Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Ea et Arda
#12
Citation :De plus j'espere que tu as une belle citation qui prouve que Kuma est un lieu d'essence...

Il ne peut y avoir de citation pour ça, car il s'agit d'analyse métaphysique, que Tolkien n'a pas faite donc pas écrite, mais que nous lecteurs pouvons faire de son oeuvre et donc déduire. La signification et la portée d'écrits ne se trouve pas toujours explicitement citée, elle découle souvent d'une analyse tendant à expliciter ce qui est implicite donc non dit.

Citation :Chose:Etre, objet de la realité.(le petit larousse 2005)
C'est pas dit existance mais être, donc deriere cette muraille, si on suit tes explications et en jouant sur le sens veritable des mots sans compter les nuances ou autres du fait de l'utilisation courrante de ceux-ci et du fait que Tolkien etait ecrivain et linuiste non philosophe et scientifique, alors il n'y a même pas d'essence la derriere.

Justement, là est le coeur du problème, car il ne faut pas confondre le sens linguistique et sémantique d'un mot, qui est propre à une langue et donné par le dictionnaire, et la signification ontologique d'un concept qui est sa réalité, au-delà même de la sémantique.
Un dictionnaire donne la signification exacte d'un mot dans une langue, ce qui est une description de l'objet que désigne ce mot, cette description et signification "officielle" chez les linguistes, et courante dans son utilisation, pouvant être erronée par rapport à la nature véritable de l'objet désigné, et établir comme vrai ce qui est erroné, ainsi la sémantique est subjective, car relative à la culture qui l'a conçue; tandis que l'ontologie te donne la nature réelle d'un objet, dans la réalité, indépendemment du mot qui désigne cet objet et de sa sémantique dans la langue, ainsi l'ontologie est objective, car cherche à être conforme à la réalité de l'objet et du concept (et non au mot empreint d'une culture).

Un mot donné désigne un concept conçue dans une certaine culture, ainsi l'explication de ce concept sera relative au peuple et à sa culture qui utilisent ce mot et différera selon la culture; puis au sein d'une même culture, les définitions données dans les dictionnaires seront relatives à la personne qui écrit ces dictionnaires, personne qui est entâchée d'une certaine subjectivité de sa conception propre. La sémantique donne la conception humaine, subjective et relative à la conception de certaines personnes au sein d'une culture. Or cette conception peut ne pas correspondre à la réalité véritable du concept et de l'objet désignés par ce mot.
Ainsi, si on veut savoir ce que signifie un mot, on consulte le dictionnaire, mais si on veut connaître la nature véritable de ce que désigne ce mot, on va faire de l'ontologie.

Or moi, je ne fais pas de la sémantique mais de l'ontologie. Ainsi, pour le concept de chose, etre ou existence, la définition que tu donne est celle du dictionnaire qui n'est pas forcément la nature réelle de ces concepts.
Pour cette même expression, une formulation plus adéquate à la réalité aurait été:
Ilumbar: muraille de toute existence
Chose: entité qui existe

Le petit Larousse (comme tous les autres dictionnaires) est linguistiquement parfaitement exact, mais ontologiquement reproduit les mêmes erreurs que celles commises par les gens dans l'usage de la langue.

Pour conclure, les Ilumbar, qui sont la frontière d'Ea, sont la limite de toute existence, mais en dehors est l'essence, au-delà de l'existence, sans temps ni espace ni forme.
Répondre


Messages dans ce sujet
Ea et Arda - par eru iluvatar - 25.06.2005, 14:01
[Pas de titre] - par Lomelinde - 27.06.2005, 07:53
[Pas de titre] - par Melian67 - 30.06.2005, 09:25
[Pas de titre] - par aravanessë - 30.06.2005, 13:36
[Pas de titre] - par Melian67 - 30.06.2005, 15:14
[Pas de titre] - par Lomelinde - 01.07.2005, 06:46
[Pas de titre] - par eru iluvatar - 01.07.2005, 11:40
[Pas de titre] - par aravanessë - 01.07.2005, 13:52
[Pas de titre] - par Squall-Estel - 01.07.2005, 15:22
[Pas de titre] - par Meneldur - 01.07.2005, 16:17
[Pas de titre] - par Turb - 01.07.2005, 17:59
[Pas de titre] - par eru iluvatar - 01.07.2005, 21:12
[Pas de titre] - par aravanessë - 02.07.2005, 09:25

Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Carte : Taille d'Arda, "Grande Marche" des Elfes et raid d'Ar-Pharazôn Erendis 8 9 390 11.11.2023, 12:00
Dernier message: Utilisateur
  Les thèmes de l'Ainulindalë et l'histoire d'Arda Erendis 22 14 982 06.02.2022, 18:06
Dernier message: Erendis
  Les changements d'Arda Istari 72 74 804 22.12.2020, 15:37
Dernier message: Tikidiki
  Cartes printemps d'Arda Thinwë 9 9 565 09.12.2018, 19:56
Dernier message: Thinwë
  les Maiar avant la création d'Arda Ungol 1 4 214 04.11.2017, 15:24
Dernier message: Druss
  Histoire externe du terme "Arda" ? Fëanarion 5 7 425 09.08.2016, 11:58
Dernier message: Lomelinde
  Arda, continents inconnus. Hérant des terres désolées 6 14 220 11.09.2011, 13:15
Dernier message: Hérant des terres désolées
  Mystérieuse carte d'Arda Degolas Mortefeuille 19 145 391 05.08.2009, 22:51
Dernier message: Arwen
  A propos de la répartition de la population sur Arda Silmariman 22 34 045 16.08.2005, 01:14
Dernier message: eru iluvatar
  Altitudes des montagnes d'arda eru iluvatar 9 14 722 26.06.2005, 19:02
Dernier message: *Gwaihir*

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)