Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Appel à contributions – Ballade à plusieurs mains 1 : La Ballade de la Compagnie
17.07.2015, 12:49
Message : #61
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Alors, je me rends compte de deux choses:

D'abord, ma proposition ne fait pas douze pieds pour le cinquième vers Mea Culpa. Sad

Il faut donc ajouter deux pieds. Je propose : Sa vie et sa gloire furent pourtant freinées

Ensuite, effectivement ma proposition pour douce galenas contraint à changer la rime, elle est peut-être donc à repenser. En outre, je ne suis pas un spécialiste des langues de Tolkien (des langues tout court du reste), alors peut-être que "galenas" se prononce en quatre syllabes mais peux-tu écrire en phonétique comment tu le prononces pour arriver à quatre pieds? (je suis curieux ^^)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.07.2015, 13:18
Message : #62
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
ce(1)fu(2)meur(3)chro(4)ni(5)que(6)de(7)Ga(8)le(9)na(10)s(11)douce(12). Mais je ne sais pas si l'on prononce le "s".

Un autre problème se pose, c'est que ce texte est une ballade et donc destiné à être chanter ou fredonner. Dans ce cas, le système de pied peut s'en retrouver altéré, bien que je doute qu'il soit un jour mis en musique (on peut toujours rêver).

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.07.2015, 13:50
Message : #63
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
D'un autre côté, c'est toujours un peu compliqué de compter les pieds des alexandrins quand on a que dix doigts !!! Wink

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.07.2015, 15:13
Message : #64
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Correction pour Pippin :
De petite taille mais au cœur gigantesque,
ne dépareillant nullement dans cette fresque,
Ce fumeur chronique de douce Galenas
Su répondre présent dans les plus durs moments,
De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan,
Affrontant ces craintes sans faire volte-face.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.07.2015, 21:31
Message : #65
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Du coup, si je peux me permettre, si tu supprimes le thain, on peut le confondre avec Merry si tu ne mets plus au moins un élément biographique personnel...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.07.2015, 01:10
Message : #66
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Oui d'ailleurs la mention du Rohan fait plus penser à Merry en l'absence d'autre élément caractéristique ! Mais dans l'ensemble j'aime bien cette strophe.

"Faithless is he that says farewell when the road darkens"
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.07.2015, 10:33
Message : #67
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Ce remaniement des deux dernières strophes permet d'identifier mieux le personnage et évite toutes ambiguïté :

Pippin

De petite taille mais au cœur gigantesque,
ne dépareillant nullement dans cette fresque,
Ce fumeur chronique de douce Galenas
Su répondre présent dans les plus durs moments.
Bien qu'il fut au service de l'intendant,
Il finira Thain, sans en perdre la face.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 12:15
Message : #68
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Voilà une jolie strophe. En revanche, le bien que me pose problème: ce n'est pas une tare d'avoir servi Denethor à mon sens mais plutôt un honneur (certes, celui-ci a perdu la tête mais ce n'est pas du fait de Pippin) Ce que j'essaie d'exprimer, c'est que se mettre au service du Gondor, ce n'est pas une honte (rapport au sans perdre la face du faire suivant). Même si bien entendu, je comprends bien pourquoi tu écris cela.

Par ailleurs, j'aimais vraiment beaucoup ton vers "De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan".

Et si on fait cela, qu'en penses-tu?:

De petite taille mais au cœur gigantesque,
ne dépareillant nullement dans cette fresque,
Ce fumeur chronique de douce Galenas
Su répondre présent dans les plus durs moments,
De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan.
Il finira Thain, sans faire volte-face. (J'imagine ici qu'on prononce Tha- in)

On a toujours une rime masculine (sans e à la fin) qui rime avec une rime féminine (face) mais bon, ce n'est pas important ici. On peut chercher quelque chose avec le fait d'être un As peut-être, mais cela ne me convainc pas vraiment.

