Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[prose] Nirnaeth Arnoediad
25.08.2003, 17:09
Message : #1
[prose] Nirnaeth Arnoediad
Les bannières flottaient sous le vent d'Ard-Galen
Les trompettes saluant l'aube naissante
Le doute plana un instant sur l'esprit de Fingon
Avant qu'un cri du sud se fasse entendre.

Turgon, Turgon, avait quitté sa blanche cité
Dix mille hommes avec lui prêts à combattre
Renfort inespéré pour la bataille
Utulie'n aurë, utulie'n aurë,
Aura i lomë.

Mais alors que les épées se préparaient
A trancher et tailler dans la chair des Orcs
Vint Gelmir fils de Guilin, et ses bourreaux avec lui
Yeux crevés, mains et pieds tranchés, avant d'agoniser
L'assaut fut lancé alors, impétueux Gwindor
Traversant Anfauglith jusqu'au Thangorodrim, si proche et pourtant
[si loin
Piégés dans la sombre citadelle vouée au démon
Dont nul ne réchappa sauf un

Morts aussi les Haladins avec leur prince Haldir
Les forêts de Brethil resteraient orphelines
Le heaume blanc de Fingon resplendissait
Son frère Turgon et son vassal Hurin luttant à ses côtés
Les Orcs refluaient, la victoire presque acquise
Balrogs et Dragons arrivaient sans cesse et sans succès
Même le Doré, aîné des Dragons, restait presque impuissant
Lorsque soudain l'heur changea de camp.

Les Hommes de l'Est dévoilèrent leur traîtrise
Changeant de camp, attaquant leurs amis
Corrompus et achetés par le maître d'Angband
Mourant par dizaines mais arrivant par centaines

Lors Glaurung se vit encerclé
Par les Naugrim de Belegost aux luisantes armures
Azaghâl s'effondrant, mais vainqueur quand même
Ver Doré blessé dans sa chair maudite.

Fingon seul au milieu des corps logtemps lutta
Contre le Seigneur des Balrogs, inégal combat
Il tomba sous sa sombre hache, Haut Roi des Noldor
Flamme blanche issue du heaume d'argent

Aux Marais de Serech Turgon dut s'enfuir
Ses arrières couverts par les frères Hurin et Huor
Tous ils tombèrent, les uns après les autres
Dernier de tous, Hurin Thalion fils de Galdor
Lutta désespérément contre la marée ennemie
Soixante-dix corps l'entouraient, aurë entuluva
Lorsqu'il fut capturé, dernier acte de la bataille
Des Larmes Innombrables, où sombra l'espoir.

C'est un texte qui m'est venu "comme ça", n'hésitez pas à émettre des avis ou donner des conseils...

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.08.2003, 14:29
Message : #2
 
C'est "comme ça" alors je vais en parler comme tel.
Pour commencer je voudrais re-re-re-préciser qu'il ne faut pas confondre les poèmes en vers non rimés et les poèmes en prose. Ceci est manifestement un poème en vers non rimés et non réguliers, avec quelques aspects de prose. Pour moi il faudrait clarifier ça dans le poème pour que le tout soit cohérent.
Pour ma part il y a des passages que je trouve très bien, d'autres moins. A mon avis, plutôt que de lancer ça direct, il aurait mieux valu le relire, le corriger, le modifier, le relire à haute voix, et recommencer. Je trouve donc que c'est un bon brouillon, mais un brouillon quand même. Avec un peu de travail ça pourrait rendre drolement bien !
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.09.2003, 15:56
Message : #3
 
Perso, j'aime bien l'apparente lourdeur de ce texte... Vraiment. C'est très bien...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.09.2003, 19:34
Message : #4
 
Lilith a écrit :Perso, j'aime bien l'apparente lourdeur de ce texte... Vraiment. C'est très bien...

Je suis du meme avis...j'apprécie beaucoup dont qq passages comme :

Citation :Les bannières flottaient sous le vent d'Ard-Galen
Les trompettes saluant l'aube naissante
Le doute plana un instant sur l'esprit de Fingon
Avant qu'un cri du sud se fasse entendre.

ou...


Citation :Mais alors que les épées se préparaient
A trancher et tailler dans la chair des Orcs
Vint Gelmir fils de Guilin, et ses bourreaux avec lui
Yeux crevés, mains et pieds tranchés, avant d'agoniser
L'assaut fut lancé alors, impétueux Gwindor
Traversant Anfauglith jusqu'au Thangorodrim, si proche et pourtant
[si loin

Rolling Eyes
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.10.2003, 01:34
Message : #5
 
Un peu lourd, c'est dommage. Remanie-le, paufine-le un peu et ça devrait être un bon poème. Quelques beaux passages.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.10.2003, 16:05
Message : #6
 
Splendide!
Je trouve que l'apparence lourdeur (désolé Lilith, je vole tes expressions, mais elle va si bien!! Confused ) rent merveilleusement bien cet "esprit de bataille"! J'addore!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  "Poème" en prose Incanus 9 4 943 26.10.2007 09:10
Dernier message: Arcadius
  Musique de "nirnaeth arnoediad" version finale nirnaethmusic 29 12 950 17.03.2005 13:39
Dernier message: nirnaethmusic
  Allitérature ou petite folie en prose... Tar-Ciryatan 2 1 755 10.06.2004 13:57
Dernier message: Erwine
  [Poème] Nirnaeth Arnoediad Meneldur 3 2 404 07.04.2004 23:18
Dernier message: Tuor
  Prose (Dagor Dagorath) Meneldur 8 3 104 13.06.2003 18:44
Dernier message: Lilith
  Prose (l'arc de fer !) Balkyr 9 3 350 12.06.2003 19:31
Dernier message: Meneldur
  Prose (Turambar) Meneldur 4 2 482 14.04.2003 20:19
Dernier message: Fëagond
  Prose (Rothinzil) Meneldur 5 3 384 07.04.2003 21:29
Dernier message: octolan
  Prose (Morgoth) Lilith 3 2 366 05.04.2003 18:21
Dernier message: amarthdin
  Prose (Vahaya sin) amarthdin 1 1 880 05.04.2003 17:49
Dernier message: Lilith

Aller à :