Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Question : l'Architecture chez Tolkien
17.12.2009, 12:32
Message : #1
Question : l'Architecture chez Tolkien
je ne sais pas si c'est dans la bonne section que je poste, m'enfin c'est tout de même en rapport avec l'auteur et ses oeuvres.
Alors voilà je suis étudiant en Art en ce moment et bientôt je vais passer des concours d'architecture. Parmi les artistes que je suis sensé savoir sur le bout des doigts ( il en faut impérativement 3 ), j'ai retenu Tolkien bien sûr.
J'ai besoin d'infos, beaucoup d'infos sur tout ce qui concerne l'architecture dans la Terre du Milieu.
Il me faudrait entre autre les éléments qui ont influencé Tolkien, des détails propres à toutes les architectures ( Imladris, Gondolin, Minas Tirith, Khazad-dûm et autres ) et enfin votre avis sur la question.
Je compte parler déjà des mythologies scandinaves et anglo-saxonnes qui ont directement influencé le style du Rohan, mais pour les Elfes je ne sais pas :/


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 12:50
Message : #2
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Un point de départ : cet essai sur l'architecture hobbite.

On trouve tout à la Tolkiendilienne !

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 13:05
Message : #3
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Il y avait, je crois, beaucoup d'information dans le Parma Eldalamberon 17 ? Je ne suis pas sure de moi, mais je crois me souvenir de pas mal de termes propres aux maisons, donnant donc des informations sur l'habitat elfique.

Sinon, bien sûr, les sources SdA et Bilbo sont assez "riches" pour la description d'Imladris/Mirkwood/Lorien, et les textes anciens présentent Gondolin et le Palais d'Elwë.

"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 13:41
Message : #4
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Un peu à côté de la question, il y a l'Atlas de Fonstad qui propose quelques beaux schémas avec par exemple l'auberge du Poney Fringant, mais aussi des plans de Dale et autres villes...Ca permet d'illustrer quoi Smile.
Sinon il y a une lettre de Tolkien (je ne retrouve pas la référence exacte là), qui décrit le climat de la Terre du Milieu par rapport à l'Europe (je crois Minas Tirith était en Italie par exemple...), ça n'a pas non plus un lien direct mais ça peut permettre d'imaginer des variétés architecturales déjà.
Mais sinon effectivement, je crois que le mieux ce sont les descriptions données au fil de tous les textes Smile.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 13:42
Message : #5
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Et sinon, on peut toujours en parler ce soir, lors de la soirée spéciale de chat Razz

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 14:28
Message : #6
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Concernant l'architecture hobbite je vais très peu en parler face aux jurys car elle ne colle pas à mon projet. Ce que je souhaite faire une fois architecte, c'est de réincorporer des éléments " anciens " dans la modernité d'aujourd'hui. Parce que je trouve que de nos jours tous les bâtiments se ressemblent et perdent leur identité nationale. Et j'illustre donc mon projet par le style de Tolkien, où chaque architecture appartient à un peuple précis.
Mon idée est de faire des comparaisons entre des structures qui existent déjà et des structures fantastiques. Il est facile de rallier Imladris et ses chutes d'eau avec FallingWater, la maison-cascade de Wright. Pour les Hobbits, c'est déjà plus difficile et ça me paraît difficile à inclure dans une architecture moderne, puisque l'on construit de plus en plus en hauteur, et non en surface comme les Hobbits. Je parlerais néanmoins du côté écologique mis en place par les Hobbits.
Où je peux me procurer l'Atlas de Fonstad ? ça me semble pas mal de montrer des plans de ville, surtout Dale.
Pour le reste, je crois effectivement que je vais devoir me pencher sur les livres Smile


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 14:32
Message : #7
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Tu peux acheter l'Atlas à partir de Tolkiendil, ça fait un peu de sous pour l'association Smile

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 14:33
Message : #8
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Le style du Gondor est mis en parallèle avec celui des Égyptiens par Tolkien dans une de ses lettres, il me semble.

Pour le Fonstad : https://www.tolkiendil.com/tolkien/sur-t...ddle-earth

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 15:05
Message : #9
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
des Egyptiens ? Peter Jackson affirme qu'il découle de la civilisation greco-romaine.

Concernant le Fonstad, vous m'avez envoyé plusieurs liens mais je ne vois pas où l'acheter à partir de Tolkiendil, je vois Amazone pour le prix 19 euros.
Et il y a quoi concrétement dedans ? des plans ? des cartes ?


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 15:23
Message : #10
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Heu, oublie Peter Jackson. Il parle de Tolkien comme je pourrais parler d'architecture. Sauf que moi je ne prétend pas m'y connaître en architecture Mr. Green C'est p'têt' pas tout faux mais ça reste approximatif.

Normal que tu arrives à une page Amazon, sauf qu'en passant par le lien fourni sur Tolkiendil, tu permets à l'Asso de gagner quelques centimes Smile

On trouve dans le Fonstad des cartes, mais aussi des plans (de la maison de Tom Bombadil, par exemple).

"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 15:57
Message : #11
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Je crois qu'il est aussi un peu question d'architecture dans cet essai :
https://www.tolkiendil.com/essais/divers...toires-sda
Et on peut voir quelques concepts de maison écolo qui se fondent dans le paysage là :
http://forum.tolkiendil.com/thread-4220.html
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.12.2009, 22:04
Message : #12
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
merci beaucoup pour le premier lien ! il est en effet très intéressant. Il traite plus de l'urbanisme que de l'architecture c'est vrai, ce qui est encore "précoce" pour mes études, mais j'y ai trouvé mon petit bonheur dans la constitution de Minas Tirith, et sa comparaison à Carcassonne ( on souhaite que je fasse des analogies ). Very Happy


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.12.2009, 19:25
Message : #13
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Ce n'est pas une problématique qui a été étudiée en soi — à ma connaissance — mais je pense que la place de la tour chez Tolkien est intéressante. En effet, elle n'est pas absente des paysages d'Arda, mais représente à chaque fois un bâtiment ayant une importance spécifique. Peut-être pourrait-on dire "collective". Cela pourrait ainsi permettre de mieux considérer quelle doit être la place des tours dans le paysage urbain, et inciter à les implanter avec discernement si l'on veut que celui-ci garde du sens, tant pour les habitants que pour les visiteurs (est-ce un hasard si aucun monument parisien n'est plus élevé que la Tour Eiffel ?)

Ainsi, on a les tours représentant le pouvoir royal (de Mindon Eldaliéva à Valinor à la Tour d'Ecthelion à Minas Tirith), on a la tour de garde (Amon Sûl, Orthanc), et on a les tours "poétiques", qui ne semblent à première vue n'être que de simples œuvres d'art, comme les Emyn Beraid, lesquelles peuvent être rapprochées de la tour de la fameuse allégorie philologique de Tolkien dans The Monsters and the Critics : "Mais du haut de cette tour, l'homme pouvait observer la mer".

À l'autre bout de l'échelle architecturale, je conseille de relire le passage du SdA où Frodo se réveille dans la maison d'Elrond et la visite à la recherche de ses compagnons, puisque nulle part ailleurs Tolkien ne nous offre une visite aussi détaillée d'une demeure elfique.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2009, 01:08
Message : #14
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
merci beaucoup pour l'idée des tours, je n'y avais pas du tout pensé et je compte en parler.
Pour ce qui est de Frodo et Imladris, justement j'ai relu ce matin Nombreuses Rencontres et Le Conseil d'Elrond et je n'ai PAS trouvé de descriptions ! On ne parle nulle part de chutes d'eau, d'arcades, de fenêtres, de colonnes. Il parle de poutres ouvrées lorsqu'il ouvre les yeux mais c'est tout. Des murs lisses aussi.
Et pareil pour la Moria, il n'y a presque rien d'après ce que j'ai lu : des murs lisses, hauts, des colonnes.
Si vous avez des bons passages de description en tête, je veux bien les références, comme ça je les parcours ensuite Very Happy


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2009, 10:06
Message : #15
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Dans le Livre II, chap. 1 :
Poutres ouvrées certes, mais aussi présence d'une chute d'eau, d'un jardin surplombant la rivière, d'un porche, sans oublier la salle du Feu (dépourvue de tables et de fenêtres, avec un Feu brûlant en permanence dans une cheminée ouvragée).

Autrement, le texte de la venue de Tuor à Gondolin présente quelques exemples d'architecture monumentale, notamment à Vinyamar et aux Portes menant à Gondolin.

Bien entendu, le livre Artiste et Illustrateur est indispensable sur le plan visuel.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2009, 16:16
Message : #16
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Il faut aussi explorer Bilbo le Hobbit. Voici un relevé de quelques lieux :

Citation :3. Courte pause

Ils partirent donc, menant leurs poneys par la bride jusqu'à ce qu'on les eût amenés à un bon sentier, et ainsi, en fin de compte, jusqu'au bord même de la rivière. Elle coulait rapide et bruyante, comme font les rivières de montagne les soirs d'été, quand le soleil a donné toute la journée sur la neige bien loin au-dessus. Il n'y avait qu'un étroit pont de pierre sans parapet, un pont tout juste suffisant pour le passage d'un poney, et c'est là qu'ils durent traverser un à un avec une prudente lenteur, chacun conduisant sa monture par la bride. Les elfes avaient apporté sur la rive de brillantes lanternes, et ils chantèrent une joyeuse chanson pendant que le groupe effectuait cette traversée.



7. Un curieux logis


Ils arrivèrent bientôt à une porte de bois, haute et large, au delà de laquelle ils purent voir des jardins et un groupe de bâtiments bas, en bois, dont certains étaient couverts de chaume et faits de troncs non façonnés ; des granges, des écuries, des étables et une longue et basse maison de bois. A l'intérieur de la haie, exposées au midi, se trouvaient de nombreuses rangées de ruches au sommet de paille en forme de cloche. L'air retentissait du bruit des abeilles géantes qui allaient et venaient, entraient et sortaient.


Le magicien et le hobbit poussèrent la lourde grinçante porte et suivirent une large piste en direction de la maison. Des chevaux, très luisants et bien pansés, traversèrent le pré en trottant et les observèrent attentivement de leurs têtes intelligentes ; après quoi, ils partirent au galop vers les bâtiments.


- Ils sont allés le prévenir de l'arrivée d'étrangers, dit Gandalf.
[...]
L'ayant suivi, ils se trouvèrent dans une grande salle, au centre de laquelle il y avait un foyer. Bien que ce fût l'été, il y brûlait un feu de bois, et la fumée s'élevait jusqu'aux chevrons noircis à la recherche de l'issue offerte par une ouverture dans le toit. Ils traversèrent cette salle obscure, uniquement éclairée par le feu et par le trou qui le surmontait, et ils arrivèrent par une autre porte plus petite dans une sorte de véranda soutenue par des poteaux faits de simples troncs d'arbres. Elle était exposée au midi ; il y faisait encore chaud et elle était emplie de la lumière du soleil qui, se dirigeant vers l'ouest, y tombait de biais et se répandait aussi sur le jardin plein de fleurs qui montait jusqu'aux marches.

Ils atteignirent bientôt une cour dont la maison de bois et ses deux longues ailes formaient trois côtés. Au centre, était couché un grand tronc de chêne environné de nombreuses branches coupées.



8. Mouches et araignées


Dans une grande caverne, à quelques lieues à l'intérieur de Mirkwood sur le côté est, vivait à cette époque leur plus grand roi. Devant ses énormes portes de pierre, coulait une rivière qui descendait des hauteurs de la forêt pour se perdre dans les marais au pied des plateaux boisés. Cette grande caverne, d'où rayonnaient d'innombrables grottes plus petites, serpentait très loin sous terre et elle comportait maints passages et vastes salles ; mais elle était plus claire et plus saine qu'aucune demeure de gobelin ; elle était aussi moins profonde et moins dangereuse. En fait, les sujets du roi vivaient et chassaient principalement en plein air dans les bois, et ils avaient des maisons ou des huttes sur la terre ou dans les branches. Leurs arbres favoris étaient les hêtres. La caverne du roi était son palais, la chambre forte de son trésor et la forteresse de son peuple en cas d'attaque de ses ennemis.


Elle servait aussi de cachot pour ses prisonniers. Ce fut donc à la caverne qu'ils traînèrent Thorïn - sans grande douceur, car ils n'aimaient pas les nains et ils le prenaient pour un ennemi. Dans les temps anciens, ils avaient été en guerre contre certains des nains, qu'ils accusaient de voler leur trésor. La version des nains était différente, il n'est que juste de le signaler : ils disaient qu'ils ne faisaient que prendre leur dû, car le Roi des Elfes avait négocié avec eux le façonnage de son or et de son argent bruts, et il avait refusé ensuite de leur payer leur salaire. S'il avait une faiblesse, c'était d'amasser des trésors, surtout en argent et en gemmes blanches ; et, malgré la richesse de son magot, il était toujours avide de l'accroître, son trésor n'égalant pas encore celui d'autres seigneurs des elfes de l'ancien temps. Ses sujets n'extrayaient ni ne travaillaient les métaux ou les joyaux, et ils ne se souciaient guère de commerce ou de labourage. Ces choses étaient bien connues de tous les nains, bien que la famille de Thorïn n'eût rien eu à voir dans l'ancienne querelle dont j'ai parlé. Aussi, celui-ci fut-il fort irrité du traitement qu'on lui infligeait quand, le charme qui pesait sur lui ayant été retiré, il reprit ses sens ; et aussi, il était déterminé à ne se laisser arracher le moindre mot au sujet d'or ou de joyaux.

