Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
les mystérieux Huorn
19.12.2005, 22:51
Message : #1
les mystérieux Huorn
Bien que l'on en parle très rarement, voir jamais dans la trilogie (je parle ici du seigneur des anneaux), j'ai entendu parler recement des Huorns, je connais les Ents et il me semble que Sylvebarde en parle mais je ne sais plus ou (il se peu qu'il ne fasse qu'allusion a eux) mais qui sont réellement les Huorns et ou vivent t'ils et que sont t'ils
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 22:57 (Ce message a été modifié le : 19.12.2005 23:51 par cuthalion.)
Message : #2
 
"Il y a en eux un grand pouvoir, et ils semblent susceptibles de s'envelopper d'ombre : il est difficile de les voir bouger. Mais ils le font. Ils peuvent se mouvoir très rapidement, s'ils sont en colère." Les Deux Tours
Voila une breve description des huorns...
En fait,d'apres mes souvenirs,les Huorns sont des Ents devenus presque entierement arbresques (je crois qu'il peut aussi s'agir d'arbres entesques)
Ils sont semblables aux arbres d'apparence,mais sont conscients et peuvent bouger
ils sont aussi tres agressifs et ne peuvent etre maitrisés que par les Ents,ils haissent particulierement les orques
La foret qui vient au Gouffre de Helm est constitué de huorns,ca c'est sur.peut etre que le vieil Homme Saule de la Vieille foret en est un,de meme que tous les arbres qui bougent dans cette meme foret...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:30
Message : #3
 
Pitié ! Le SdA - livre n'est pas une trilogie ! s'il y a trois volumes, c'est uniquement à cause de l'éditeur et du prix du papier.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:32
Message : #4
 
Il n'y a qu'à compter le nombre de Livre (6 au total)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:33
Message : #5
 
Le papier qui est d'ailleurs fabriqué a partir de bons arbres,peut etre meme de Huorns...snif....Non,une telle heresie ne saurait etre permise...Si il faut parler d'une trilogie tolkienniene ce serait:
1Le Silmarillion
2Le Hobbit
3Le Seigneur des Anneaux
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:35
Message : #6
 
je rectifie:

Bien que l'on en parle très rarement, voir jamais dans la magnifique histoire contée en 6 livres (je parle ici du seigneur des anneaux), j'ai entendu parler recement des Huorns, je connais les Ents et il me semble que Sylvebarde en parle mais je ne sais plus ou (il se peu qu'il ne fasse qu'allusion a eux) mais qui sont réellement les Huorns et ou vivent t'ils et que sont t'ils
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:35
Message : #7
 
Même pas, puisque le Silmarillion à proprement parler, c'est à dire au sens de Tolkien, c'est le Quenta Silmarillion, ce qui nous laisse plein d'autres petites choses Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:38
Message : #8
 
Enfin bon,la n'est pas le sujet....On pourrait disserter des pages la dessus...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2005, 23:44
Message : #9
 
Revenez au sujet, merci. Et cuthalion, s'il te plaît ! Un effort pour rendre tes posts lisibles, merci à toi.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 03:11
Message : #10
 
Ereinion Gil-galad a écrit :Il n'y a qu'à compter le nombre de Livre (6 au total)

elle est vieille cette version lol
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 09:42
Message : #11
 
Iluvatar a écrit :elle est vieille cette version lol

La division en six livres est reprise dans toutes les éditions, sans exception (au passage, Iluvatar, je te rappelle que poster un message, c'est bien, mais poster un message avec du contenu, c'est mieux).

Pour en revenir aux Huorns, ils ont joué un rôle non négligeable au cours de la bataille du gouffre de Helm :

Tolkien a écrit :La terre avait changé. Là où auparavant s'étendait la vallée verdoyante dont les pentes herbeuses léchaient les collines toujours plus hautes, apparaissait à présent une forêt. De grands arbres, dépouillés et silencieux, se dressaient en rangées innombrables avec leurs branches emmêlées et leur tête chenue; leurs racines tordues disparaissaient dans la longue herbe verte. En dessous d'eux régnait l'obscurité.
[...]
Les Orques chancelèrent, hurlèrent, et jetèrent épée et lance. Telle une fumée noire poussée par un vent montant, ils s'enfuirent. Ils passèrent en gémissant dans l'ombre des arbres en attente, et de cette ombre, nul ne ressortit plus.

