sur la nature de Frodon et de son apparente clairvoyance. Je vous propose de me donner votre avis sur la question, vos hypothèses.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 11:36
Message : #2
Re: Frodon et l'Anneau de Pouvoir
Seigneur Ecthelion a écrit :Dans une telle mesure, j’en viens à me demander ce qui se serait passé si les Nazgûl avaient atteints la Montagne du Destin et s’étaient trouvés face au porteur de l’Anneau. Frodon aurait-il pu soumettre les Nazgûl? N’est-ce pas là une fin possible que Tolkien avait prédit dans Les Deux Tours? Et s’il n’avait peut être pas encore le pouvoir de dominer leur défunt chef, Frodon aurait-il pu les dominer, eux, entités moindres? Nous ne le saurons malheureusement jamais.

Mais si, heureux homme, puisque Tolkien s'est exprimé à ce sujet :

Tolkien, dans la lettre 246, a écrit :It is an interesting problem: how Sauron would have acted or the claimant have resisted. Sauron sent at once the Ringwraiths. They were naturally fully instructed, and in no way deceived as to the real lordship of the Ring. The wearer would not be invisible to them, but the reverse; and the more vulnerable to their weapons. But the situation was now different to that under Weathertop, where Frodo acted merely in fear and wished only to use (in vain) the Ring's subsidiary power of conferring invisibility. He had grown since then. Would they have been immune from its power if he claimed it as an instrument of command and domination?
Not wholly. I do not think they could have attacked him with violence, nor laid hold upon him or taken him captive; they would have obeyed or feigned to obey any minor commands of his that did not interfere with their errand – laid upon them by Sauron, who still through their nine rings (which he held) had primary control of their wills. That errand was to remove Frodo from the Crack. Once he lost the power or opportunity to destroy the Ring, the end could not be in doubt – saving help from outside, which was hardly even remotely possible.
Frodo had become a considerable person, but of a special kind: in spiritual enlargement rather than in increase of physical or mental power; his will was much stronger than it had been, but so far it had been exercised in resisting not using the Ring and with the object of destroying it. He needed time, much time, before he could control the Ring or (which in such a case is the same) before it could control him; before his will and arrogance could grow to a stature in which he could dominate other major hostile wills. Even so for a long time his acts and commands would still have to seem 'good' to him, to be for the benefit of others beside himself.
The situation as between Frodo with the Ring and the Eight might be compared to that of a small brave man armed with a devastating weapon, faced by eight savage warriors of great strength and agility armed with poisoned blades. The man's weakness was that he did not know how to use his weapon yet; and he was by temperament and training averse to violence. Their weakness that the man's weapon was a thing that filled them with fear as an object of terror in their religious cult, by which they had been conditioned to treat one who wielded it with servility. I think they would have shown 'servility'. They would have greeted Frodo as 'Lord'. With fair speeches they would have induced him to leave the Sammath Naur – for instance 'to look upon his new kingdom, and behold afar with his new sight the abode of power that he must now claim and turn to his own purposes'. Once outside the chamber while he was gazing some of them would have destroyed the entrance. Frodo would by then probably have been already too enmeshed in great plans of reformed rule – like but far greater and wider than the vision that tempted Sam (III 177)5 – to heed this. But if he still preserved some sanity and partly understood the significance of it, so that he refused now to go with them to Barad-dûr, they would simply have waited. Until Sauron himself came. In any case a confrontation of Frodo and Sauron would soon have taken place, if the Ring was intact. Its result was inevitable. Frodo would have been utterly overthrown: crushed to dust, or preserved in torment as a gibbering slave. Sauron would not have feared the Ring! It was his own and under his will.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 12:01
Message : #3
 
Voila qui a le mérite d'être clair, cher Dior ! Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 12:07
Message : #4
Re: Frodon et l'Anneau de Pouvoir
Seigneur Ecthelion a écrit :Frodon se voit offert le privilège de poser les yeux sur les Terres Immortelles et d’y vivre sa mortalité; et cet immense honneur est bien suffisant.
Attention, tout n'est pas rose là-dedans, Tolkien parle même d'un "purgatoire" de Frodon vis-à-vis du Mal qui s'est infiltré en lui par l'Anneau qu'il devrait vivre à l'Ouest (cf. Letters).
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 14:51
Message : #5
 
A mon avis, potentiellement, chaque être qui porterait l'anneau volontairement deviendrait puissant. Mais ses actes finiraient par servir les desseins de Sauron.

Frodon gagne en sagesse ce qu'il perd en innocence. Il a renforcé sa volonté mais il ne peut se défaire d'une forme de désespoir. Peut-on réellement considérer cela comme un bénéfice?

Seigneur Ecthelion a écrit :Nous voyons ici Frodon réduire à l’impuissance Gollum, créature totalement dépendante de l’Anneau, par la seule force de sa volonté.

Je penche plus sur l'effet corde elfique attaché à la cheville que sur la force de la volonté de Frodon. Certes Frodon a une étonnante volonté mais à ce moment-là, ce n'est pas çà qui fait plier Gollum.