Pour l'aspect chanté, de toute façon, au regard des autres strophes, cela aura un aspect désuet quoiqu'il arrive car certains vers sont vraiment très difficiles. L'objectif premier est avant tout écrit. ^^
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 12:47
Message : #69
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Par ces nouvelles strophes, je ne dénigre pas le fait de servir l'intendant du Gondor, mais juste qu'il était, à mon avis, plus honorable pour un hobbit, d'être reconnu par ses pairs en tant que Thain que de servir un autre peuple.
Je pense aussi que Pippin est plus facilement identifiable avec ces dernières. Après, c'est un travail d'équipe et tout le monde doit pouvoir s'exprimer sur ce travail (ce que j'apprécie, ça me pousse à faire certaines corrections que je ferais peut être pas si je travaillais seul).
Je vais continuer à bosser dessus.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 13:52
Message : #70
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
De petite taille mais au cœur gigantesque,
ne dépareillant nullement dans cette fresque,
De douce Galenas, ce fervent connaisseur,
Su répondre présent dans les plus durs moments,
De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan.
Il finira Thain de toute sa grandeur.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 13:56
Message : #71
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Oui, quand je parlais de la mention du Rohan dans "De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan," ce n'était pas pour proposer la suppression du vers (que je trouve aussi très bien), c'est simplement pour éviter l’ambiguïté dont on parlait :
Dans la proposition où tu as enlevé la mention du Thain et où il n'y avait pas encore l'intendant, les éléments caractéristiques du personnage (petite taille, fumeur de Galenas...) ne permettent pas vraiment de différencier Merry et Pippin comme l'a fait remarquer Pelargien. Et ce que j'ai pensé, personnellement, c'est que la différence se fait donc sur le vers en question. Or, certes Pippin a été au Rohan mais si je lis ce vers et dois l'associer à l'un des deux Hobbits, Merry me semble plus pertinent car j'associe plus le Rohan à ce dernier qu'à Pippin ^^

Bref, tout ça pour dire que si tu rajoutes la mention du Thain (ou n'importe quel autre élément propre à Pippin) en gardant le vers "De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan," je n'ai rien à redire Smile

"Faithless is he that says farewell when the road darkens"
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 13:57
Message : #72
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
La strophe me plaît de plus en plus. Je proposerai une légère modification.

De douce Galenas est fervent connaisseur (je trouve cela plus logique en terme de sens, sinon on a l'impression qu'il a besoin de fumer pour répondre présents ^^)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 14:05
Message : #73
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Je valide ta modification. J'aime le côté humoristique de la dernière: associer "grandeur" à un hobbit, c'est pas banal !!! Wink

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 15:26
Message : #74
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
moi aussi ! tres bien vu et je dirai presque que ce sont les meilleures des neuf !
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.07.2015, 15:31
Message : #75
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Merci pour le compliment, ça me va droit au coeur, mais c'est avant tout un travail collectif, sans rivalité. J'ai hâte de voir ce que ça donne dans son ensemble et j'espère qu'il y aura d'autres projets de se genre à l'avenir.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 11:18
Message : #76
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Bonjour à tous, le projet est il tombé aux oubliettes ?

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 13:32
Message : #77
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Nullement et tu fais bien de sonner le cor, Daeron. Dans mon esprit, la ballade était finalisée et elle l'était en somme mais encore fallait-il l'acter. Voilà donc le produit final:

Quand l'Ombre s'étendait à la fin du Tiers Âge,
La Terre du Milieu réclamait des Héros.
Neuf en Communauté, partageant leur courage,
Firent alors serment de détruire l'Anneau.

Ami au coeur fidèle et cuisinier hors-pair,
Il apprit du jardin les secrets de son père.
Amoureux du Beau Peuple aux légendes chantées,
Durant toute la quête, il veilla sur son maître.
L’horrible Arachne occit , vit l’Anneau disparaître
Et fit de la Comté une terre enchantée.

