Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Akallabêth / Exode
23.08.2013, 03:40
Message : #1
Akallabêth / Exode
Je relisais la Bible (oui, y a des nuits comme ça), et arrivé à l'Exode, une expression m'a frappé :

Exodus 4:21 a écrit :And the LORD said unto Moses, When thou goest to return into Egypt, see that thou do all those wonders before Pharaoh, which I have put in thine hand: but I will harden his heart, that he shall not let the people go.

Cette expression, pour le moins inhabituelle en anglais contemporain, revient à de nombreuses reprises dans le livre de l'Exode tel que traduit dans la Bible du roi Jacques : Dieu endurcit le cœur du pharaon et des Égyptiens contre les Hébreux, avec les conséquences que l'on sait. Il ne m'a pas fallu longtemps pour me rappeler où je l'avais déjà croisée : c'était dans l'Akallabêth, que j'ai écumé de long en large pour l'A&H 3. On l'y trouve à trois reprises :

Citation :In those days the Shadow grew deeper upon Númenor; and the lives of the Kings of the House of Elros waned because of their rebellion, but they hardened their hearts the more against the Valar.

Then some few would repent for a season, but others hardened their hearts, and they shook their fists at heaven, saying: 'The Lords of the West have plotted against us. They strike first. The next blow shall be ours!' These words the King himself spoke, but they were devised by Sauron.

Then Ar-Pharazôn hardened his heart, and he went aboard his mighty ship, Alcarondas, Castle of the Sea.

Et sur ces trois, deux concernent des rois, dont un n'est qu'à une lettre de s'appeler « pharaon ». Tiens donc…

À bien y réfléchir, ce n'est sans doute que le sommet de l'iceberg : l'influence de l'Exode sur l'Akallabêth est palpable à un degré supérieur. Il suffit de penser au portrait du Dieu de colère, relativement discordant avec l'image d'Eru dans les autres textes, aux armées englouties par les flots marins, au peuple élu qui se détourne du vrai Dieu et est puni en conséquence… Je ne fais que lancer quelques idées en vrac, vous trouverez sans doute d'autres points de comparaison (et de divergences significatives).

Je n'aurai pas la prétention de croire que je suis le premier à dresser ce parallèle : avez-vous connaissance d'essais traitant la question ?

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.08.2013, 07:32
Message : #2
RE: Akallabêth / Exode
Les coïncidences sont effectivement nombreuses entre ces deux textes, je suis d'accord avec toi.

Je n'ai pour l'instant rien trouvé qui laisse présager l'existence d'un essai sur ce thème. Il faudrait que je regarde en détail les Proceedings de Birmingham 2005 pour vérifier s'il n'y a rien là-dedans. Faudrait aussi consulter les sommaires de Mythlore et de Mallorn si on veut être exhaustif.

Pour l'heure, je n'ai trouvé qu'une seule allusion en passant, dans un essai de Franco Manni :
http://www.lovatti.eu/fr/etp1.htm

En revanche, plutôt que d'utiliser la King James, qui est une Bible protestante, a priori peu utilisée par les Catholiques, je regarderais volontiers l'édition de l'Old English Exodus par Tolkien : s'il y a des similarités supplémentaires par rapport au texte "classique" de la Bible, c'est là que je m'attendrais à les trouver.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.08.2013, 15:37 (Ce message a été modifié le : 23.08.2013 15:41 par Hyarion.)
Message : #3
Re : Akallabêth / Exode
Suite à une recherche rapide, je me permets de signaler quelques éléments contenus dans l'Encyclopédie de Drout... John Walsh a fait le rapprochement entre le nom du roi Ar-Pharazôn et l'Egypte ancienne dans l'article « Egypt: Relationship to Númenóreans ». Un article de L. J. Swain (« Exodus, Edition of ») est consacré à l'édition du poème en vieil anglais Old English Exodus, qu'évoque Elendil, édition sur laquelle Tolkien travailla dans les années 1930 et 1940. Toujours dans l'Encyclopédie de Drout, dans l'article « Bible », Christina Ganong Walton signale que Tolkien connaissait, entre autres versions, la Vulgate en latin, les textes bibliques en grec, et aussi la Bible de Jérusalem française. En anglais, selon Christina Ganong Walton, on suppose qu'il utilisait probablement la Douay-Rheims Bible ou Bible de Douai (possiblement dans sa version révisée par l'évêque catholique Richard Challoner au XVIIIe siècle, à mon avis) aussi bien que la Bible du roi Jacques ou King James Bible (dite aussi Authorised Version).

Cordialement,

Hyarion... en lisant, en écrivant...

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.08.2013, 21:16
Message : #4
RE: Akallabêth / Exode
J'ai regardé mes Tolkien Studies, les Proceedings de la conférence de 2005 et les quelques Mallorn et Mythlore que j'ai. Faudrait encore vérifier parmi les sources des articles que mentionne Hyarion dans l'Encyclopedia de Drout, mais s'il n'y a rien non plus dedans, je pense qu'on pourra supposer que le sujet est à peu près vierge.

Dans tous les cas, je pense qu'il n'y a jamais rien eu de publié à ce propos en français, cela serait donc intéressant dans tous les cas.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.08.2013, 18:29
Message : #5
RE: Akallabêth / Exode
J'avoue que ça me surprend. J'y consacrerai peut-être un peu de temps de cerveau quand j'en aurai l'occasion.

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
01.09.2013, 23:56 (Ce message a été modifié le : 02.09.2013 00:06 par Peredhel.)
Message : #6
RE: Akallabêth / Exode
Étonnant ! Je tombe sur cette discussion alors que depuis plusieurs mois j'échange sur Numenor et Ar-Pharazon avec l'illustrateur Turner Mohan ( http://www.deviantart.com/art/Ar-Pharazon-386497814 ) et nous avions tous deux fait le rapprochement entre les destinées d'Amandil et Ar-Pharazon (amis puis ennemis) et celles des deux personnages de Prince of Egypt, le dessin animé relatant l'Exode (oui on a les références qu'on mérite Laughing : certains lisent la Bible en anglais et d'autres regardent du dessin animé).
Bref le rapprochement est en effet encore plus fort que je ne le pensais, j'attends les suites avec empressement.

Pourrait-on dire de l'Akallabêth dans ce cas qu'il est une relecture de l'Exode débarrassé de sa composante ethnique ?
Et que penser alors de Sauron : son personnage semble absent de l'Exode comme du mythe de l'Atlantide. De manière générale j'ai l'impression que chez Tolkien le mal est bien plus souvent extériorisé que dans la Bible. Ai-je tort ?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.09.2013, 05:38
Message : #7
RE: Akallabêth / Exode
Pour la composante ethnique, Tolkien souligne que la plupart des Fidèles venaient d'Andúnië et étaient des descendants du Peuple de Bëor, mais c'est effectivement moins net que dans l'Exode.

Effectivement, le personnage de Sauron me semble être une innovation de Tolkien.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :