Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
De l'usage de la Puissance
24.09.2017, 21:35
Message : #1
De l'usage de la Puissance
J'ai l'impression d'être face à une très petite contradiction et j'aimerais un avis pour lever ce léger brouillard.

Je pense me souvenir que c'est par la bouche de Pengolodh que l'on apprend que le terme de Vala (Puissance) n'est utilisé que dans le cadre de la désignation des plus grands des Ainur.

Or il existe au moins un autre cas où le terme est employé: pour nommer les Balrogs, les Valaraukar. Ce qui est un peu curieux et qui abîme (marri?) à mon sens le terme. Et je pense que de fins linguistes comme les Elfes ou Tolkien désapprouveraient in fine ce rapprochement sémantique.

Ou alors ma mémoire me trompe et ni Pengolodh, ni un autre Elfe n'a mentionné que le terme était "réservé"?

Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.09.2017, 22:48
Message : #2
RE: De l'usage de la Puissance
Cela reste correct à mon avis : le terme "Vala" a cessé d'être utilisé et est devenu un titre. Mais la racine Val- a servi à construire d'autres mots, dont Valaraukar. Le Silmarillion nous apprend d'ailleurs que sa forme était auparavant Bal, et qu'elle a donné Balrog.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2017, 22:41 (Ce message a été modifié le : 28.09.2017 22:50 par Lomelinde.)
Message : #3
RE: De l'usage de la Puissance
Quelques précisions :

On retrouve les deux termes (quenyarin et sindarin) dans le Parma Eldalamberon n°17 page 48 (c. 1960-67) :

J.R.R. Tolkien a écrit :Balrog « (puissant) démon ». Un mot conçu en sindarin ancien pour les esprits (d'origine « māya ») que Melkor corrompis à son service aux temps d'avant Arda, avant la venue des Elfes et l'Assaut sur Utumno. √BAL « fort, puissant », comme dant q. Valar, s. Balan, pl. Belain et √RUK :q. rauka « démon », S. raug. q. Valaraukar.

Sur cette même page, dans le paragraphe suivant, on lit également que « les Balrogs étaient d'origine Vala ou Maia ».

Tolkien place généralement les Valar au-dessus des Máyar (tels que Sauron ou Gandalf). Mais à au moins une occasion il a mixé les 2 notions (PE17:149, c. 1957) :

J.R.R. Tolkien a écrit :Les Máyar inclus les Valar et leur parenté moindre, mais pas ceux qui ne prirent aucun part dans le Grand Thème ou qui n'entrèrent pas en Eä.

Selon les versions, Melkor est intégré ou non aux Valar.

A noter que le terme Vala fait partie de ce que nous appelons le « noyau dur » des conceptions linguistiques de Tolkien, puisqu'on le retrouve tout au long de l’œuvre, depuis le Qenya Lexicon de 1925 jusqu'aux derniers écrits de l'auteur, 40 ans plus tard.

Il en va de même avec le Balrog/Valarauco :

valkarauke = Gn. Balrog (PE12:101, c. 1925)
malarauko = N Balrog (Ety:384, c. 1937-8 )
Valarauko Demon of Might (XI:415, c. 1959-60)
Valarauka / Balrog mighty demon (PE17:48, c. 1960-67)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Usage des pluriels Turb 18 8 905 04.01.2005 19:47
Dernier message: Lambendil

Aller à :