Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Essais - L’énigme de l’absence de religion dans le chef-d’œuvre de Tolkien
#20
l'essai est intéressant et j'aimerais apporter quelques remarques personnelles. Je précise que ma contribution n'a rien de scientifique, et que même si j'ai une solide formation et pratique spirituelle, je ne suis pas exégète ou théologien.

Première citation
"En effet, pourquoi se priver des références à une religion, notamment celle à laquelle Tolkien a pleinement adhéré, la faire disparaître en quelque sorte, si c’est pour la retrouver ensuite de manière diffuse dans une histoire marquée au sceau même du religieux et de cette même religion? "

Dans cette fameuse lettre où il explique que le SdA est une œuvre catholique je ressens chez Tolkien ce désir d'évangéliser, que je partage. Évangéliser, c'est tout simplement partager aux autres, dans le respect de leur liberté, ce bonheur de connaître Dieu. Ce n'est pas évident comme démarche, car ce Dieu est aujourd'hui invisible ! Quand on connaît Dieu, au sens de connaissance amoureuse plus qu'intellectuelle, notre vie change, et l'on peut appeler, en simplifiant, religion, notre manière de vivre cette connaissance de Dieu. Ce qu'on veut faire découvrir aux autres, s'ils le veulent bien je précise encore, ce n'est pas notre manière de vivre avec Dieu, mais c'est Dieu lui-même !
Quand je cause spiritualité avec quelqu'un, je ne cherche pas d'abord à lui expliquer les interdits moraux, la pratique orthodoxe du culte ou la symbolique du bâtiment église. Je cherche à faire passer mon bonheur, ma joie. Je pense que Tolkien a aussi cette approche, qui touche à l'art (voir plus loin)

Deuxième citation
"C’est pourquoi les créations oniriques frappent souvent par leur puissance d’évocation et par leur charge affective ou émotive. Il en est de même des créations littéraires du fantastique qui reposent sur des processus souvent similaires. Tel est l’un des moteurs créatifs des œuvres de Tolkien16)"

Je crois que Tolkien ne souhaite pas évangéliser, partager sa foi comme le ferait un dominicain, lors d'une docte conférence de carême, bien qu'il en soit capable, mais il veut le faire à travers une forme d'art novatrice, pour l'époque. (il n'a probablement pas écrit le SdA seulement pour cette raison, mais c'est un autre sujet)
Personnellement, mais dans une moindre mesure vu mon tout petit talent, j'évangélise en composant des chansons à boire pour mes collègues, ou en organisant des jeux pour mes amis, mais sans que la religion apparaisse. Et pourtant mes chansons sont vraiment catholiques !

Troisième citation
"On sait que l’une des caractéristiques de l‘imaginaire, lorsque la psyché humaine n’est pas atteinte d’une pathologie grave19), c’est de croire et de faire croire au sujet qu’il est possible de contenir le mal, notamment grâce à la présence et à l’action du bien. Encore faut-il entendre le verbe « contenir » dans les deux sens du terme : à la fois dans le sens de ce qui contient, c'est-à-dire de ce qui retient ou repousse ce qui est autre ou dangereux, ici le mal repoussé hors des frontières du bien et dans le sens de ce qui contient, c'est-à-dire de ce qui détient en lui-même l’autre ou le danger, à savoir le bien détenant en lui la puissance du mal"

Pour moi, Tolkien va plus loin que ses capacités d'imagination. Il évangélise, il annonce la bonne nouvelle de Jésus Christ, Dieu qui s'est fait chair, qui a connu le mal qui nous habite sans le commettre, et qui par la croix est vainqueur définitif de ce mal.

Quatrième citation
"Cette réécriture pourrait aussi avoir eu comme motivation un refus de la société occidentale telle qu’elle était, et qui n’a jamais convenu à Tolkien, ainsi qu’un profond désir de réenchantement du monde"
Le chrétien n'est pas du monde, mais il est dans le monde. La vie du chrétien sur terre est comme un pèlerinage, dans un monde marqué par le péché (un monde déchu dit il je crois dans une lettre). Un des moyens de tenir lors de ce pèlerinage, c'est la littérature d'évasion (cf Faërie), manœuvre du prisonnier pour rejoindre son camp et continuer la lutte.


Cinquième citation
"Cet univers est bel et bien celui de la Fantasy, mot qu’il faut entendre non comme le genre littéraire « fantastique26) », mais bien plutôt de ce qui relève, psychologiquement, du « fantasmatique », c’est-à-dire du fantasme et donc de l’imaginaire27)"
Le fantasmatique relève du psychologique. Tolkien, parce qu'il est un artiste puise au delà de ses capacité psychologiques. Il fréquente la Muse du poète, l'Inspiration, la Sagesse personnifiée de Dieu (cf Ancien Testament). J'ose croire que l'artiste est plus qu'un muscle avec des neurones !
La lumière n'indique pas le bout du tunnel, c'est la lanterne de celui qui comme toi, cherche à sortir.
Répondre


Messages dans ce sujet

Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Essais - Tolkien lecteur de Saxo Grammaticus : une résurgence hamletienne ? Druss 0 1 002 10.06.2019, 09:32
Dernier message: Druss
  Essais - Une revisite des races dans le légendaire de Tolkien - Dimitra Fimi Druss 0 1 108 21.01.2019, 20:29
Dernier message: Druss
  Géants et trolls dans l'oeuvre de Tolkien Widor 1 2 127 03.01.2018, 08:20
Dernier message: Elendil
  Essais - J.R.R. Tolkien : Chant, poésie et création de la Terre du Milieu Hofnarr Felder 1 2 965 09.11.2016, 21:31
Dernier message: Baradon
  Essais - La question du double dans l'œuvre de Tolkien… Druss 5 6 126 28.12.2015, 23:28
Dernier message: Saruman
  Essais - Pourquoi l’œuvre de Tolkien est-elle une île littéraire ? - Thibault Panis Druss 4 6 984 08.09.2014, 19:46
Dernier message: Yirmeyah
  Essais - Tragédie et Divine Comédie dans le Conte d’Aragorn et Arwen - Richard West Druss 2 4 273 22.10.2013, 13:46
Dernier message: aravanessë
  Essais - Les corbeaux dans le légendaire - Eric Flieller Druss 17 18 709 18.04.2013, 20:50
Dernier message: Ingieris
  Essais - Parole et pensée chez Tolkien : l’analogie de l’angélologie - Didier Willis Druss 12 13 259 25.05.2012, 09:31
Dernier message: Lomelinde
  Essais - Les archétypes du conte merveilleux chez Tolkien - Didier Willis Druss 0 3 631 01.05.2012, 10:46
Dernier message: Druss

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)