Citation :"...Du feu, parla une voix de commandement.
- Va-t’en et ne m’importune plus! Si jamais tu me touches encore, tu seras toi-même jeté dans le Feu du Destin."

Là, je me pose une question. A qui appartient la voix? S'il s'agit de Frodon, ne ressent-on pas déjà que Frodon n'aura pas la force de jeter l'anneau car il s'exprime déjà à travers lui?
S'agit-il de l'anneau qui sent Frodon enfin à sa portée et qui tente par tous les moyens d'empêcher Gollum de le reprendre? Gollum ne veut pas que l'anneau ne soit détruit ou retrouvé. L'anneau sait donc que s'il retourne à Gollum, il restera de nouveau caché.

quant au don de voyance, peut-être a-t-il vu les avenirs possibles lorsqu'il a enfilé l'anneau au Crevasses du destin? Il se souviendraitt alors simplement d'un pouvoir qu'il aurait acquis peu de temps. Celui-ci s'etant évanoui avec la destruction de l'anneau.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 15:53
Message : #6
 
Quant à la voix et la fameuse roue de feu, je te conseille la lecture de ce passionant fuseau : http://www.jrrvf.com/forum/noncgi/Forum/...00328.html Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 15:57
Message : #7
 
Elwë a écrit :
Seigneur Ecthelion a écrit :Nous voyons ici Frodon réduire à l’impuissance Gollum, créature totalement dépendante de l’Anneau, par la seule force de sa volonté.

Je penche plus sur l'effet corde elfique attaché à la cheville que sur la force de la volonté de Frodon. Certes Frodon a une étonnante volonté mais à ce moment-là, ce n'est pas çà qui fait plier Gollum.

Impossible car, à ce moment, on a libéré Gollum de ses fers; il n'est plus attaché.

Elwë a écrit :
Citation :"...Du feu, parla une voix de commandement.
- Va-t’en et ne m’importune plus! Si jamais tu me touches encore, tu seras toi-même jeté dans le Feu du Destin."

Là, je me pose une question. A qui appartient la voix? S'il s'agit de Frodon, ne ressent-on pas déjà que Frodon n'aura pas la force de jeter l'anneau car il s'exprime déjà à travers lui?
S'agit-il de l'anneau qui sent Frodon enfin à sa portée et qui tente par tous les moyens d'empêcher Gollum de le reprendre? Gollum ne veut pas que l'anneau ne soit détruit ou retrouvé. L'anneau sait donc que s'il retourne à Gollum, il restera de nouveau caché.

En réalité, nous avons là une réaction semblable à celle de Bilbon lorsqu'il a "cru" que Gandalf convoitait son anneau. Je crois que dette voix s'élevant du Feu est plutôt une métaphore.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 16:57
Message : #8
 
Une métaphore de quoi ? Et ce ne serait pas dans le style de Tolkien de présenter une métaphore sous cette forme.

Pour résumer le contenu du lien que je donne ci-dessus, cette voix pourrait être soit Frodo, soit l'Anneau, soit ... Eru !
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 19:46
Message : #9
 
Seigneur Ecthelion a écrit :
Elwë a écrit :
Seigneur Ecthelion a écrit :Nous voyons ici Frodon réduire à l’impuissance Gollum, créature totalement dépendante de l’Anneau, par la seule force de sa volonté.

Je penche plus sur l'effet corde elfique attaché à la cheville que sur la force de la volonté de Frodon. Certes Frodon a une étonnante volonté mais à ce moment-là, ce n'est pas çà qui fait plier Gollum.

Impossible car, à ce moment, on a libéré Gollum de ses fers; il n'est plus attaché.

Je poursuis l'extrait que tu as pris
"...Pourtant tous deux avaient une certaine parenté, ils n'étaient pas étrangers l'un à l'autre et ils pouvaient atteindre leur pensée réciproque. Gollum se redressa et se mit à tripatouiller Frodon faisant mille platitudes devant lui.
- A bas! A bas! dit Frodon. Et maintenant prononcez votre serment!
- On promet, oui, je promets! dit Gollum. Je servirai le maître du Trésor. Bon maître, bon Sméagol, gollum, gollum! Il se mit soudain à pleurer et à chercher de nouveau à se mordre la cheville.
- Retire la corde, Sam! dit Frodon.
Sam obéit à contrecoeur...


Gollum était donc bien toujours sous la souffrance de la corde elfique.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 20:25
Message : #10
 
J'étais certain que tu avais cité le deuxième exemple que j'ai donné, semblable à celui-ci, mon erreur. Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 21:08
Message : #11
 
Pour la voix, à la réflexion, je pencherais plus pour la voix de l'anneau.

Il sent que Gollum est un instrument de sa perte et le prévient que lui-même sera jeté dans le Feu du destin s'il le touche encore.

ceci étayerait aussi l'hypothèse que Frodon n'acquiert pas le don de voyance mais qu'il se souvient de visions obtenues grâce à l'anneau.