9. Tonneaux en liberté

A l'intérieur, les passages étaient éclairés par des torches rouges, et les gardes elfes chantèrent en suivant les chemins sinueux et croisés, remplis d'échos. Ces chemins ne ressemblaient pas à ceux des villes des gobelins : ils étaient plus petits, moins profondément enterrés, et l'air y était plus pur. Dans une grande salle aux piliers taillés dans la pierre vive trônait le Roi des Elfes, sur un siège de bois sculpté. Sur sa tête, était posée une couronne de baies et de feuilles rouges, car l'automne était revenu. Au printemps, il portait une couronne de fleurs sylvestres. A la main, il tenait un bâton de chêne sculpté.

[...]

Un jour qu'il furetait à l'aventure, Bilbo découvrit un fait très intéressant ; les grandes portes n'étaient pas la seule entrée des cavernes. Une rivière coulait sous une partie des régions les plus profondes du palais et rejoignait la Rivière de la Forêt à quelque distance vers l'est, au delà de la pente escarpée dans laquelle s'ouvrait l'orifice principal. A l'endroit où ce cours d'eau souterrain sortait de la colline, il y avait une porte d'eau. Le plafond rocheux descendait tout près de la surface, et une herse pouvait en être abaissée jusqu'au lit de la rivière, pour empêcher quiconque d'entrer ou de sortir par là. Mais cette herse était souvent levée, car il y avait beaucoup de va-et-vient par cette ouverture. Entrant de cette façon, on se serait trouvé dans un tunnel sombre et raboteux qui menait profondément au cœur de la montagne ; mais en un certain point où il passait sous les cavernes, la voûte avait été entaillée pour faire place à de grandes trappes de chêne. Celles-ci ouvraient vers le haut dans les caves du roi.

10. Un chaleureux accueil

Non loin de l'embouchure de la Rivière de la Forêt, se trouvait l'étrange ville dont il avait entendu les elfes parler dans les caves du roi. Elle n'était pas bâtie sur la rive, bien qu'il y eût là quelques huttes et constructions, mais en plein lac, où elle était protégée des remous de la rivière affluente par un promontoire de rocher qui formait une baie calme. Un grand pont de bois s'avançait vers l'endroit où, sur des pilotis faits d'arbres de la forêt, était construite une active ville de bois ; non pas une ville d'elfes, mais d'Hommes qui osaient encore habiter là dans l'ombre de la lointaine montagne du dragon. Ils vivaient toujours du commerce qui se faisait en remontant la grande rivière du Sud jusqu'aux chutes, où le transport jusqu'à leur ville était effectué par roulage ; mais à la grande époque de jadis, quand Dale, dans le Nord, était riche et prospère, ils avaient été opulents et puissants ; leurs eaux étaient peuplées de flottes de bateaux, dont certains étaient emplis d'or et d'autres de guerriers en armures ; et il y avait des guerres et des hauts faits qui n'étaient plus à présent que légendes. Quand les eaux baissaient en période de sécheresse, on pouvait encore voir le long des rives les piliers pourrissant d'une ville naguère plus grande.

[...]

Et, accompagné de six hommes, il les conduisit par le pont et les portes jusqu'à la place du marché de la ville. C'était un grand cercle d'eau calme, entouré des hauts piliers sur lesquels s'élevaient les plus importantes maisons et de longs quais de bois, qui comportaient de nombreux degrés et échelles descendant jusqu'à la surface du lac. D'une grande salle venaient le rayonnement d'une quantité dé lumières et le bruit de nombreuses voix. Les arrivants franchirent les portes de l'édifice et se trouvèrent, les paupières battantes dans la lumière, devant de longues tables remplies de monde.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2009, 21:13
Message : #17
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
merci pour tous ces petits passages Very Happy
je vais retenir Esgaroth pour son architecture organique et sa position intéressante sur un lac. Wink


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
19.12.2009, 21:27
Message : #18
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Douglas Anderson rapproche Lacville des cités lacustres préhistoriques de Suisse.

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.12.2009, 08:57
Message : #19
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Dans ce cas, il ne faut pas non plus négliger de faire le rapprochement avec les villes lacustres de Savoie, en particulier Thonon, qui pourrait justement signifier « la colline au-dessus de l'eau » ou « la ville lacustre » : voir notamment ce site.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.12.2009, 12:17
Message : #20
RE: Question : l'Architecture chez Tolkien
Merci j'ajouterais cette analogie dans mon exposé Smile
si vous avez d'autres passages je suis preneur Wink


" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  [Tolkien] La représentation cartographique chez J.R.R. Tolkien Druss 4 3 316 06.12.2016 13:10
Dernier message: Druss
  Les Tolkien chez Pocket Re-Van 19 14 277 07.11.2013 19:05
Dernier message: Zelphalya
  Influences Vikings chez Tolkien Erwine 29 22 770 08.12.2004 20:05
Dernier message: Belgarion

Aller à :