Fumant devant cul-de-sac après déjeuner
Ronds de fumée ôte la douleur du passé
Ombre de lui même, rêvant aux beaux rivages
D'instinct tournant son coeur, vers pays des Valar,
Où les nuits sont guéries de leurs cauchemars
N'endurant plus enfin sa quête du tiers Age.

Envoyé d'Outremer soutenir le combat,
C'est face au démon-feu que sous terre il tomba.
Mais le gris pèlerin fut rappelé au monde :
Sa puissance et sagesse accrues, il prit le blanc.
Cavalier de Gripoil et champion de son camp,
Il en fit la victoire et repassa les ondes.

Issu des arbres noirs, aussi grand et fort qu'eux,
Uruk-hai, craignez-le, ce Sinda audacieux.
Chemine sur le vent, rapide et loin voyant,
Épaulé par un nain qu'il estime et charrie.
Détalez scélérats et craignez pour vos vies,
Des remparts il surgit, endurant combattant.

Né en pays de Bouc, enfant de Saradoc,
Le monde le connaît, de Hobbiton à Stock.
C'est sans jamais rêver de conquête ou de gloire,
Qu'il partit un beau jour avec ses compagnons.
Après avoir défait le Noir seigneur Sauron,
Il devint en Comté le grand conteur d'histoires.

Héritier de Durin, Enfant du Rougeoyant,
Jeune parmi les siens mais non moins endurant.
Ce seigneur d’Aglarond et pourfendeur d’Uruks,
Contempla extasié la grâce des Eldar.
Et vers l’Ouest naviguant à l’heure du départ,
Laissa là Elessar, Brandebouc et puis Touc.

Le sans-couronne est roi, voyageur de l'exil.
Des cendres incandescentes, il refondit Narsil.
La Pierre Elfique nimbe les deux grands royaumes.
Dame Arwen l'a choisi pour forger avec lui
Glorieuse lignée au-delà de leurs vies
En terre du Milieu ressuscitant les hommes.

L'appel de ton cor sous la voûte d'Eärendil
Fit tressaillir nos coeurs, au plus fort du péril.
Sur les pas d'Isildur en sa gloire héroïque,
Tu reposes à jamais vaillant fils d'Ecthelion.
Et toutes nos louanges, épopées et chansons
Vanteront Les hauts faits du hardi magnifique.

De petite taille mais au cœur gigantesque,
ne dépareillant nullement dans cette fresque,
De douce Galenas est fervent connaisseur,
Su répondre présent dans les plus durs moments,
De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan.
Il finira Thain de toute sa grandeur.

Après, reste à savoir comment on ordonnance le tout. Regroupe-t-on par exemple les strophes sur les hobbits, met-on également l'une à côté de l'autre les strophes de Legolas et Gimli? Quels sont vos avis sur la question?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 13:44
Message : #78
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Le tri n'est vraiment pas évident
par ordre d'importance, ils le sont tous,
par ordre de taille, ça pourrait être drôle,
par race, ça ne me plaît pas trop de devoir le mettre dans des cases à moins d'alterner,
par ordre d'apparition.
Sinon il y a toujours l'ordre alphabétique, classique !

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 14:03
Message : #79
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
J'aime bien l'idée de la taille car en plus d'être amusante, elle permet de regrouper les compagnons hobbits puis Gimli et Legolas et de finir par Gandalf, Aragron et Boromir. A vérifier cependant car je ne suis pas certain des tailles de Legolas et des hommes.

Qui plus est, par rapport à la quête de l'anneau, mettre Frodon et Sam en premier me semble assez important.

Ceci dit, on peut envisager un tout autre classement, en fonction de la tonalité des strophes rédigées. Certaines parlent plus de l'après quête que d'autres. Ce serait une sorte d'ordre chronologique mais je ne sais pas si c'est vraiment réalisable.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 14:17
Message : #80
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Pour les tailles, l'elfe est plus grand que L'humain et le nain plus grand que le hobbit. Par contre, pour le semi-elfe, je ne sais pas.

