Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
~ Elrond Peredhel Muil ~
#1
Loin des rivages s'éloigne son père
vivant d'amour d'un frère et de sa mère
Elros et lui, semi elfes par nature
Petits fils d'humain et d'elfe ils furent

S'élève pourtant chez lui dans les airs
Au Sirion, les affres de la guerre
Par pleurs et en cris, les flots prirent sa mère
C'est de pitié, qu'il survit lui et son frère

Les Valars firent mots, un choix imposé
du destin des elfes, ou mortalité
Elros est humain, conduit à mourir
Elrond sera elfe, damné à subir

La guerre fait rage et son père agit
Car du lointain ciel son Silmaril luit
Mais les flots cruels lui prirent encore
Sa terre meurtrie, celle noyée qu'il déplore

De Gil Galad il devint un héraut
Mais de son frère il fleurit le tombeau
Tenté par Sauron le seigneur des dons
Aveugle à l'anneau et ses ambitions

Mais ce fut le dernier roi des Noldor
Lui confiant l'anneau de saphir et d'or
Qui périt face au monstre du pays noir
Le laissant seul face à son désespoir

Dans son malheur lui vinrent quatre lueurs
En Imladris le pays sans peur
Il devint père d'Elladan, Elrohir
Puis vint Arwen une fille à chérir

Celebrian sa femme fut blessée
à ses soins de maître fut laissée
Mais incapable de soigner le mal
La laisse quitter Fondcombe et ses salles

Des paroles entendues au conseil
Amassant des ombres qui éveillent
Les armes et les anneaux sont en guerre
Contre Barad Dûr, tour noire naguère

Repos de compagnies au grand destin
Voyagent devant lui grand nombre de nains
L'héritier d'Isildur, sa fille aimant
Et le don des Eldars abandonnant

Fatigués et dépassés par les hommes
Les elfes, les porteurs, des mythes en somme
S'en vont prendre le large aux Havres Gris
Dernier voyage, voyez, ils sourient
Répondre
#2
Merci pour ce partage ! Un texte qui coule avec grâce à mes oreilles au fur et à mesure que je le lis. Le texte à publier en haut lieu si tu nous donnes ton accord.
La poésie est une clameur, elle doit être entendue comme la musique. — Léo Ferré
Répondre
#3
Merci Daeron, je suis content que ça te plaise. Publie le si tu veux, mon plaisir !
Répondre
#4
Bel Hommage rendus aux deux frères! La tonalité tragique du poème se ressent de bout en bout. Largement publiable en l'état sur le site comme l'indique Daeron.

petite question de forme: Fatigués et Dépassé par les hommes, n'y aurait-il pas un oubli d'accord?
Répondre
#5
Si bien vu! Ayant passé les derniers vers au pluriel au dernier moment c'est un oubli. Merci Baradon
Répondre
#6
publier sur le site
La poésie est une clameur, elle doit être entendue comme la musique. — Léo Ferré
Répondre
#7
Un style épique bien agréable !
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Poème] A Elrond, arcalima elenion Ingwiel 8 7 904 24.04.2010, 16:27
Dernier message: Ingwiel
  [poème] Namárië Elrond * Luinelda 5 8 076 07.02.2010, 22:43
Dernier message: Arwen
  Arwen et Elrond Melwen 19 14 973 30.11.2004, 20:09
Dernier message: Turb
  Passage en Emyn Muil Imorn 0 3 205 30.11.2004, 14:12
Dernier message: Imorn

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)