Le Seigneur des Anneaux, livre III, chapitre 7, page 584

Legolas et Gimli discutent un peu à leur sujet dans le chapitre suivant (« La route de l'Isengard »).

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 13:26
Message : #12
Re: les mystérieux Huorn
Adrahil a écrit :Bien que l'on en parle très rarement, voir jamais dans la trilogie (je parle ici du seigneur des anneaux), j'ai entendu parler recement des Huorns, je connais les Ents et il me semble que Sylvebarde en parle mais je ne sais plus ou (il se peu qu'il ne fasse qu'allusion a eux) mais qui sont réellement les Huorns et ou vivent t'ils et que sont t'ils

Les Huorns sont apparus au troisième Âge du soleil, en faite c'était une race distincte des deux autres : arbres (olvar) et Ents. Yavanna craignait que la forêt ne soit détruite par l'ennemi d'ou l'apparition des Ents, les bergers des arbres, puis certains olvar devinrent semblable aux Ents et les ents aux arbres...

de la consistance tu l'auras...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 13:50
Message : #13
 
les Ents qui devinrent des arbres sont ceux qui n'ont plus gout a la vie ? ou ils ont subit un malefice?
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 14:30
Message : #14
 
Il se sont refermés sur eux même, à cause des attaques extérieurs, sont devenus agressifs...

Citation :Les Huorns sont apparus au troisième Âge du soleil, en faite c'était une race distincte des deux autres : arbres (olvar) et Ents. Yavanna craignait que la forêt ne soit détruite par l'ennemi d'ou l'apparition des Ents, les bergers des arbres, puis certains olvar devinrent semblable aux Ents et les ents aux arbres...
Tout cela a été crée bien avant le Troisième Âge... je crois qu'on ne sait pas trop, on hésite entre Age des Arbres et un autre, dont je ne me rappelle plus le nom! Confused
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 14:32
Message : #15
 
Adrahil a écrit :les Ents qui devinrent des arbres sont ceux qui n'ont plus gout a la vie ? ou ils ont subit un malefice?

Sylvebarbe ne l'explique pas, mais je doute qu'il y ait un quelconque maléfice caché là-dessous : ce n'est peut-être qu'une évolution naturelle des Ents, dans un monde où la féérie disparaît lentement.

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 14:53
Message : #16
 
Je pense que c'est juste une longue assimilation aux arbres dont ils ont la garde ! A force de vivre au milieu d'eux, ils en adpotent l'attitude, le mode de vie et, pour finir, l'immobilité !
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 15:00
Message : #17
 
Ton idée est intéressante Eorl, mais je préfère celle de Meneldur : la féérie quitte la TdM peut à peu, jusqu'à "nous".

Pourtant, il y a quelque chose qui me chagrine : quand on dit que quelque chose est féérique ou non, on le compare par rapport à quoi ? Very Happy
Parce qu'un Arbre qui parle, ça peut nous paraître irréel, mais pour les habitants de la TdM, enfin certains du moins, c'est assez "banal".
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 15:05
Message : #18
 
Au sinon, j'aime bien aussi celle de Sylvebarbe Razz
Tolkien, dans le SdA, a écrit :Nous sommes des gardiens d'arbres, nous autres vieux Ents. Nous restons assez peu nombreux. Les moutons finissent par ressembler aux bergers et les bergers aux moutons, à ce qu'on dit; mais lentement, et aucuns ne restent longtemps au monde. La ressemblance est plus rapide et plus proche entre les arbres et les Ents, et ils parcourent les siècles ensemble. Car les Ents ressemblent davantage aux Elfes; ils s'intéressent moins que les Hommes à leur propre personne, et ils ont plus d'aptitude à pénétrer les autres choses. Et pourtant aussi les Ents ressemblent davantage aux Hommes, ils sont plus changeants que les Elfes et plus prompts à prendre la couleur. Certains des miens ressemblent absolument à des arbres, à présent; il leur faut quelque chose de considérable pour sortir de leur torpeur, et ils ne parlent que par murmures. Mais certains de mes arbres ont les membres souples, et ils sont nombreux à pouvoir me parler. Ce sont les Elfes qui ont commencé, naturellement en éveillant les arbres, en leur enseignant à parler et en apprenant leurs propos d'arbres. Ils voulaient toujours parler à tout, les anciens Elfes.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 15:38
Message : #19
 
[Petite minute linguistique]
Bien que la signification du terme 'huorn' reste incertaine, tentons tout de même une approche linguistique de la chose.