Pour ta deuxième solution, ça risque d'être très compliqué. Personnellement, tu as entamé le projet, donc je pense que la conclusion est pour toi .

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 14:34
Message : #81
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Par "apparition" dans la fraternité ?
Ça pourrait donner quelque chose comme Gandalf, l'initiateur, Frodo, Sam, Merry/Pippin, Aragorn, Legolas/Gimli, Boromir

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 15:04
Message : #82
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
@ Daeron, c'est un projet initié par la section Arts mais c'est avant tout une oeuvre collective. Donc, Taliesin et moi arbitrons au besoin mais je pense que tout le monde a son mot à dire et en tous les cas que mon opinion ne prime pas sur les autres.

@ Zelph L'idée est excellente. En tous les cas, elle me séduit. C'est un ordre qui se justifie et qui permet une cohérence que j'apprécie. Reste à savoir ce qu'en pensent les autres ^^

Cela donnerait:

Quand l'Ombre s'étendait à la fin du Tiers Âge,
La Terre du Milieu réclamait des Héros.
Neuf en Communauté, partageant leur courage,
Firent alors serment de détruire l'Anneau.

Envoyé d'Outremer soutenir le combat,
C'est face au démon-feu que sous terre il tomba.
Mais le gris pèlerin fut rappelé au monde :
Sa puissance et sagesse accrues, il prit le blanc.
Cavalier de Gripoil et champion de son camp,
Il en fit la victoire et repassa les ondes.

Fumant devant cul-de-sac après déjeuner
Ronds de fumée ôte la douleur du passé
Ombre de lui même, rêvant aux beaux rivages
D'instinct tournant son coeur, vers pays des Valar,
Où les nuits sont guéries de leurs cauchemars
N'endurant plus enfin sa quête du tiers Age.

Ami au coeur fidèle et cuisinier hors-pair,
Il apprit du jardin les secrets de son père.
Amoureux du Beau Peuple aux légendes chantées,
Durant toute la quête, il veilla sur son maître.
L’horrible Arachne occit , vit l’Anneau disparaître
Et fit de la Comté une terre enchantée.

Né en pays de Bouc, enfant de Saradoc,
Le monde le connaît, de Hobbiton à Stock.
C'est sans jamais rêver de conquête ou de gloire,
Qu'il partit un beau jour avec ses compagnons.
Après avoir défait le Noir seigneur Sauron,
Il devint en Comté le grand conteur d'histoires.

De petite taille mais au cœur gigantesque,
ne dépareillant nullement dans cette fresque,
De douce Galenas est fervent connaisseur,
Su répondre présent dans les plus durs moments,
De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan.
Il finira Thain de toute sa grandeur.

Le sans-couronne est roi, voyageur de l'exil.
Des cendres incandescentes, il refondit Narsil.
La Pierre Elfique nimbe les deux grands royaumes.
Dame Arwen l'a choisi pour forger avec lui
Glorieuse lignée au-delà de leurs vies
En terre du Milieu ressuscitant les hommes.

Issu des arbres noirs, aussi grand et fort qu'eux,
Uruk-hai, craignez-le, ce Sinda audacieux.
Chemine sur le vent, rapide et loin voyant,
Épaulé par un nain qu'il estime et charrie.
Détalez scélérats et craignez pour vos vies,
Des remparts il surgit, endurant combattant.

Héritier de Durin, Enfant du Rougeoyant,
Jeune parmi les siens mais non moins endurant.
Ce seigneur d’Aglarond et pourfendeur d’Uruks,
Contempla extasié la grâce des Eldar.
Et vers l’Ouest naviguant à l’heure du départ,
Laissa là Elessar, Brandebouc et puis Touc.

