Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Histoire sur les Istari .
17.08.2012, 02:24
Message : #1
Histoire sur les Istari .
Nombre de forteresses ont été bâties par les numénoréens au au cours des ages. Certaines sont d'ailleurs entré dans le panthéon dans les plus formidables forteresses de la Terre du Milieu. Parmi celles-ci, on compte évidemment la tour d'Orthanc. Aujourd'hui, la forteresse d'Isengard était la demeure du chef de l'ordre des istari, connu des gens de la Terre du Milieu sous le nom de Saroumane le Blanc. Voila des jours que Pallando le Bleu voyageait à travers l'Enedwait, en direction de l'emplacement dit de la demeure du mage blanc. Ce dernier avait clairement envie de s'entretenir avec le supérieur de son ordre qui était à la fois sage et puissant, et qui pourrais l'éclaircir sur l'Anneau de pouvoir, ainsi que sur les directives à prendre en ces temps de trouble. Après avoir traversé les collines sauvages situées entre le Rohan et l'Arnor, le pèlerin d'outremer arriva finalement dans la seigneurie d'Isengard, et en vue de impressionnante tour d'Orthanc. Ce colossale édifice s'élevait haut dans les airs, semblant arriver à hauteur des montagnes non loin. Autour du cercle de pierre d'Isengard, la mystique forêt de Fangorn s'étendait vers le nord, du coté est des Monts Brumeux. Plongé dans se pensés, le vielle homme encapuchonné continua sa route vers l'entrée de la cité.

Il arriva quelques heures après devant les imposantes portes de la forteresse. Ces dernières étaient grandes ouvertes, comme si elles savaient déjà que quelqu'un allait arriver. Sans se poser de questions de questions, le mage bleu y pénétra, sachant que son ancien ami saurait le reconnaitre. Il déboucha alors sur un beau chemin de graviers, entouré d'arbres majestueux jusqu'à l'entrée de la tour. C'était un endroit harmonieux et paisible, où un mage tel que lui aurait aimé passer le restant de sa vie. Mais il n'était pas là pour emménager, mais pour parler d'affaires de la plus haute importance avec le maître de l'ordre, le vénérable Curunir. Il continua donc son chemin jusqu'à l'entrée d'Orthanc. En même temps, il se demanda si la magicien blanc aurait changer depuis le temps qu'il ne c'était pas vus. Avait-il sombré dans la soif de pouvoir qui corrompait toutes les âmes, ou était-il partis en quête de terres lointaines, comme il l'avait lui même avec son ami Alatar ? Connaissant Saroumane, c'était peu probable, mais sait-on jamais... Lorsqu'il arriva à un vingtaine de mètres de la tour, une voie puissante et remplie de sagesse résonna dans l'air calme de ce lieux serein. Pallando reconnut de suite la voie du membre le plus puissant de leur ordre, celui qui les avaient guidés jusqu'au rivages de la Terre du Milieu. Sans sourciller, le magicien bleu écouta la voie divine.
"Ainsi c'est vrai. prononça la voie éloquante, Un des deux mages bleus qui c'étaient égarés dans l'est lointain est revenu à l'ouest, en réponse à la colère qui s'élève une fois de plus de la Montagne du Destin. Soyez le bienvenue en Isengard Pallando le Bleu, puissiez vous trouver réponse aux questions qui vous tracassent, car c'est bien pour cela que vous êtes venu n'est ce pas ? Mon très vielle ami..."

Une silhouette haute et impassible se détacha alors de l'ombre de la tour, en haut des escaliers qui montait à la tour. Vêtu d'une toge blanche, le visage barbu et les yeux perçants, le vielle homme commença à descendre les nombreuses marches qui allaient jusqu'à l'entrée d'Orthanc. Pallando s'inclina alors respectueusement devant celui qui était son supérieur hiérarchique, le grand Curunir, le sage Curunir. Puis il se redressa et répondit à l’accueil de l'hôte de ces lieux:
"Je vous remercie de m’accueillir chaleureusement entre vos murs, Saroumane le Blanc. Voila longtemps que je n'avais pas entendu la sagesse de votre voie, vous n'avez donc rien perdu de votre puissance. En effet, le réveil du Mordor fait partie d'une de mes venu dans l'ouest du monde, mais ne nous embêtons pas avec ces problèmes tout de suite vous lez vous. Comment vous portez depuis mon départ mon cher maître ?

