Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
À propos des éclipses
20.03.2015, 18:34 (Ce message a été modifié le : 21.03.2015 18:22 par cellardoor.)
Message : #1
À propos des éclipses
Bonjour,

en lien avec l'éclipse qui s'est produite ce matin, j'ai fais quelques recherches à ce sujet dans les écrits de Tolkien. Voici ce que j'ai pu trouver...

La première référence aux éclipses faite par Tolkien est probablement celle qui se trouve dans "L'Histoire d'Eriol et d'Ælfwine", dernier récit du Livre des Contes Perdus (p.583 de l'édition en un volume). Dans ce texte, Tolkien envisage les éclipses comme des manifestations de Melko :

Tolkien a écrit :[...] Melko rôde loin dans les airs cherchant encore et toujours à blesser le Soleil et la Lune et les étoiles (éclipses, météores).

Plus tard, dans la "Quenta Silmarillon" (La route perdue, p.273), les éclipses sont expliquées par la course chaotique de la Lune : en effet, elle est conduite dans le firmament par le chasseur Tilion qui poursuit sans cesse Arien du Soleil, dont il s'est épris.

Tolkien a écrit :Varda ordonna à Tilion de la Lune de se lever seulement après qu'Arien du Soleil eut quitté le firmament, mais il voyage à un rythme incertain, et la poursuit encore, de sorte qu'ils se trouvent parfois ensemble dans le ciel, et que par moment ils s'approche encore d'elle, et les ténèbres viennent au milieu du jour.

Hors du Legendaire, un sorte d'éclipse apparaît dans les Lettres du Père Noël (p.22). Dans l'histoire que Tolkien écrivit à ses enfants en décembre 1927, l'Homme dans la Lune descend au Pôle Nord et, enivré par le cognac que lui sert l'Ours du Pôle Nord, s'endort. Aussi oublie-t-il de remonter sur la lune et les dragons s'y attaquent.

Tolkien a écrit :Soudain le Bonhomme de Neige (il n'était pas encore en mille morceaux) est sorti du jardin en courant,c'était le lendemain après l'heure du thé, et a dit que la lune disparaissait ! Les dragons étaient sortis et crachaient d'horribles fumées et brouillards.

Il s'agirait d'une référence à l'éclipse lunaire qui se produisit le 8 décembre 1927, comme l'affirment les auteurs du J. R. R. Tolkien Companion and Guide. Ils citent par ailleurs deux extraits où Priscilla Tolkien mentionne l'intérêt que leur père leur faisait partager pour l'astronomie et les éclipses :

Priscilla Tolkien a écrit :Much astronomy is brought into the fantasy. This was of great interest to my father and I can recall how my brother Christopher and I were encouraged to learn about the stars and planets and eclipses of the sun and moon.... These references give a great sense of reality to Father Christmas's world.

Priscilla Tolkien a écrit :My brother and I looked at the stars through the telescope and learnt their names and the constellations. My father also talked to us about eclipses of the sun and moon and about the plan­ets and their satellites

Toujours dans le même ouvrage, on trouve mention d'une note de Tolkien qui plaçait une éclipse dans la nuit du 7 au 8 mars 3019 du Troisième Âge, à 10 heures 30 précisément. La note accompagne l'un des "time scheme" établi durant la rédaction du Seigneur des Anneaux. Je crois comprendre qu'il s'agit du moment où Frodon est avec Faramir à Henneth Annûn, mais je crains de me mélanger les pinceaux dans les calendriers.

Enfin, une références à la lumière particulière que propagent les éclipses de lune se situe dans la description de Minas Morgul (anciennement Minas Ithil), au début du chapitre VIII du livre IV du Seigneur des Anneaux :

Tolkien a écrit :Upon the further side, some way within the valley's arms high on a rocky seat upon the black knees of the Ephel Dúath, stood the walls and tower of Minas Morgul. All was dark about it, earth and sky, but it was lit with light. Not the imprisoned moonlight welling through the marble walls of Minas Ithil long ago, Tower of the Moon, fair and radiant in the hollow of the hills. Paler indeed than the moon ailing in some slow eclipse was the light of it now, wavering and blowing like a noisome exhalation of decay, a corpse-light, a light that illuminated nothing.

Cette association entre Minas Morgul et une éclipse devait probablement être forte dans l'esprit du Tolkien, puisqu'il en représente une en dessous de la tour dans cette illustration des Deux Tours :

[Image: 180px-J.R.R._Tolkien_-_The_Two_Towers.jpg]

N'étant ni connaisseur d'astronomie, ni fin spécialistes des textes ci-dessus, et encore moins des questions astrales et calendaires propres à Tolkien, mon but était avant tout de dresser une petite compilation sur le sujet, et je laisse aux plus savants que moi le soin de corriger ce que j'ai dit, et aussi de compléter par les occurrences qui me font défaut (je n'ai par exemple pas les tomes 6 à 12 des HoME).