L'appel de ton cor sous la voûte d'Eärendil
Fit tressaillir nos coeurs, au plus fort du péril.
Sur les pas d'Isildur en sa gloire héroïque,
Tu reposes à jamais vaillant fils d'Ecthelion.
Et toutes nos louanges, épopées et chansons
Vanteront Les hauts faits du hardi magnifique.

Finir par Boromir, c'est très bien pour l'émotion finale, vu que c'est le seul mort lors de la quête.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 15:10
Message : #83
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
J'aime bien celle-ci. Surtout l'idée de mettre Boromir en dernier comme un ultime hommage. Merci Zelphalya d'avoir listé l'ordre.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 15:38
Message : #84
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Quelques remarques après une rapide lecture :
La nomenclature prépondérante est celle de Ledoux, il faudrait uniformiser un peu.
Touc > Touque
Hobbiton > Hobbitebourg
Quelques majuscules sont manquantes : Tiers Âge, Terre du Milieu, Cul-de-Sac
Retirer l'espace avant la virgule dans : L’horrible Arachne occit , vit l’Anneau disparaître

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 15:44
Message : #85
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Zelphalya et la correction, ça ne fait qu'un ! Merci.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 17:01
Message : #86
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
On pourrait rebalancer "Quand l'Ombre..." tout les trois couplets en guise de refrain, on serait plus dans l'esprit ballade.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 17:20
Message : #87
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Merci Zelph pour cette relecture attentive. Voici mes remarques par rapport aux corrections proposées:

Pour Touc en Toucque, la rime masculine devient féminine. Théoriquement, ce n'est pas permis mais on le fait déjà dans la strophe dédiée à Sam. Donc, là OK.

Pour Hobbiton en Hobbitebourg, le e intercalaire induit un pied supplémentaire et donc un vers à 13 pieds. A moins de l'aspirer (Hobitt'bourg). A voir.

Pour les majuscules et la virgule, sans problème, c'est juste une question de fautes de frappe. Donc la correction ne pose aucune difficulté.

Quand l'Ombre s'étendait à la fin du Tiers Âge,
La Terre du Milieu réclamait des Héros.
Neuf en Communauté, partageant leur courage,
Firent alors serment de détruire l'Anneau.

Envoyé d'Outremer soutenir le combat,
C'est face au démon-feu que sous terre il tomba.
Mais le gris pèlerin fut rappelé au monde :
Sa puissance et sagesse accrues, il prit le blanc.
Cavalier de Gripoil et champion de son camp,
Il en fit la victoire et repassa les ondes.

Fumant devant Cul-de-Sac après déjeuner
Ronds de fumée ôte la douleur du passé
Ombre de lui même, rêvant aux beaux rivages
D'instinct tournant son coeur, vers pays des Valar,
Où les nuits sont guéries de leurs cauchemars
N'endurant plus enfin sa quête du Tiers Âge.

Ami au coeur fidèle et cuisinier hors-pair,
Il apprit du jardin les secrets de son père.
Amoureux du Beau Peuple aux légendes chantées,
Durant toute la quête, il veilla sur son maître.
L’horrible Arachne occit, vit l’Anneau disparaître
Et fit de la Comté une terre enchantée.

Né en pays de Bouc, enfant de Saradoc,
Le monde le connaît, de Hobbitebourg à Stock.
C'est sans jamais rêver de conquête ou de gloire,
Qu'il partit un beau jour avec ses compagnons.
Après avoir défait le Noir seigneur Sauron,
Il devint en Comté le grand conteur d'histoires.

De petite taille mais au cœur gigantesque,
Ne dépareillant nullement dans cette fresque,
De douce Galenas est fervent connaisseur,
Su répondre présent dans les plus durs moments,
De la Comté, par la Moria, jusqu'au Rohan.
Il finira Thain de toute sa grandeur.

