Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tolkien chercheur, Tolkien et la recherche
#1
[je passe le même message que sur jrrvf]

bonjour à tous,

J'espère avoir le temps de créer une page sur mon site (une nouvelle version est en cours de préparation) ou un fuseau dans l'"espace libre" de jrrvf.com pour proposer à ceux d'entre vous que cela intéresse quelques éléments d'information sur le conflit en cours entre les personnels (toutes opinions politiques et tous statuts confondus : administratifs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, étudiants...) contre les mesures annoncées par le gouvernement.

Je ferai un lien à partir d'ici, non pour faire de la propagande, mais pour une raison simple : tous les événements importants liés à Tolkien qui se sont déroulés depuis des années en France (publication de livres de / sur Tolkien, journées de débats, rencontres et colloques) ont impliqué des chercheurs, et ont montré les applications directes des résultats de la recherche, même littéraire, au bénéfice (je crois !) des lecteurs de Tolkien, via l'édition et le cinéma.

Je n'en dis pas plus, pour ne pas être hors sujet. Mais je crois qu'il convient de le rappeler ; et cela aussi : Tolkien était un enseignant-chercheur, à cette activité est directement liée l'oeuvre qu'il a créée, pour le plus grand plaisir de millions de lecteurs.

cordialement,
Vincent Ferré
enseignant-chercheur à l'université Paris 13
#2
Le fuseau est ici

merci d'être indulgent : je vais le compléter peu à peu

amicalement
vincent
#3
Il me semble que c'est quand même une présentation assez partielle, pour ne pas dire politique.

Citation :À l’oral du concours, les épreuves porteront sur la pédagogie et la connaissance du système éducatif, c’est-à-dire sur le jargon du ministère, pas sur la discipline enseignée. Le futur prof d’anglais de vos enfants n’aura pas été évalué sur sa capacité à parler anglais.

N'est-ce justement pas le rôle du Master que d'assurer un bon niveau dans la discipline enseignée ?

Personnellement, je pense utile de juger un prof sur sa capacité pédagogique. Des profs excellents dans leur matière mais quasi-incapables d'enseigner (et insultants vis-à-vis des élèves), j'en ai malheureusement vu quelques uns en école d'ingénieur. Incidemment, j'ai aussi pu constater que ce genre de prof est (presque) totalement absent des grandes universités anglo-saxonnes.

Citation :Enfin, la réforme donne tous les pouvoirs aux présidents d’universités. Ce sera le règne du localisme et du copinage et la fin d’une université ambitieuse pour tous.

Ça me semble un peu exagéré, non ? Les présidents d'université ne m'apparaissent pas cumuler autant de pouvoirs que ça. Au demeurant, ne sont-ils pas élus par le Conseil d'Administration de l'université, lequel est en grande partie composé d'enseignants-chercheurs, eux-mêmes démocratiquement élus ?
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
#4
Couic! Déjà qu'à la fac on n'arrête pas d'en parler, mais si en tolkiennerie aussi ça se propage... Rolling Eyes
EDIT: en plus Tolkien était peut-être bien un enseignant chercheur, mais britannique et non français. C'est donc incomparable.
#5
bonsoir,

1) à elendil
je ne sais pas ce que tu connais du fonctionnement d'une université, mais je suis obligé de faire des réponses rapides, pour ne pas transformer Tolkiendil en forum sur l'enseignement supérieur. je te renvoie à toutes les informations disponibles sur le site de SLU, par exemple, pour développer ces pistes.

>N'est-ce justement pas le rôle du Master que d'assurer un bon niveau dans la discipline enseignée ?
la question du couplage master / concours est plus complexe que cela. le contenu de ces "masters" tel qu'il est attendu par le ministère est encore très flou.

>Personnellement, je pense utile de juger un prof sur sa capacité pédagogique.
c'est pour cela qu'actuellement, un prof est titularisé après plusieurs visites, pendant son année de stage en situation. cette année est supprimée, dans le projet de loi.

