Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
~ Atallindalë ~ (pour le Calendrier 2019)
#1
Salve,

J'ai eu l'heureuse imprudence de me porter volontaire pour un poème du Calendrier 2019. Le thème du calendrier est "Cartographie en Arda", et mon binôme (Elendil) s'occupe de dessiner des cartes du Beleriand et l'Eriador au Premier Âge.
Sur les recommandations dudit Elendil (merci bien pour tes rappels contextuels Mr. Green ), je me suis particulièrement intéressé à la migration des Edain en Beleriand (Silm. chapitre 17). Après documentation, je me suis mis à rédiger le chant des Hommes de Bëor rentrant en Beleriand pour la première fois (cf. extrait cité en épigraphe).

Il s'agit bien sûr d'un premier jet, qui est voué à être amélioré selon vos retours Smile . L'Eriador, par exemple, est quasiment absent, mentionné à demi-mot dans l'opposition au passé et à l'ombre.
Je me suis permis quelques rares références, mais vous commencez à être habitués à me voir faire le malin Rolling Eyes .
Le titre, vous le voyez, est un pastiche de l'Ainulindalë, avec une petite assimilation (n>l, rien de bien méchant), mais je n'en garantis pas l'exactitude Mr. Green .

Bref, bonne lecture :3



Atallindalë

"After many lives of wandering out of the East, [Bëor] had led [his people] at last over the Blue Mountains [...] ;
and they sang because they were glad and believed that they had escaped from all perils
and had come at last to a land without fear." – Silm., ch. 17

Au Beleriand, terre d'espoir !
Là-bas, la nuit sera moins noire,
Non plus remplie de cris sinistres,
Mais des sons de flûte et de sistre.

Sans ombre et sans peur grandiront,
Forts et joyeux, nos rejetons :
Nous verrons nos filles chanter,
Nos fils rapporter le gibier.
Ces années-là, pour nous heureuses,
Se mueront en rides joyeuses :
En paix, à la mort nous irons,
Après un baiser sur le front.

Au Beleriand : loin des ténèbres,
Des murmures aux accents funèbres.
Et si revient la griffe sombre,
Nous nous battrons pour la confondre !

Nous aurons les monts pour rempart,
L'astre du jour pour étendard,
Le vent sonnera la victoire,
Des héros naîtront à l'histoire !
Le jour viendra, jour de splendeur
Où triomphera le rôdeur
Sur les cohortes du chaos
Et sur les Orcs, notre fléau.

Ô Beleriand, terre des braves !
Ici nous brisons nos entraves
Et à la terreur mettons fin,
Pour goûter à la paix – enfin.
Répondre
#2
J'aime bien ce texte. Reste à savoir comment Elendil voit la chose surtout que tu parles essentiellement du Beleriand alors qu'il parlait de Beleriand + Eriador.
Répondre
#3
Je trouve ce chant très bon, aux accents assez martiaux, mais très bon! Smile
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
#4
Merci pour vos retours !
Répondre
#5
s'ils savaient les pauvres Wink très bien
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  ~ Les araignées du Rhovanion ~ (projets pour le calendrier 2021) Daeron 3 1 789 12.02.2021, 19:48
Dernier message: Chiara Cadrich
  Bonne Année 2019 Daeron 1 3 399 01.01.2019, 16:31
Dernier message: Chiara Cadrich

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)