Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
17.04.2012, 12:07
Message : #1
L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Bonjour,

Je sais que les sujets de débat sur les Nazgûl sont nombreux, mais je n'ai pas trouvé vraiment de sujets sur le point précis qui me taraude. Car j'aimerais soulever ce qui, à mes yeux, est une incohérence, ou tout du moins une étrangeté : comment expliquer l'incapacité des Nazgûl à prendre l'anneau à Frodon sur le Mont Venteux ?

En effet, cinq Nazgûl, dont le Roi-Sorcier, s'attaquent au campement des hobbits et d'Aragorn. C'est la nuit et il n'y a aucune aide possible aux alentours pour Frodon. Le Roi-Sorcier s'avance alors :

Citation :Frodon s'entendit crier d'une voix forte: " O Elbereth! Gilthoniel! " En meme temps, il porta un coup aux pieds de son ennemi. Un cri aigu s'eleva dans la nuit, et il ressentit une douleur comme d'une fleche de glace empoisonnee qui lui percait l'epaule gauche. Au moment meme de perdre connaissance, il apercut, comme dans un brouillard tourbillonnant, Grands-Pas qui bondissait hors de l'obscurite, un brandon de bois enflamme dans chaque main. Dans un ultime effort, Frodon, laissant tomber son epee, retira l'Anneau de son doigt et le tint dans sa main crispee.

Bref, Frodon est touché, poignardé par une lame de morgul, puis Aragorn intervient alors et, manifestement, bien que cela ne soit pas expliqué plus que cela, il met en chasse les Nazgûl ou, plus probablement, ils se retirent d'eux-même, considérant le coup reçu par Frodon comme suffisant. En effet, Aragorn explique comme suit leur fuite :

Citation : Je crois mieux comprendre les choses a present, dit-il a voix basse. Il semble qu'il n'y ait eu que cinq des ennemis. Je ne sais pas pourquoi ils n'etaient pas tous presents; mais je pense qu'ils ne s'attendaient pas a rencontrer de la resistance. Ils se sont retires pour le moment. Mais pas loin, je crains. Ils reviendront une autre nuit, si nous ne pouvons nous echapper. Ils se contentent d'attendre, parce qu'ils croient que leur dessein est presque accompli et que l'Anneau ne peut fuir beaucoup plus loin. Je crains, Sam, qu'ils n'imaginent que votre maitre a recu une blessure mortelle qui le soumettra a leur volonte. On verra!

Je comprends bien les raisons invoquées par Aragorn, mais franchement ça me semble si peu crédible. Est-on réellement en train de parler des terrifiants Nazgûl, craints par tous au simple prononcé de leur nom ? Est-on vraiment en train de parler du Roi-Sorcier qui a mis fin au royaume d'Arnor, le plus puissant serviteur de Sauron ?
Ils étaient à 5, contre le seul Aragorn (les hobbits étaient terrifiés), le Roi-Sorcier a pu poignarder Frodon, il est donc passé à 50cm de l'anneau, et on veut nous faire croire qu'ils ont pris peur en voyant aragorn avec ses pauvres petites torches ? Alors qu'ils ont à portée de main l'objet de la victoire absolue, perdu depuis 3000 ans ?
Plutôt que de tenter de résister à Aragorn, ce qui ne semblait pas hors de leur portée il me semble, ils ont préféré prendre le risque de partir et revenir plus tard cueillir les fruits du coup de poigard, au risque que leurs ennemis leur échappent d'une façon ou d'une autre, ce qui est finalement arrivé d'ailleurs.

Mais bon, à la limite on pourrait se dire "pourquoi pas", peut-être les Nazgûl sont-ils assez "peureux" dans leur genre, préférant fuire les combats inutiles. Mais comment expliquer alors le déchainement de violence sur ce même Mont Venteux, trois jours plus tôt, lorsque Gandalf fut rattrapé par les 4 autres Cavaliers Noirs ? Car voici ce qu'il en dit lui-même lors du Conseil d'Elrond :

Citation :Je galopai en coup de vent le Mont Venteux, que j'atteignis avant le coucher du soleil le surlendemain de mon depart de Bree - et ils m'avaient devance. Ils se retirerent devant moi, car ils sentaient l'arrivee de ma fureur, et ils n'osaient l'affronter tant que le soleil etait dans le ciel. Mais leur cercle se resserra a la nuit, et je fus assiege sur le sommet de la colline, dans l'antique anneau d'Amon Sul. J'eus la partie dure, vous pouvez m'en croire. Jamais on ne vit pareille lumiere et pareilles flammes sur le Mont Venteux depuis les feux de guerre du temps jadis.

