Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Géants et trolls dans l'oeuvre de Tolkien
31.12.2017, 16:35 (Ce message a été modifié le : 01.01.2018 14:44 par Widor.)
Message : #1
Géants et trolls dans l'oeuvre de Tolkien
Bonjour,

Je viens de lire la saga de Bardr traduite par Regis Boyer, saga où l'on trouve des éléments d'inspiration de l'œuvre de Tolkien (la lampe de Galadriel par exemple). Ce qui m'a particulièrement interpellé c'est la description des trolls et des géants.

Dans cette saga, les trolls et les géants sont étrangers aux humains mais en même temps très proches. Ils peuvent ainsi avoir des interactions sociales et amoureuses fécondes, ce qui implique qu'ils sont proches de nous. Je me suis même demandé s'il ne s'agissait pas de simples humains aux traits particulièrement spécifiques tant ils semblent humanisés.

Les géants par exemple ne semblent être ainsi que des humains particulièrement grands et puissants, les trolls des humains laids, irascibles et injustes mais pas toujours.

Ces codes sont assez éloignés de la fantasy actuelle.

Quelle part selon vous Tolkien a-t-il empreinté aux sagas dans la description des trolls et des géants de sa propre œuvre sachant que cette dernière est grandement inspirée des sagas scandinaves et saxonnes.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03.01.2018, 08:20
Message : #2
RE: Géants et trolls dans l'oeuvre de Tolkien
Oui, la saga de Bardr est une de celles où j'ai retrouvé le sentiment d'une certaine proximité avec Tolkien. Toutefois, je ne suis pas entièrement convaincu que Tolkien se soit inspiré des sagas pour décrire ses trolls et ses géants de pierre, lesquels semblent plutôt tout droit sortis des Eddas.

Par contre, le personnage de Beorn, qui vit dans une maison typiquement scandinave, est un guerrier hors pair et un changeur de peau, me paraît effectivement tiré de l'univers des sagas. Il n'est pas très loin d'un Kveld-Úlfr ou d'un Bödvar Bjarki.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Essais - La question du double dans l'œuvre de Tolkien… Druss 5 2 402 28.12.2015 23:28
Dernier message: Saruman
  Essais - Pourquoi l’œuvre de Tolkien est-elle une île littéraire ? - Thibault Panis Druss 4 4 475 08.09.2014 19:46
Dernier message: Yirmeyah
  L’influence de la théorie des cycles dans l’oeuvre de Tolkien Blinght 12 11 800 01.06.2009 23:23
Dernier message: Blinght

Aller à :