Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les affreux repas de Gollum
#1
Salut à tous !

Voilà, dans le SdA, il y a une phrase qui m’a toujours « choqué ». La voici :

« Il [Gollum] grimpait aux arbres à la recherche de nids ; il se glissait dans les trous pour trouver les petits, il s’introduisait par les fenêtres en quête de berceaux. » (SdA ; Livre I ; Chapitre II)

Ma question est la suivante : estimez-vous possible que Gollum soit devenu mauvais au points de dévoré vif des bébés ?Confused

L’idée me paraît un peu extrême, surtout venant de Tolkien, c’est pourquoi j’aimerai avoir vos avis sur le sujets.
Répondre
#2
Et la même phrase en version originale, ça donne quoi ?
Répondre
#3
Aucune idée, mais pour ceux qui veulent chercher, elle se trouve aux deux tiers du deuxième chapitre du livre I
Répondre
#4
Je crois que c'est ça :
Citation :It climbed trees to find nests; it crept into holes to find the young; it slipped through windows to find cradles.

Et "cradle" signifie bien "berceau".
Répondre
#5
Citation :The wood was full of the rumour of him, dreadful talcs even among beasts and birds. The Woodmen said that there was some new terror abroad, a ghost that drank blood. It climbed trees to find nests; it crept into holes to find the young; it slipped through windows to find cradles.
Replacée dans son contexte, cette phrase n'évoque-t-elle pas l'une de ses affreuses rumeurs colportées par les Hommes des Bois sur un "fantôme avide de sang" dont il est question juste avant ?

Après tout, grimper aux arbres pour chiper des oeufs ou se faufiler dans les terriers pour traquer le petit gibier n'a rien de très terrifiant. Par contre, s'immiscer chez d'humbles forestiers à la recherche de nourrissons...
L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père
Répondre
#6
N'oublions pas que sire Gollum attrapait des petits orques dans les souterrains... et ce n'était pas pour leur chanter des berceuses...
Quant à ses intentions envers Bilbo, elles étaient avant tout purement gastronomiques...

I.
Répondre
#7
Je pense qu'il faut voir ici Gollum comme une sorte de métaphore de toutes les peurs de l'humanité : on peut aisément le rapprocher des goules des légendes, mais il est peut-être aussi un sorte d'incarnation du "monstre dans le placard" qui terrifie les enfants...
Répondre
#8
(21.10.2008, 23:45)Tilkalin a écrit : [se faufiler dans les terriers pour traquer le petit gibier n'a rien de très terrifiant.

C'est quand même une acrtivité d'animal, pas d'être humain. Et le retour de l'homme au stade bestial n'est-il pas caractéristique du monstre dans l'imaginaire collectif ?
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#9
Surtout que Gollum s'attaque à ce que l'on (un "on" très général englobant humains et animaux) protège avant tout : les petits. Les petits oiseaux, les petits lapins, les petits d'hommes, les petits d'orc, et heeeu... un petit homme Mr. Green
Non seulement il régresse vers l'animalité, mais il commet l'ignominie de s'attaquer aux faibles, aux sans-défenses et aux garants de la survie de l'espèce (ça me rappelle le passage le plus affreux des préquelles des Star Wars, quand ce cornichon d'Anakin tue tous les padawan. LA c'est vraiment la marque de son avilissement le plus complet, et d'un gamin imbuvable et tête à claques, il devient un monstre ignoble). Je dis, cela n'est pas d'un gentilhomme ! (ni d'un gentilhobbit Wink).
"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Répondre
#10
(21.10.2008, 23:41)Beren a écrit : Je crois que c'est ça :
Citation :It climbed trees to find nests; it crept into holes to find the young; it slipped through windows to find cradles.

Et "cradle" signifie bien "berceau".

On observe également que pour qualifier Gollum, Tolkien utilise ''It'', employé lorsque le sujet est soit un objet soit un animal...