Gandalf admet avoir eu du mal à se défaire des Nazgûl, pire, il reconnait plus loin avoir du prendre la fuite :
Citation :Je m'echappai a l'aurore et m'enfuis vers le Nord. Je ne pouvais esperer faire plus

Gandalf le maia, l'un des êtres les plus puissants de la terre du milieu, a été mis en difficulté par 4 Nazgûl, SANS le Roi-Sorcier, pendant toute une nuit, sans même en sortir vainqueur puisqu'il a fini par fuir. Le tout sans aucun motif valable du côté des Nazgûl, pour qui Gandalf ne présentait pas d'intérêt immédiat, en tout cas pas autant que le porteur de l'anneau lui-même.

Alors comment expliquer que 4 Nazgûl puissent tenir le grand Gandalf en échec, là où 5 d'entre eux, avec le Roi-Sorcier, ne sont même pas capables de se débarasser d'un simple humain et de quatre hobbits, alors même que l'anneau est là, sous leurs yeux, à portée de main, constituant un motif de combat évident ? Pourquoi ne pas avoir tout simplement balayé Aragorn et les Hobbits, comme ils en avaient à l'évidence la capacité ?

L'explication d'Aragorn me semble bien faible, et peu cohérente avec la réaction des Nazgûl face à Gandalf. Il aurait été plus crédible, pour que ladite explication soit convaincante, que les 9 Nazgûl eussent été dispercés afin de mieux quadriller le secteur, et qu'un seul d'entre eux (à la limite 2, et pas le roi-sorcier) tombe sur le Frodon et ses compagnons. Là oui, j'aurais trouvé ça digne de créance que d'imaginer que, seul, il préfère poignarder Frodon et se retirer pour attendre ses compagnons. Mais là, à 5 contre 1, ça me semble être une incroyable erreur de jugement.

La seule explication que je vois est que, peut-être, les Nazgûl, étant totalement soumis à la volonté de l'anneau, se sont sentis en quelque sorte incapable de tuer purement et simplement son porteur, comme s'il leur était impossible de tuer "directement" un porteur de l'anneau pour lui voler le précieux objet (cf l'ambiguité sur la question de savoir si les spectres obéiraient à Frodon après que ce dernier ait revendiqué l'anneau pour lui seul), préférant alors le blesser et attendre son passage dans le monde des ombres pour qu'il vienne le leur apporter de lui-même. Je trouve ça tout de même assez tiré par les cheveux...

Qu'en pensez-vous ? Smile (et désolé pour le pavé Shocked )
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.04.2012, 14:03
Message : #2
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Citation :La seule explication que je vois est que, peut-être, les Nazgûl, étant totalement soumis à la volonté de l'anneau, se sont sentis en quelque sorte incapable de tuer purement et simplement son porteur
C'est une bonne explication à mon sens.

Egalement, n'oublions pas que les Nazgûl sont des spectres, ils ne sont qu'à moitié dans le monde réel.
On peut imaginer qu'ils ne sont pas capables de toucher un objet réel, mise à part leur armure. Celle-ci est peut-être enchantée pour pouvoir contenir leur esprit.
Il semble qu'ils ont planifié dès le début de faire du porteur de l'anneau un spectre, car ils utilisent directement la lame de Morgûl, objet enchantée.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.04.2012, 14:13
Message : #3
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Il faut bien prendre en compte le cri de Frodon aussi, je pense. Il n'est pas anodin qu'il crie "O Elbereth Gilthoniel !". La puissance seule du cri, invoquant la plus puissante des Valië, est sans doute l'une des raisons qui ont provoqué la retraite des Nazgûl.