C'était une merveilleuse et somptueuse journée que celle-ci. Le soleil était radieux et illuminait de sa beauté la vallée d'Isengard, alors resplendissante sous les brumes dorées que l'Astre du Feu répandait. Le Magicien Blanc se promenait parmi les jardins de sa demeure, parsemés de cerisiers, d'arbustes et de fleurs aux innombrables variétés de couleurs. Il méditait à ses desseins en parcourant les allées verdoyantes de la vallée qui, à l'avenir, allait devenir l'industrie de guerre que Saroumane comptait installé en ses terres afin de mener à bien la fondation de son empire.
La journée s'éteignait peu à peu quand il rentra à Orthanc. Il ouvrit les grandes portes d'obsidienne et pénétra dans la salle principale, un lieu très sombre où un grand trône, taillé de la même pierre noire que la Tour, siégeait dans le fond. Il y avait des étendards aux quatre coins de la pièce, sur lesquels étaient dessinées une main blanche sur fond noir, symbole du Magicien conçu autrefois par les Hommes du Rohan lorsqu'ils lui offrirent les clés de la forteresse. Il prit les grands escaliers à sa gauche et les gravit jusqu'au sommet de la Tour, dans ses quartiers reculés où il avait pour habitude de séjourner. C'était une grande salle dans laquelle était entreposée le Palantir, caché par un drap noir et positionné sur un haut piédestal au centre. Elle était annexée de deux autres pièces : l'une où il y avait un grand bureau et des bibliothèques emplies d'innombrables ouvrages qu'il avait hérité de ses voyages, et une seconde où Saroumane se reposait habituellement sur un lit d'obsidienne, recouvert d'épaisses couvertures blanches. Quand il eût atteint son lit, il s'y coucha et y dormit près d'une heure quand il fût happé de son sommeil par un pressentiment soudain : il sentit la présence d'un de ses confrères Istari approcher d'Orthanc. Aussitôt, le Magicien Blanc alla à sa fenêtre et jeta un rapide coup d’œil au dehors. A l'entrée du cercle de pierre se mouvait une silhouette bleue se dessinée ; il su alors que c'était l'un des Mages de l'Eau, venus jadis en Terre du Milieu aux côtés de leur maître, Saroumane.
Le Magicien Blanc descendit alors Orthanc et en sortit, accueillant son condisciple de l'Ordre des Istari à l'entrée de la forteresse :

- "Ainsi c'est vrai, un des deux mages bleus qui s'étaient égarés dans l'Est lointain est revenu à l'Ouest, en réponse à la colère qui s'élève une fois de plus de la Montagne du Destin. Soyez le bienvenu en Isengard, Pallando le Bleu et puissiez-vous trouver réponse aux questions qui vous tracassent, car c'est bien pour cela que vous êtes venu n'est-ce-pas, mon très vieil ami ? "

Pallando lui répondit alors et lui somma de ne pas se tracasser pour lors des maux auxquels il fallait remédier, en lui demandant comment se portait-il depuis son départ. A cela, Saroumane répondit :

- " Sachez, Pallando, que biens des choses ont changés depuis que vous nous ayez quitter pour vous rendre à l'Est. Mais nous aurons tout le temps pour que je vous fasse part de cela, plus tard. Suivez-moi donc jusqu'à l'intérieur de ma demeure. "

Il se tourna alors et remonta les marches d'Orthanc, suivit du Magicien Bleu. Ils entrèrent à l'intérieur où il faisait obscur et Saroumane alla s'asseoir sur son trône, laissant son hôte debout. Il lui posa alors une question :

- " Qu'en est-il de vous ? Qu'avez-vous été faire à l'Est et en quoi le maître des Istari pourrait vous conseiller, Pallando ,"

Qui donne son fruit en son temps , et dont le feuillage ne se flérit pas et tout ce qu'il fait réussira.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.08.2012, 07:39
Message : #2
RE: Histoire sur les Istari .
Je déplace le message dans la section Arts, car cela ressemble fortement à une fan-fiction.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.08.2012, 12:08
Message : #3
RE: Histoire sur les Istari .
Oui merci désoler .

Qui donne son fruit en son temps , et dont le feuillage ne se flérit pas et tout ce qu'il fait réussira.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.08.2012, 11:28
Message : #4
RE: Histoire sur les Istari .
Très inspiré des films non ?

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.08.2012, 13:41
Message : #5
RE: Histoire sur les Istari .
L'idée du retour d'un mage bleu est intéressante ; comment Saroumane va-t-il donc traiter ce "problème" ?

Cependant, j'ai du mal à croire à ce qu'on fait dire à Pallando :
Citation :En effet, le réveil du Mordor fait partie d'une de mes venu dans l'ouest du monde, mais ne nous embêtons pas avec ces problèmes tout de suite vous lez vous.
ou encore
Citation :Pallando lui répondit alors et lui somma de ne pas se tracasser pour lors des maux auxquels il fallait remédier, en lui demandant comment se portait-il depuis son départ.

Il me semble que les Istari peuvent difficilement prendre conscience de la colère qui s'élève une fois de plus de la Montagne du Destin et donner l'impression de traiter cela par dessus la jambe.
D'ailleurs, si Pallando se déplace jusque chez Saroumane, c'est bien pour traiter ce problème, non Very Happy ?
A mon sens, il faudrait donner un sentiment d'urgence au texte.

A Druss ; le passage autour du palantir me renvoie également à l'imagerie des films, mais je ne suis pas retourné aux livres pour m'en "assurer".

A Elendil, merci d'avoir ramené cette brebis égarée dans la bonne section ! Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Une histoire (très) amateur Jiraya 11 8 947 29.08.2007 15:19
Dernier message: Jiraya
  Histoire de Khazad-Dûm - Par Julien Carbon Belgarion 7 5 967 18.08.2005 22:33
Dernier message: Gil-galad
  Mon histoire d'Ours Cricri 0 2 494 21.09.2004 17:42
Dernier message: Cricri
  L'Histoire de Naghiah Cricri 24 12 651 24.08.2004 19:41
Dernier message: Merry
  proposition : histoire collective Khrûl 6 4 896 15.03.2004 21:32
Dernier message: [-Nenya-]

Aller à :