Laegalad a écrit :Surtout que Gollum s'attaque à ce que l'on (un "on" très général englobant humains et animaux) protège avant tout : les petits. Les petits oiseaux, les petits lapins, les petits d'hommes, les petits d'orc, et heeeu... un petit homme Mr. Green
Non seulement il régresse vers l'animalité, mais il commet l'ignominie de s'attaquer aux faibles, aux sans-défenses et aux garants de la survie de l'espèce (ça me rappelle le passage le plus affreux des préquelles des Star Wars, quand ce cornichon d'Anakin tue tous les padawan. LA c'est vraiment la marque de son avilissement le plus complet, et d'un gamin imbuvable et tête à claques, il devient un monstre ignoble). Je dis, cela n'est pas d'un gentilhomme ! (ni d'un gentilhobbit Wink).
Oui mais on ne peut pas se baser sur des rumeurs populaires, où mensonges et faits avérés se mélangent, pour cerner le personnage de Gollum.D'autant que l'attitude bizarre de Gollum après son acquisition de l'anneau fait de lui le bouc-émissaire parfait.
Répondre
#11
Oui! Pour reprende ce que disait Isengar, il est précisé dans Bilbon le hobbit que de temps en temps le "grand gobelin" désirait du poisson et qu'il arrivait que ni poisson ni gobelin ne rentre... Mais comparer un orque dégénéré à une progéniture de berceau...
Mais d'ailleurs s'étant enfoncé dans les montagnes depuis bien longtemps cela signifirait qu'il aurait fait ca avant, dans les stades inférieurs de sa folie, non? Ou alors après être ressorti pour se mettre en quête de l'anneau?
Il faudrait que je relise le passage...
"La Moria! La Moria! Merveille du monde septentrional"
Gloin, au conseil d'Elrond.
Répondre
#12
J'aurais bien voulu voir comment Freud aurait expertisé Gollum. Quel personnage passionnant ! C'est à mon avis l'une des personnalités les plus complexes crées par Tolkien.

Pour revenir au sujet je ne pense pas que Gollum ait totalement régressé au stade de l'animal. Même si Bilbo constituait pour lui un met de choix, il n'en empêche qu'il le reconnaissait presque comme un "parent" de son espèce.

Citation : Il y avait bien des choses très semblables dans le fond de leurs pensées et de leurs souvenirs. Ils se comprirent remarquablement bien, bien mieux qu'un Hobbit ne comprendrait, mettons, un Nain, un Orque ou même un Elfe

On peut voir à de nombreuses occasions qu'il reste encore un peu de Smeagol le hobbit dans Gollum.
Répondre
#13
ivandalf a écrit :On observe également que pour qualifier Gollum, Tolkien utilise ''It'', employé lorsque le sujet est soit un objet soit un animal...
Je pense que là Tolkien reprend le point de vue des habitants : on n'a qu'une rumeur de ce qui pourrait n'être qu'un animal, l'emploi du "it" est donc justifié par cet incertitude. Tolkien utilise ensuite "he" pour le désigner. Mais il est vrai que cet emploi est assez marquant dans la VO et ne peut être vraiment rendu dans la traduction. Il est d'ailleurs curieux que celle-ci efface la double (non, pas triple Wink) répétition "it find".
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Le vieillissement de Gollum patagol 3 3 288 09.05.2020, 12:59
Dernier message: Lennie
  Comment Gandalf peut-il savoir pour Gollum ? Hofnarr Felder 17 13 421 07.06.2018, 18:04
Dernier message: Tikidiki
  Et si Gollum n'était pas mort Thorildor 18 23 511 20.03.2013, 00:21
Dernier message: Tikidiki
  Gollum et Puddleg(l)um de C.S. Lewis Druss 8 9 451 15.12.2010, 09:47
Dernier message: Meneldur
  La longue vie de Gollum Elwë 57 68 067 04.05.2007, 01:17
Dernier message: Ereinion Gil-galad
  gollum / smeagol de laquelle des 3 races de hobbits? eru iluvatar 8 10 391 02.01.2005, 15:55
Dernier message: eowyn3791
  Gollum dans la moria Tyldor 28 35 636 17.03.2003, 20:07
Dernier message: Elessar

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)