>ce genre de prof est (presque) totalement absent des grandes universités anglo-saxonnes.
jugement trop général : tu connais toutes les universités et tous les profs ?

>Les présidents d'université ne m'apparaissent pas cumuler autant de pouvoirs que ça.
je crois que tu ne connais pas la loi LRU. et as tu lu le fameux décret ? je parle de faits, pas d'une impression.

>ne sont-ils pas élus par le Conseil d'Administration de l'université, lequel est en grande partie composé d'enseignants-chercheurs, eux-mêmes démocratiquement élus ?
le mode d'élection n'a rien à voir avec ce problème. on ne peut donner tous les pouvoirs à une seule personne sans sortir de la démocratie ; par ailleurs, dans le système établi par la LRU, les enseignants chercheurs ne sont plus forcément "démocratiquement élus" : le président peut choisir une personne autre que celle désignée par le vote démocratique.

quant à la nature "politique" de mon message (ici , ou sur jrrvf ?) : je dirai seulement que les présidents d'université, les enseignants chercheurs et les chercheurs, de droite et de gauche, de facs riches et de facs pauvres, sont contre ces projets. le mouvement actuel n'est pas le fait d'une minorité de gauchistes, comme le gouvernement a essayé de le faire croire au début.

2) à manthanomenos
je t'ai répondu par mail privé (puisque j'ai vu le tien avant de voir ton post).
mon message initial ne parle pas de tolkien et de 2009, mais 1) du rôle joué par des chercheurs français dans la diffusion des oeuvres de tolkien en france ces 10 dernières années.
2) j'évoque tolkien comme chercheur et son apport à la société, via ses romans, dont l'écriture est intimement liée à son travail.
il est évident, pour revenir au 1), que si les décrets et réformes prévus passent tels quels, le travail universitaire sur tolkien va décroître, pour des raisons d'évaluation absurdes. concrètement, je me consacrerai à proust et laisserai sans doute de côté mes projets (révision du sda, dictionnaire, etc.), mal vus par l'institution qui sera chargée de m'évaluer, alors qu'actuellement les personnes qui m'évaluent (elles l'ont déjà fait six ou sept fois) connaissent la discipline dans laquelle je travaille.

vincent ferré
#6
(14.02.2009, 18:39)vincent a écrit : >ce genre de prof est (presque) totalement absent des grandes universités anglo-saxonnes.
jugement trop général : tu connais toutes les universités et tous les profs ?

Certes non, mais entre mes études et les impressions rapportées par mes connaissances dans plus d'une quinzaine d'établissements supérieurs américains tant aux US qu'au Canada, je pense avoir un panorama assez complet des grandes universités (au moins statistiquement parlant). Et comme pour nombre d'entre eux ces amis sont aussi passés par le système français, les éléments de comparaison étaient là.

(14.02.2009, 18:39)vincent a écrit : >Les présidents d'université ne m'apparaissent pas cumuler autant de pouvoirs que ça.
je crois que tu ne connais pas la loi LRU. et as tu lu le fameux décret ? je parle de faits, pas d'une impression.

Oui, de fait, j'ai lu la loi LRU. Et je parle d'une impression, car après tout, je ne suis ni législateur ni enseignant-chercheur, et il est possible que j'interprète mal quelque point de loi.

Cela étant, il me semble que de nombreuses responsabilités sont du ressort du Conseil d'Administration : ratification du contrat d'établissement et des conventions, vote du budget, adoption du règlement intérieur, des modalités des examens, etc.

Au surplus (et après relecture), je n'ai vu nulle part que le président de l'université avait un quelconque droit de nommer au Conseil d'Administration des enseignant-chercheurs autres que ceux désignés par le vote démocratique. Je crois que l'article 11 est très clair sur ce point :

Citation :Les membres des conseils prévus au présent titre, en dehors des personnalités extérieures et du président de l’établissement, sont élus au scrutin secret par collèges distincts et au suffrage direct.


(14.02.2009, 18:39)vincent a écrit : quant à la nature "politique" de mon message (ici , ou sur jrrvf ?) : je dirai seulement que les présidents d'université, les enseignants chercheurs et les chercheurs, de droite et de gauche, de facs riches et de facs pauvres, sont contre ces projets. le mouvement actuel n'est pas le fait d'une minorité de gauchistes, comme le gouvernement a essayé de le faire croire au début.

Justement, semblable en cela à ce dont tu accuses le gouvernement mais représentant l'opinion opposée, tu présentes l'ensemble du corps enseignant et dirigeant de l'université comme monolithiquement opposé à cette loi quand la réalité est incontestablement plus nuancée.

Une brève recherche internet m'apprend ainsi que la Conférence des Présidents d'Université soutient le principe de la loi LRU (mais souhaite une concertation sur ses modalités d'application) :

CPU et loi LRU

En outre, je me souviens d'une tribune du Monde, dans laquelle sept des huit présidents des universités parisiennes soutenaient chaudement cette loi et avaient des mots autrement plus durs que les miens vis-à-vis de ceux contestant la réforme. Visible ici :

Le Monde - Défendre l'université

Pour ce qui est des enseignants, là encore, il semblerait que nombre d'entre eux soient en faveur de cette loi. D'où ce me semble la nécessité de présenter l'état de la réforme de façon moins univoque. Sauf à être taxé de passer un message politique. Confused
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
#7
très vite, parce que je pense le fuseau va être fermé

- désolé, mais 15 universités c'est un peu juste pour tirer des généralités sur le système américain.

- tu as lu la loi LRU, mais sous quelle forme ? citer l'article 11 ne répond pas à ce que j'évoquais plus haut, et que tu peux relire : l'élection des EC, non pas au CA, mais en tant qu'EC.

- tu m'excuseras de te contredire sur la mobilisation des enseignants-chercheurs ; je suis le débat depuis des mois. et à part quelques juristes et des tribunes isolées...

- la position des présidents : citer un article de novembre 2007 est peu honnête pour les lecteurs de ce fuseau qui ne connaissent pas le sujet.
La position des présidents a changé... le jour où ils ont reçu les chiffres du budget dont seraient dotées leurs universités et qu'ils se sont aperçus de la réalité cachée derrière le discours des ministères.

bref, ton post est bien construit, mais ne correspond pas à la réalité.
on peut continuer la discussion par MP

vincent ferré
#8
(14.02.2009, 18:39)vincent a écrit : bonsoir,

je ne sais pas ce que tu connais du fonctionnement d'une université, mais je suis obligé de faire des réponses rapides, pour ne pas transformer Tolkiendil en forum sur l'enseignement supérieur. je te renvoie à toutes les informations disponibles sur le site de SLU, par exemple, pour développer ces pistes.

Je pense aussi que les forums Tolkien ne sont pas vraiment le lieu le plus approprié pour développer plus avant, merci donc d'avoir fait bref Smile

Tolkien a besoin de la recherche en France comme ailleurs, ce message a donc son utilité, cependant j'invite toutes les personnes intéressées à se renseigner et discuter au bon endroit.

Je clos donc ici ce sujet, et je rappelle, si besoin est, que le forum a un système de message privé, utilisable avec vincent ou moi Wink
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  A la recherche de témoignages: lecteurs de Tolkien pré-internet Forfirith 35 14 720 18.02.2018, 22:57
Dernier message: Forfirith
  25/03/2013 Tolkien Reading Day : les Paysages de Tolkien Zelphalya 1 2 312 19.03.2013, 17:29
Dernier message: Ingieris
  Recherche admirateurs de Tolkien pour Reportage exarkun73 10 7 072 29.03.2012, 19:16
Dernier message: vincent
  recherche intégrale Tolkien capulito 11 11 297 14.04.2005, 10:13
Dernier message: nirnaethmusic

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)