L'élément -orn de ce terme vient fort probablement de la racine elfique ÓR-NI- qui nous donne le quenya orne et le noldorin (comprendre sindarin)/doriathrin orn "abre, grand arbre isolé" (cf. Ety/379).

L'élément hu- quant à lui reste plus énigmatique et rien nous permet d'affirmer avec certitude sa signification. Néanmoins, les récents apports des correctifs aux Etymologies parus dans les Vinyar Tengwar n°45 & 46 nous donne une piste. En effet, on découvre dans le n°46, page 6, que Tolkien rejeta l'ntrée suivante :

ÑŌ[2]- (ÑONO) hu q. hūna- hurler; n. ûn.

Il nous est même indiqué que cette entrée fut originellement écrite comme suit :

q. ñōn [grondement >>] gémissement, ñōna- gémir. n. ûn.

Il paraît donc assez clairement que même si Tolkien rejeta cette entrée, il n'en fit pas moins usage dans son univers. Ce cas d'entrée rejetée mais employée n'est pas isolé dans les langues du professeur.

Je pense donc qu'il n'est pas déraisonnable d'imaginer sous le terme huorn une signifcation proche de "arbre gémissant", en penchant peut-être pour une origine quenya. Very Happy
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 16:05
Message : #20
 
Thibault a écrit :Il se sont refermés sur eux même, à cause des attaques extérieurs, sont devenus agressifs...

Citation :Les Huorns sont apparus au troisième Âge du soleil, en faite c'était une race distincte des deux autres : arbres (olvar) et Ents. Yavanna craignait que la forêt ne soit détruite par l'ennemi d'ou l'apparition des Ents, les bergers des arbres, puis certains olvar devinrent semblable aux Ents et les ents aux arbres...
Tout cela a été crée bien avant le Troisième Âge... je crois qu'on ne sait pas trop, on hésite entre Age des Arbres et un autre, dont je ne me rappelle plus le nom! Confused


Les Ents sont apparus au début des âges des étoiles par contre les arbres des grandes forêts sont sur Arda bien avant (plusieurs âges).
Sinon il y a bien une race qui se distingue des autres à partir du troisième âge donc les Huorns...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 16:11
Message : #21
 
Lomelinde a écrit :[Petite minute linguistique]
Bien que la signification du terme 'huorn' reste incertaine, tentons tout de même une approche linguistique de la chose.

L'élément -orn de ce terme vient fort probablement de la racine elfique ÓR-NI- qui nous donne le quenya orne et le noldorin (comprendre sindarin)/doriathrin orn "abre, grand arbre isolé" (cf. Ety/379).

L'élément hu- quant à lui reste plus énigmatique et rien nous permet d'affirmer avec certitude sa signification. Néanmoins, les récents apports des correctifs aux Etymologies parus dans les Vinyar Tengwar n°45 & 46 nous donne une piste. En effet, on découvre dans le n°46, page 6, que Tolkien rejeta l'ntrée suivante :

ÑŌ[2]- (ÑONO) hu q. hūna- hurler; n. ûn.

Il nous est même indiqué que cette entrée fut originellement écrite comme suit :

q. ñōn [grondement >>] gémissement, ñōna- gémir. n. ûn.

Il paraît donc assez clairement que même si Tolkien rejeta cette entrée, il n'en fit pas moins usage dans son univers. Ce cas d'entrée rejetée mais employée n'est pas isolé dans les langues du professeur.

Je pense donc qu'il n'est pas déraisonnable d'imaginer sous le terme huorn une signifcation proche de "arbre gémissant", en penchant peut-être pour une origine quenya. Very Happy
On pourrait aussi prendre hu- comme préfixe négatif (qui deviendra u-) et traduire par quelque chose comme non-arbre
Il y a aussi Huornë qu'on pourrait traduire par coeur vaillant...
Difficile d'attester tout ça, en tous cas. Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 16:37
Message : #22
 
Samwise a écrit :On pourrait aussi prendre hu- comme préfixe négatif (qui deviendra u-) et traduire par quelque chose comme non-arbre
Je ne suis pas d'accord. A ma connaissance, la racine elfique GŪ- n'a engendré aucune occurence telle que 'hu-'. La lettre G- des racines elfiques tombe en quenya et est souvent conservé en sindarin, mais il me semble (de tête) que la mutation G- (racine elfique) > h- (langue elfique quelconque) n'est pas obervée. Aurais-tu un exemple à fournir ?