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.04.2012, 19:28
Message : #4
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais toujours pensé que c'est le cri de Frodon qui repousse les Nazgûl. Pourtant ce n'est sûrement pas la seule raison, Aragorn y joue aussi sans doute un rôle.
Peut être les Nazgûl ne s'attendaient-ils vraiment à aucune résistance et n'avaient rien préparé, s'appuyant uniquement sur la terreur qu'éprouvent la plupart des hommes à leur vue et sur le fait que Frodon mettrait l'Anneau à son doigt, pour foncer dans le tas.
Cela expliquerait qu'ils aient été pris au dépourvu devant la résistance - même faible - des hobbits et d'Aragorn. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, les Nazgûl ont autant peur du feu que de l'eau, non?
Ils se seraient donc repliés pour se concerter et préparer une nouvelle attaque. Par contre, dans le cas de Gandalf, ils connaissaient sa puissance et s'attendaient évidemment à rencontrer une opposition.
Bon, j'ai un peu extrapolé à partir du texte, mais ça me semble probable Laughing.

"Ósnjallr maðr
hyggsk munu ey lifa,
ef hann við víg varask;
en elli gefr
hánum engi frið,
þótt hánum geirar gefi."

Hávamál
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.04.2012, 18:42
Message : #5
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Personnellement je pense que les Nazgûls ont peut-être tenté de fuir Gandalf (dont la puissance de feu est nettement plus terrifiante pour eux que celle d'Aragorn) mais que celui-ci a tenté de les retenir le plus longtemps possible, pour augmenter les chances d'Aragorn et des Hobbits d'arriver à Fondcombe avant qu'ils soient rattrapés. Peut-être espérait-il aussi que les autres viennent à leur rescousse, laissant la place libre aux voyageurs.

Ceci est juste une idée qui ne se base sur aucun texte Confused

Si un plus grand nombre d'entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.04.2012, 21:46
Message : #6
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
(17.04.2012 14:13)Druss a écrit :  Il faut bien prendre en compte le cri de Frodon aussi, je pense. Il n'est pas anodin qu'il crie "O Elbereth Gilthoniel !".

Attention, Frodon ne crie pas, il s'entend crier (... he heard himself crying aloud ...).

C'est là toute la différence. Car les mots n'ont de puissance chez Tolkien que s'ils sont prononcés par les bonnes personnes ou entités (ou par une incarnation de celles-ci).
Citer ce message dans une réponse
20.04.2012, 15:46
Message : #7
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
(18.04.2012 18:42)lchamb a écrit :  Personnellement je pense que les Nazgûls ont peut-être tenté de fuir Gandalf (dont la puissance de feu est nettement plus terrifiante pour eux que celle d'Aragorn) mais que celui-ci a tenté de les retenir le plus longtemps possible, pour augmenter les chances d'Aragorn et des Hobbits d'arriver à Fondcombe avant qu'ils soient rattrapés. Peut-être espérait-il aussi que les autres viennent à leur rescousse, laissant la place libre aux voyageurs.

Si on se base que ce qu'en dit Gandalf (cf mon 1er post), ça ne semble pas être le cas. Apparemment ils auraient fui dans un 1er temps, sentant vraisemblalement son pouvoir et ne voulant pas s'y frotter en plein jour, mais ensuite ce sont eux qui sont revenus l'attaquer une fois la nuit tombée.

Donc je ne crois pas qu'il ait fait durer le plaisir volontairement dans le but de les retenir pour faciliter le trajet de Frodon. Cela dit, 4 nazgül de moins aux trousses de Frodon, ça n'était surement pas pour lui déplaire en effet!

Quoi qu'il en soit je reste assez perplexe sur les paroles de Gandalf, quand il dit que cela a été un rude combat, la nuit durant, et qu'il a du finir par fuir. Si je ne me trompe pas, la seule autre fois où Gandalf est obligé de vraiment s'employer pour se tirer d'un mauvais pas, c'est contre le Balrog...