Enfin, Sam a plus grandi que Frodon. Il a résisté à l'anneau de la Comté aux Crevasses du Destin, même après avoir été lui-même un porteur. Est devenu un élément primordial de la Comté par la suite. Il est d'ailleurs mis à l'honneur comme personnage clôturant le récit. (Si en plus on considère qu'il rejoint seul les Terres à l'ouest...pas n'importe qui le Sam)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.01.2006, 21:13
Message : #12
 
Relis le passage où Sam porte l'Anneau et vois à quel point il est incapable d'y résister. Je me souviens clairement d'une scène où Sam s'assoit en enfile l'Anneau sans raison précise. De plus, je doute que l'Anneau ait permi à Frodon d'entrevoir l'avenir car Frodon n'arrive même pas à se souvenir de la Comté. Tout ce que Frodon voit, c'est un cercle de feu, même éveillé. Tant qu'à moi il n'y a pas le temps pour se pencher sur l'avenir. Il ne faut pas oublier que pour Frodon, la Quête est sans espoir, l'Anneau ne lui a certainement pas permi de voir l'avenir de son serviteur.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.01.2006, 23:47
Message : #13
 
et si les visions de frodo n'étaient pas des "réminiscences" du miroir de galadriel, que sa nouvelle sagesse lui aurait permis de "trier", la bonne connaissance qu'il avait de la personnalité de son ami et de son épouse lui donnant la possibilité de ce genre d'assertion. D'autre part le respect profond que sam avait pour frodo a put insérer ses paroles dans son subconscient et participer à la réalisation de cette "prophétie"
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.01.2006, 20:35
Message : #14
 
Seigneur Ecthelion a écrit :Relis le passage où Sam porte l'Anneau et vois à quel point il est incapable d'y résister.
Sam fait tout de même preuve de résistance lorsqu'il entre au Mordor : il ressent une indicible envie de mettre l'Anneau, mais y résiste grâce à son bon sens.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.01.2006, 22:45
Message : #15
 
Et Sam rend volontairement l'anneau à Frodon car il sait qu'il est incapable de porter le fardeau de l'anneau. Frodon également à deux reprises était prêt à donner l'anneau mais pas aussi près de Barad-Dûr. De plus, quand, l'anneau au doigt, Sam est tenté par des visions de pouvoir et de renommée, il y résiste grâce à son bon sens.

Concernant les "visions" de Frodon, je considère qu'au moment où il passe librement l'anneau au doigt aux Crevasses du Destin, il se laisse imprégner du pouvoir de l'anneau. Ce qui pourrait lui donner la possibilité de voir les avenirs possibles. Quand à la fin, il est dit à Gollum "Va-t-en et ne m'importune plus! Si jamais tu me touches encore, tu seras toi-même jeté dans le Feu du Destin", que ce soit Frodon ou l'anneau à travers Frodon qui parle à Gollum, on peut ressentir la possibilité d'un pouvoir de prescience accordé par l'anneau. Dès lors, pour moi, dans le dialogue avec Sam sur son avenir, Frodon se rappelle de visions qu'il a eues en passant volontairement l'anneau en Mordor.
Enfin, il semble que une fois l'anneau détruit, tous les pouvoirs possibles qui en découlaient se sont évanouis. Même le pouvoir des 3 anneaux elfes, bien que ceux-ci n'ont jamais été touchés par Annatar, s'est évanoui. Donc à mon avis si Frodon a eu un moment le pouvoir de prescience, celui-ci s'est évanoui avec la destruction de l'anneau.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Anneaux de pouvoir dans le Silmarillion sam sanglebuc 18 4 766 23.01.2014 22:08
Dernier message: Tikidiki
  De l'immortalité finale de Frodon, Bilbon et Sam.... Squall-Estel 41 21 333 21.10.2011 10:54
Dernier message: Lomelinde
  Sam retrouve t-il Frodon vivant après leur séparation aux Havres Gris ? Miëg 6 7 801 12.11.2010 20:14
Dernier message: Andreth Endordil
  Luttes de pouvoir, Oeil et Esprit SimRack 5 2 676 04.08.2009 22:09
Dernier message: Beren
Question Pouvoir de Morgoth sur la mort des hommes Degolas Mortefeuille 29 10 077 25.08.2008 22:28
Dernier message: Aglarond
  Le rêve de frodon Idril 29 6 591 06.05.2008 09:41
Dernier message: Elendil
  Mission reussie ou pas de Frodon ? la bouche de sauron 25 8 978 09.03.2008 19:54
Dernier message: Aglarond
  les anneaux de pouvoir Juliεη 3 2 131 01.11.2006 02:10
Dernier message: Turb
  Frodon aurait eu un silmaril ?!!! Elear 32 10 036 19.04.2006 17:31
Dernier message: ISENGAR
  Pour pouvoir dormir Le Sporadique 48 15 617 12.12.2005 15:45
Dernier message: Le Sporadique

Aller à :