Samwise a écrit :Il y a aussi Huornë qu'on pourrait traduire par coeur vaillant...
Correction, il s'agit de Huore, un nom propre présenté en anglais comme 'Heart-vigour' soit plus littéralement 'Vigueur du coeur' ( cf. VT47/35).

Mais la piste n'en demeure pas moins intéressante puisque qu'à la racine KHOR- on trouve notamment le quenya horme 'urgence' et le sindarin hûr 'vigueur'.
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 16:44
Message : #23
 
Tu as bien fait de rectifier : c'est bien sûr Huorë et non Huornë.
Pour hu- comme préfixe négatif, je tiens ça du Vinyar Tengwar  . Je vais essayer de te fournir quelque chose de plus précis... Wink

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, le Vinyar Tengwar est un fanzine édité par une association (ELF si je me souviens bien) qui est autorisée à publier sous le regard de C. Tolkien des textes non encore édités de JRR Tolkien.

Edit modéral : quand on \"oublie un bout\", y a le bouton Éditer Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 17:22
Message : #24
 
Je sais que le terme 'hu-' existe. Ta réponse sens le Ambar-eldaron et/ou le Helge Fauskanger, me trompe-je ?

Voici l'extrait en question (VT n°45, p. 17) :

Citation :3Ū- (U3U?) no, not, negative stem. Q humin I do not, hūme pa.t. Prefix hū- as in húvanimor (opposite of vanimor) monster.
[Deleted entry not included in the published text.]
Cette entrée n'a plus cours ailleurs dans l'oeuvre de Tolkien. On ne rencontre de terme avec 'hu-' que dans VT et il certain que cette option en 'hu-' avait déjà été abandonnée par Tolkien à l'époque de l'écriture du SdA, j'en veut pour preuve le úchebin sindarin de Gilraen à son fils, Aragorn.
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 17:39 (Ce message a été modifié le : 20.12.2005 17:49 par Samwise.)
Message : #25
 
Oui, je sais que hu- a disparu, c'est pour ça que j'avais dit que c'était devenu ù-. Mais bon, je ne faisais qu'explorer des possibilités... Wink
P.S. : Ambar-Eldaron je connais pas (je sais quand même que c'est un site), Fauskanger je suppose que tu fais allusion au site dont j'arrive jamais à me souvenir le nom : Aldalambion ou un truc imprononçable dans ce goût-là ? Je connais, et je suppose que tu voulais parler du "dico" de quenya qui y figure. Je ne suis pas un adepte (même s'il y a des choses intéressantes) : tout n'y est pas vraiment attesté et c'est parfois un peu "hasardeux". Wink

et là elle sent quoi ma réponse ? Laughing
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 17:42
Message : #26
 
Dans la minute 'nelfik', on a aussi 'dog', les 'arbres-chiens', un nom prestigieux!^^
aravanessë
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 17:47
Message : #27
 
Oui, je sais mais j'avais pas osé la faire celle-là ! Laughing
(hé, quoique... Rolling Eyes )
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.12.2005, 18:38
Message : #28
 
Samwise a écrit :Oui, je sais que hu- a disparu, c'est pour ça que j'avais dit que c'était devenu ú-.
Non justement , ce n'est pas devenu 'ú-', ça a été remplacé par 'ú-', il vaut mieux ne pas faire l'amalgame quand on parle des langues de Tolkien. Wink

Samwise a écrit :et là elle sent quoi ma réponse ? Laughing

Elle sent meilleure ! Wink Razz
Citer ce message dans une réponse
21.12.2005, 10:51
Message : #29
 
Désolé Lomelinde, mais c'est ce que je voulais laisser entendre : la négation est devenue ù-.
Citation :il vaut mieux ne pas faire l'amalgame quand on parle des langues de Tolkien.
N'exagérons pas tout de même... Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.12.2005, 13:02
Message : #30
 
Par "il vaut mieux ne pas faire l'amalgame quand on parle des langues de Tolkien", j'entends qu'amalgamer les notions d'évolution (interne ou externe) avec celle de suppression externe pure et simple est une erreur.

Pour ce qui est des accents aigus et autres, faisons un petit rappel :

ALT + 160 = á
ALT + 161 = í
ALT + 162 = ó
ALT + 163 = ú
ALT + 164 = ñ
ALT + 165 = Ñ

Voilà pour les plus couramment employés.

NB : pour la tilde, on peut aussi faire Alt Gr + 2 (pas celui du pavé numérique, l'autre).
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :