Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Herbe à pipe !
28.10.2018, 18:32 (Ce message a été modifié le : 28.10.2018 19:48 par Chiara Cadrich.)
Message : #1
Herbe à pipe !
Je ne suis pas fumeur. J'ai même horreur de l'odeur du tabac...
Qu'à cela ne tienne ! Notre auteur préféré semble avoir tiré de sa pipe des ronds de fumée très inspirants.
Voici donc un petit traité des bienfaits imaginaires de l'herbe à pipe, façon Hobbit, sous forme d'un dialogue initiatique.

Car il faut bien qu'un maître ait initié Gandalf lui-même, n'est-ce pas ?

Et merci à Jean Giono pour son inspiration.

.oOo.
Gandalf s’adossa à un grand rocher gris et observa la route. Ayant besoin de se clarifier l’esprit, Gerry tira d’une fonte une petite pipe en terre à la tige assez longue. Il la bourra cérémonieusement, sous l’attention amusée du magicien.

- Voilà encore cet étrange instrument ! Il faudra vraiment que je jette un coup d’œil ! Vous autres hobbits semblez partager cette habitude particulièrement curieuse.

- C’est juste une pipe du Quartier Sud ! N’allez pas imaginer quelque magie ancienne…

- J’ai observé que la plupart de vos pipes, puisque c’est le nom que votre peuple a donné à son invention, sont bâties sur le modèle de la vôtre. J’en avais déjà vu plusieurs auparavant. Mais expliquez-moi, s'il vous plait, l’origine de cette tradition.

Le hobbit ne se fit pas prier. Il ne sut résister à la tentation de rabaisser un peu son interlocuteur, qui l'avait abreuvé de ses sentences toute la matinée :
- Pour commencer, maître Gandalf, je vais faire appel à votre compétence professionnelle, annonça-t-il avec une emphase moqueuse. Veuillez, je vous prie, procéder à l’ignition !

De son bâton, le magicien, ravalé au rang de valet préposé aux chandelles, alluma de mauvaise grâce le petit foyer, et observa avec étonnement le hobbit tirer les premières bouffées et s’installer confortablement le dos au rocher. Profitant avec malice de cette occasion inespérée de pontifier un peu aux dépens du vieillard attentif, Gerry narra en détail la tradition de l’herbe à pipe, sa découverte par Tobold, l’ancêtre du vieux Harold, les années de recherche et de travail autour des plants et de l’art de sécher et fumer, tout en lançant des volutes aussitôt emportées par la brise limpide.

Mais Gandalf ne se fatiguait pas - il questionna :
- J’ai observé les feuilles sur les coteaux de Longoulet. Je ne leur ai rien trouvé de particulier. Qu’ont-elles de si remarquable ?

- Voilà bien une question de novice. En premier lieu, il importe de ne pas prendre l’herbe à pipe pour du foin, de l'herbe coupée, séchée et préparée. C'est une matière qui a du caractère et que l’on ne peut apprivoiser qu'avec empathie et application - par apprivoiser j'entends en tirer du plaisir. Le lieu où on la cultive, l'emballage qui la conserve, le temps de saison, le moment de la journée, l'état d’esprit pour pétuner, tout compte.

- Je commence à saisir que votre peuple a élevé cette occupation au rang d’art. Ce que je ne comprends toujours pas, c’est l’intérêt que vous trouvez à l’acte lui-même…

- C’est là tout son charme, Gandalf. Mon tuyau à pipe évoque des images les mieux aimées des hobbits : une terre bien cultivée, un bocage joliment taillé, un jardin coquettement agencé, une collation partagée sous la tonnelle. Il m’aide à m’extraire des petits tracas immédiats, à écarter les trouble-paix et autres indésirables. Il me parle de l’éternité selon les hobbits.

Gandalf ignora la pique :
- Cet art semble vous aider à soutenir vos pensées agréables…

- Mais ce n’est pas tout ! Lorsque l’on chemine, tenez, dans l’air humide de l’automne, des saveurs s’emparent de la feuille à pipe : l’odeur des venelles champêtres et des sentiers forestiers, le goût de l’humus et des feuilles mortes qui tapissent les racines des bois ; le parfum vif des branches grelettes qui luisent et chantent dans le vent frais. Ces goûts magnifiques se fondent sur la langue et prennent vie dans la fumée.

- Vous fumez donc en promenade ?

- Souvent ! En parcourant la lande, on hume sa pipe à petits coups, en la laissant cueillir pour nous les saveurs… Mais nous fumons aussi après un bon repas, le soir au coin du feu. Pour ma part, la pipe du soir a le goût des marrons chauds de l’enfance, la saveur lointaine des contes autour de l’âtre, l’excitation d’une fantaisie aventureuse dans le confort de son chez-soi !

- En définitive, vous pratiquez un rituel, qui trouve ses racines dans une longue pratique du travail et du bien-être. Surtout du bien-être, vous concernant !

Gerry, à son tour, ne releva pas le sarcasme :
- Ma famille s’enorgueillit d’avoir découvert les sommets de cet art : les ronds de fumée.

- Nous y voilà ! De quoi s’agit-il exactement ?

- La façon la plus répandue consiste, après avoir empli sa bouche de fumée, mais sans l’inhaler, à ouvrir grand la mâchoire. On ferme rapidement et légèrement la bouche en gardant la forme de rond sur ses lèvres. Mais vous devez comprendre que je ne puis vous révéler tous mes secrets. Les meilleurs fumeurs sont très prisés, et nous formons des cercles pour rivaliser d’adresse.

- Comment juge-t-on de l’adresse d’un fumeur ?

- Les effets sont à l’appréciation de chacun : enchaîner des ronds rapidement, en maîtriser la taille et la vitesse, les faire se chevaucher…

- Pensez-vous que je pourrais essayer de composer des ronds de fumée ?

- Vous n’y pensez pas ! Une pipe est un instrument très personnel ! Je vous choisirai une pipe qui vous convienne dès que nous en aurons l’occasion : longue avec un énorme foyer. Je vous guiderai aussi dans le choix de votre herbe à pipe. Et je serai votre mentor es-ronds de fumée !

Le hobbit ajouta malicieusement, non sans guetter du coin de l’œil la réaction du magicien :

- Il faudra vous appliquer, cet art n’est pas à la portée du premier venu !

- Vous ai-je donné l’impression d’un magicien peu appliqué, maître-fumeur ?
.oOo.
Fin
Extrait du Livre Vert de Bourg-de-Touque
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  ~ Herbe à pipe, paradis des rêveurs ~ * Daeron 3 1 380 27.11.2015 11:14
Dernier message: Baradon

Aller à :