P.S. Apparemment Didier Willis a consacré plusieurs pages à ce sujet dans le livre Tolkien, le façonnement d'un monde, vol. I, mais je n'ai pu en voir que les extraits disponibles sur google books car je ne possède pas cet ouvrage.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.03.2015, 22:19
Message : #2
RE: À propos des éclipses
Intéressant...

La référence à l'éclipse concernant la Minas Ithil est davantage un repoussoir ("plus pâle en vérité que la lune souffrant de quelque lente éclipse était sa lumière"). Minas Ithil est avant tout la Tour de la Lune Montante (Tower of the Rising Moon), ce qui exclut que la figuration d'un croissant de lune sur la couverte soit une éclipse.

La date du 7/8 mars 3019 est effectivement marquée par la rencontre de Faramir et Frodon, mais surtout par l'appel des Morts par Aragorn. La mention "he reaches Erech at midnight" des Appendices prendrait alors tout son sens et lierait le cycle lunaire au serment autour d'Erech. Néanmoins, il s'agit de la nuit du 8 au 9.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.03.2015, 10:32
Message : #3
RE: À propos des éclipses
Merci pour toutes ces info
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.03.2015, 18:57 (Ce message a été modifié le : 21.03.2015 19:02 par cellardoor.)
Message : #4
RE: À propos des éclipses
J'avais trouvé cette note, en marge de l'illustration publiée ci-dessus, dans le livre J.R.R Tolkien : Artist and Illustrator :

Wayne G. Hammond and Christina Scull a écrit :Minas Ithil, Tower of the Moon, once fair and radiant; but now its light was 'paler indeed than the moon ailing in some slow eclipse' (book 4, chapter 8 ). The image is reinforced by a drawing of an eclipse below Minas Morgul in the lower panel.

Cependant, l'expression consacrée à la tour, "de la Lune Montante", permet aussi d'interpréter le dessin comme celui d'un simple croissant de lune...

Difficile de se prononcer, bien que j'imagine plutôt Tolkien fonder son illustration sur cette expression traditionnellement consacrée à la Tour que sur le passage descriptif cité dans mon premier message.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.03.2015, 21:30
Message : #5
RE: À propos des éclipses
Je pense aussi, car l'image d'une éclipse est trop complexe pour coller à Minas Morgul. En effet, les deux tours "jumelles" Minas Anor et Minas Ithil ont chacune un élément astral; et la synthèse est plutôt l'oeuvre d'Osgiliath. Une éclipse viendrait modifier ce schéma sans que j'en voie l'intérêt...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.03.2015, 23:22
Message : #6
RE: À propos des éclipses
On parle bien du dessin qui est sous la tour ?

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.03.2015, 14:52
Message : #7
RE: À propos des éclipses
(20.03.2015 18:34)cellardoor a écrit :  N'étant ni connaisseur d'astronomie, ni fin spécialistes des textes ci-dessus, et encore moins des questions astrales et calendaires propres à Tolkien, mon but était avant tout de dresser une petite compilation sur le sujet, et je laisse aux plus savants que moi le soin de corriger ce que j'ai dit, et aussi de compléter par les occurrences qui me font défaut (je n'ai par exemple pas les tomes 6 à 12 des HoME).

On y trouve notamment ce passage (vol. 10, i.e. Morgoth's Ring, p. 347) où Melgor provoque une "occultation", je reprends la traduction de François Augereau :

Tolkien a écrit :Et un jour vint où soudain la lumière du Soleil commença à diminuer, jusqu’à être masquée et une grande ombre tomba sur le monde et toutes les bêtes et les oiseaux furent effrayés.

Il n'est pas dit "explicitement" que ce soit une éclipse, mais cela y ressemble très fortement (et sur un plan symbolique aussi).

(20.03.2015 18:34)cellardoor a écrit :  P.S. Apparemment Didier Willis a consacré plusieurs pages à ce sujet dans le livre Tolkien, le façonnement d'un monde, vol. I, mais je n'ai pu en voir que les extraits disponibles sur google books car je ne possède pas cet ouvrage.

Plus exactement, pour rendre ce qui lui appartient, l'auteur de l'article est François Augereau (« Astres dévorés — Les éclipses chez Tolkien, motif en quatre temps », p. 216-274). Outre la version papier, l'ouvrage est disponible aussi en livre électronique (ePub)*, à plus petit prix.

Didier.
* Il existe de nombreuses solutions pour lire un livre en ePub, même sans "liseuse"
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.03.2015, 15:29
Message : #8
RE: À propos des éclipses
Au temps pour moi, merci ce cette précision (ainsi que de la citation des HoME).

Pour Zelphalya, oui, c'est bien de ce petit dessin dont il est question.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  A propos de l'Erebor Druss 5 3 289 23.02.2013 11:08
Dernier message: Kehldarin
  à propos d'Amroth Tom Bombadil 6 7 000 08.12.2004 20:40
Dernier message: Meneldur

Aller à :