Le sans-couronne est roi, voyageur de l'exil.
Des cendres incandescentes, il refondit Narsil.
La Pierre Elfique nimbe les deux grands royaumes.
Dame Arwen l'a choisi pour forger avec lui
Glorieuse lignée au-delà de leurs vies
En Terre du Milieu ressuscitant les hommes.

Issu des arbres noirs, aussi grand et fort qu'eux,
Uruk-hai, craignez-le, ce Sinda audacieux.
Chemine sur le vent, rapide et loin voyant,
Épaulé par un nain qu'il estime et charrie.
Détalez scélérats et craignez pour vos vies,
Des remparts il surgit, endurant combattant.

Héritier de Durin, Enfant du Rougeoyant,
Jeune parmi les siens mais non moins endurant.
Ce seigneur d’Aglarond et pourfendeur d’Uruks,
Contempla extasié la grâce des Eldar.
Et vers l’Ouest naviguant à l’heure du départ,
Laissa là Elessar, Brandebouc et puis Touque.

L'appel de ton cor sous la voûte d'Eärendil
Fit tressaillir nos coeurs, au plus fort du péril.
Sur les pas d'Isildur en sa gloire héroïque,
Tu reposes à jamais vaillant fils d'Ecthelion.
Et toutes nos louanges, épopées et chansons
Vanteront Les hauts faits du hardi magnifique.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 17:40
Message : #88
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Est-ce que comme ça, ça fonctionnerait "Tous le connaissent, de Hobbitebourg à Stock." ?

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
28.09.2015, 18:00
Message : #89
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
Faut voir ça avec l'auteur du couplet s'il peut nous changer ça en respectant la nomenclature.

Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre.- San-Antonio
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
29.09.2015, 10:20
Message : #90
RE: Appel à contributions : La Ballade de la Compagnie
@ Zelph, cela fonctionnerait mais on perd l'équilibre de l'hémistiche et c'est beaucoup moins agréable à l'oreille. (Enfin, c'est mon avis personnel, j'aime la symétrie et le 6 pieds/ 6 pieds)

@ Daeron, tout à fait, il faut voir avec l'auteur de cette strophe. Ceci dit, d'autres vers ont un e superflu aussi. On peut s'en tenir là en remplaçant par Hobbitebourg et en sachant qu'on le prononcera Hobbitbourg. Le choix final revient à l'auteur ^^.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Appel à contributions – Ballade à plusieurs mains 3 : Beren et Lúthien Dαεrοη 31 1 387 20.05.2018 23:36
Dernier message: Dαεrοη
  Appel à contributions - Partir à l'aventure (dans tous les sens du terme) Dαεrοη 17 1 190 24.02.2018 14:49
Dernier message: Dαεrοη
  Appel à contributions – Ballade à plusieurs mains 2 : Le voyage aux moult paysages Dαεrοη 45 8 789 01.07.2017 13:24
Dernier message: Isabelle Morgil
  [Calendrier] La Ballade d’Oromë – Elendil Baradon 3 810 15.12.2016 11:01
Dernier message: Baradon
  La Ballade de la Compagnie - Ballade à plusieurs mains Dαεrοη 1 614 07.12.2016 17:08
Dernier message: Baradon
  Exercices de style - Appel à contributions Taliesin 18 9 775 30.01.2014 19:12
Dernier message: Taliesin
  Appel aux auteurs - Projets en cours Zelphalya 2 3 249 17.06.2006 20:42
Dernier message: Ilmarë
  Thibaud Mercier (libre inspiration): la Compagnie Grise Squall-Estel 13 6 407 26.06.2005 18:46
Dernier message: May
  Appel à Aragorn Melwen 2 2 681 09.11.2004 18:30
Dernier message: Lady-Ewen
  [MP3] Gandalf (à cheval) - La joyeuse Compagnie ! Belgarion 4 3 176 21.02.2004 19:05
Dernier message: Belgarion

Aller à :