Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Silmarils-Silmarilli
30.04.2018, 17:38
Message : #1
Silmarils-Silmarilli
J'ai du mal à croire que ce pluriel n'ait jamais fait l'objet d'une discussion mais comme je n'ai rien trouvé... Confused

De même, j'ai hésité à poster dans la section Langues mais ce n'est pas ce qui fait débat ici.

Comme je le pensais bien, le pluriel de Silmaril, suivant le lexique de David Giraudeau, est Silmarilli.

Or l'Encyclopédie donne toujours Silmarils avec une forme de pluriel qui emprunte à l'anglais ou au français. Y-a-t-il une raison particulière?

Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.04.2018, 18:18
Message : #2
RE: Silmarils-Silmarilli
Tolkien, dans ses Lettres, emploie le terme Silmarils à quatre reprises, Silmarili, pas une seule fois. Ce n'est pas comme Valar, par exemple.

Donc je crois qu'on peut se le permettre !

Mais c'est vrai que la question se pose.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.04.2018, 18:45 (Ce message a été modifié le : 30.04.2018 18:47 par Faerestel.)
Message : #3
RE: Silmarils-Silmarilli
Si Tolkien le fait, alors c'est permis! Razz

Les Lettres sont sur ma (loooongue) liste d'achats à réaliser...

Mais il doit bien y avoir eu, à un moment ou à un autre, à un endroit ou un autre, une explication donnée. Rolling Eyes

Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.04.2018, 19:30
Message : #4
RE: Silmarils-Silmarilli
Silmarils est simplement la "traduction anglaise" de Silmarilli, comme le montre le sous-titre du Quenta Silmarillion : The History of the Silmarils.

Tolkien emploie les deux formes partout (Silmarillion, Lettres, HoME).
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.04.2018, 19:38
Message : #5
RE: Silmarils-Silmarilli
(30.04.2018 19:30)Tikidiki a écrit :  Silmarils est simplement la "traduction anglaise" de Silmarilli, comme le montre le sous-titre du Quenta Silmarillion : The History of the Silmarils.

Tolkien emploie les deux formes partout (Silmarillion, Lettres, HoME).

De l'intérêt d'avoir accès aux sources de langue anglaise... Mais comme je le dis plus haut, ma liste d'achats est déjà trop longue que pour y ajouter des titres que j'ai déjà en VF... Sad

Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.04.2018, 21:02
Message : #6
RE: Silmarils-Silmarilli
(30.04.2018 19:30)Tikidiki a écrit :  Silmarils est simplement la "traduction anglaise" de Silmarilli, comme le montre le sous-titre du Quenta Silmarillion : The History of the Silmarils.

Tolkien emploie les deux formes partout (Silmarillion, Lettres, HoME).

Très bien mais en ce cas pourquoi Valar, pourquoi Rohirrim, pourquoi Istari, pourquoi Noldor ? Ou plutôt pourquoi n'y aurait-il que les Silmarils à faire l'objet d'une traduction anglaise, pourquoi, pour ce terme en particulier, privilégier l'alternance ?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
30.04.2018, 21:21
Message : #7
RE: Silmarils-Silmarilli
À voir si d'autres mots ne comportent pas également cette exception anglicisante, afin de déterminer (peut-être) une loi implicite… Ce serait un boulot à faire, un jour Rolling Eyes
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.05.2018, 06:38
Message : #8
RE: Silmarils-Silmarilli
Il y a aussi Balrog, dont le pluriel Balrogs est utilisé par Tolkien, alors qu'il y a le pluriel Balrogath. Je suppose que c'est un pluriel d'usage,
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.05.2018, 10:28 (Ce message a été modifié le : 01.05.2018 10:30 par Faerestel.)
Message : #9
RE: Silmarils-Silmarilli
Tolkien s'est largement exprimé sur les conseils et consignes de traduction. Je serais étonné qu'il n'ait rien dit à propos de l'usage des mots Silmaril(s) ou Balrog(s), usant lui-même d'un pluriel anglais de noms quenya/sindarin sans livrer aucune note, tandis que d'autres relevés par Hofnarr Felder (Istar, Vala, Maia,....) bénéficient systématiquement du pluriel quenya/sindarin.

Le sujet a été effleuré, mais pas abordé de manière frontale, ici en 2004.

Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.05.2018, 14:08
Message : #10
RE: Silmarils-Silmarilli
Bien pensé, mais Tolkien n'y dit rien à ce sujet, comme sa liste concerne les noms qui doivent être changés dans la langue de traduction (donc pas ceux qui nous intéressent), et que le guide ne concerne évidemment pas le Silmarillion.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.05.2018, 14:39
Message : #11
RE: Silmarils-Silmarilli
Merci pour cette précision!

Cela restera alors peut-être un mystère, quoique de moindre ampleur, à ranger entre le sort des Ithryn Luin et la nature de Tom Bombadil! Smile

Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.05.2018, 17:32
Message : #12
RE: Silmarils-Silmarilli
(30.04.2018 21:02)Hofnarr Felder a écrit :  Très bien mais en ce cas pourquoi Valar, pourquoi Rohirrim, pourquoi Istari, pourquoi Noldor ? Ou plutôt pourquoi n'y aurait-il que les Silmarils à faire l'objet d'une traduction anglaise, pourquoi, pour ce terme en particulier, privilégier l'alternance ?

C'est une excellente question. A ma connaissance, Tolkien ne précise pas pourquoi il emploie systématiquement la forme elfique pure de certains termes et pour d'autres une forme anglicisée.

Question d'euphonie ? C'est possible. Il faudrait une étude systématique. Ce qui est sûr, c'est que les mots quenya en -a reçoivent systématiquement le pluriel quenya en -r. Tendance qui semble systématique ou presque (je n'ai pas trouvé de contre-exemple) pour les autres mots quenyarins se terminant par une voyelle. Lorsque le mot (quenya ou sindarin) se finit par une consonne, les deux possibilités semblent ouvertes.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :