Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Aide pour citations
Bonjour,

Dans la lettre n° 142, il y a la citation bien connue :
J.R.R. Tolkien a écrit :[Le SdA est] une œuvre fondamentalement religieuse et catholique ; de manière inconsciente dans un premier temps, puis de manière consciente lorsque je l'ai retravaillée
.

Peut-on me confirmer (1) si c'est la formulation exacte de la VF ; (2) la pagination de cet extrait (à partir de "une œuvre") ?

Merci,
D.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
"Le Seigneur des Anneaux est bien entendu une œuvre fondamentalement religieuse et catholique ; de manière inconsciente dans un premier temps, puis de manière consciente lorsque je l'ai retravaillée".
P. 332, dans l'édition pocket, p. 246 chez Bourgois, p. 172 dans l'édition originale.
Répondre
Merci beaucoup. C'est l'édition Bourgois qui est employée. Parfait !
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Quelques questions pour ceux qui auraient leurs livres à portée de la main aujourd'hui :
- dans la conférence "L'anglais et le gallois" dans les Monstres et les Critiques..., Tolkien dit que pour lui le latin "semblait si normal que le plaisir ou le dégoût étaient également inapplicables" (seemed so normal that pleasure or distaste was equally inapplicable, VO p. 191) Vous serait-il possible de me donner la pagination de la VF et la formulation de la traduction officielle de ce passage ?

- dans le roman inachevé "La Route perdue", le personnage d'Alboin parle du qenya en le nommant "eresséen" (Eressean dans la VO, p. 41-42), qu'il qualifie aussi d'"humeur latine" (Latin-mood dans la VO, p. 42) : est-il possible d'avoir les traduction de ces deux termes et la pagination française ?

- dans la lettre n° 294 à Charlotte et Denis Plimmer, Tolkien parle de son "affection particulière" pour le latin (particular love dans la VO, p. 376) : même question.

- dans la lettre n° 144 à Naomi Mitchinson, Tolkien décrit ses inspirations pour le quenya dans les termes suivants : "The archaic language of lore is meant to be a kind of ‘Elven-latin’, and by transcribing it into a spelling closely resembling that of Latin (except that y is only used as a consonant, as y in E. Yes) the similarity to Latin has been increased ocularly. Actually it might be said to be composed on a Latin basis with two other (main) ingredients that happen to give me ‘phonaesthetic’ pleasure: Finnish and Greek. It is however less consonantal than any of the three. This language is High-elven or in its own terms Quenya (Elvish)." (VO, p. 176). Est-il possible de me donner la traduction de tout ce passage et sa pagination ?

Merci,
D.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
(03.06.2022, 11:43)Elendil a écrit : Quelques questions pour ceux qui auraient leurs livres à portée de la main aujourd'hui :
- dans la conférence "L'anglais et le gallois" dans les Monstres et les Critiques..., Tolkien dit que pour lui le latin "semblait si normal que le plaisir ou le dégoût étaient également inapplicables" (seemed so normal that pleasure or distaste was equally inapplicable, VO p. 191) Vous serait-il possible de me donner la pagination de la VF et la formulation de la traduction officielle de ce passage ?
...le latin semblait tellement naturel que je ne pouvais pas plus parler de plaisir que de désagrément. p. 236

(03.06.2022, 11:43)Elendil a écrit : - dans le roman inachevé "La Route perdue", le personnage d'Alboin parle du qenya en le nommant "eresséen" (Eressean dans la VO, p. 41-42), qu'il qualifie aussi d'"humeur latine" (Latin-mood dans la VO, p. 42) : est-il possible d'avoir les traduction de ces deux termes et la pagination française ?
Je ne suis pas sûr de comprendre si tu fais référence à Eressean pour le deuxième terme, mais si oui : erressëen et humeur latine, p. 55.

(03.06.2022, 11:43)Elendil a écrit : - dans la lettre n° 294 à Charlotte et Denis Plimmer, Tolkien parle de son "affection particulière" pour le latin (particular love dans la VO, p. 376) : même question.
"amour particulier", p. 526

(03.06.2022, 11:43)Elendil a écrit : - dans la lettre n° 144 à Naomi Mitchinson, Tolkien décrit ses inspirations pour le quenya dans les termes suivants : "The archaic language of lore is meant to be a kind of ‘Elven-latin’, and by transcribing it into a spelling closely resembling that of Latin (except that y is only used as a consonant, as y in E. Yes) the similarity to Latin has been increased ocularly. Actually it might be said to be composed on a Latin basis with two other (main) ingredients that happen to give me ‘phonaesthetic’ pleasure: Finnish and Greek. It is however less consonantal than any of the three. This language is High-elven or in its own terms Quenya (Elvish)." (VO, p. 176). Est-il possible de me donner la traduction de tout ce passage et sa pagination ?

La langue archaïque de la tradition est censée être une sorte de « latin elfique », et sa transcription au moyen d'une orthographe ressemblant étroitement à celle du latin (à l'exception du y, qui n'est utilisé que comme consonne, à l'instar du y dans le mot anglais Yes) a augmenté la ressemblance avec le latin pour l’œil. En fait, on pourrait dire qu'elle se compose d'une base latine couplée à deux autres ingrédients (principaux) qui, il se trouve, me procurent un plaisir « phonesthétique » : le finnois et le grec. Elle est toutefois moins consonantique qu'aucune des trois autres. Cette langue est le haut-elfique ou, selon son propre terme, le quenya (elfique). p. 251
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Merci. Smile
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Citations de tolkien dans diverses oeuvres.... Orpheus 33 36 752 08.05.2005, 12:10
Dernier message: May

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)