Quant aux nazgül, au-delà de la terreur qu'ils inspirent, on ne les voit à aucun autre moment non plus redéployer une telle "puissance". Etonnant.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.04.2012, 17:21
Message : #8
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
(20.04.2012 15:46)Aragorn88 a écrit :  Si je ne me trompe pas, la seule autre fois où Gandalf est obligé de vraiment s'employer pour se tirer d'un mauvais pas, c'est contre le Balrog...

On ne peut pas comparer strictement un Balrog et plusieurs Nazgûl. Etre harcelé une nuit durant par plusieurs Nazgûl ne doit rien avoir à envier à l'horreur de faire face à un Balrog.

Heureusement que Tolkien s'est finalement limité aux Neuf. Dans les conceptions d'origine, il existait également des Spectres elfiques (mais ils ne pouvaient pas être contrôlés par Sauron). Neutral
Citer ce message dans une réponse
04.02.2017, 02:45
Message : #9
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Aragorn est un Dunedain, peut-être que cela joue un peu. Et Frodon semble être possédé par une entité supérieure qui est entrain de l'aider, puisqu'il "s'entend" crier.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
09.02.2017, 00:15 (Ce message a été modifié le : 09.02.2017 00:16 par Peredhel.)
Message : #10
RE: L'échec des Nazgûl sur le Mont Venteux
Il y a aussi une erreur d'interprétation du texte par l'auteur du premier message (de 2012) à mon sens :

Tolkien a écrit :‘I galloped to Weathertop like a gale, and I reached it before
sundown on my second day from Bree-and they were there before
me. They drew away from me, for they felt the coming of my
anger and they dared not face it while the Sun was in the sky. But
they closed round at night, and I was besieged on the hill-top, in
the old ring of Amon Sûl. I was hard put to it indeed: such light
and flame cannot have been seen on Weathertop since the warbeacons
of old.
‘At sunrise I escaped and fled towards the north. I could not
hope to do more. It was impossible to find you, Frodo, in the
wilderness, and it would have been folly to try with all the Nine at
my heels. So I had to trust to Aragorn. But I hoped to draw some
of them off, and yet reach Rivendell ahead of you and send out
help. Four Riders did indeed follow me, but they turned back after
a while and made for the Ford, it seems. That helped a little,
for there were only five, not nine, when your camp was attacked.
Traduction maison a écrit :Je galopai en coup de vent le Mont Venteux, que j'atteignis avant le coucher du soleil le surlendemain de mon départ de Bree - et ils m'avaient devance. Ils se retirèrent devant moi, car ils sentaient l’arrivée de ma fureur, et ils n'osaient l'affronter tant que le soleil était dans le ciel. Mais leur cercle se resserra a la nuit, et je fus assiégé sur le sommet de la colline, dans l'antique anneau d'Amon Sul. J'eus la partie dure, vous pouvez m'en croire. Jamais on ne vit pareille lumière et pareilles flammes sur le Mont Venteux depuis les feux de guerre du temps jadis.
Je m’échappai a l'aurore et m'enfuis vers le Nord. Je ne pouvais esperer faire plus. Il était impossible de vous trouver, Frodo, dans la Sauvagerie, et ç'aurait été folie que d'essayer de le faire avec les Neuf à mes trousses. J'ai donc du m'en remettre à Aragorn. Mais j'espérais tout de même en attirer quelques uns, et malgré cela arriver à Fendeval avant vous pour envoyer de l'aide. De fait, quatre Cavaliers me suivirent, mais ils firent demi-tour après un moment et partirent vers le Gué, il semble. Cela a un peu aidé puisqu'ils n'étaient que cinq lorsqu'ils attaquèrent votre camp.

Non seulement ça permet de clarifier les intentions de Gandalf mais on voit bien dans cet extrait il me semble qu'il a été confronté aux Neuf réunis et a pu ensuite en attirer quatre avec lui pour que Frodo et Aragorn n'en affrontent que cinq.
Qu'ils lui aient donnés du fil à retordre ne m'étonne pas. Après tout Gandalf (le Blanc) anticipe l'affrontement avec le seul Roi Sorcier dans le Retour du Roi (certes boosté par le pouvoir de Sauron et la proximité de son maître) et ne dément pas Denethor qui y voit un adversaire à sa taille. Les Neuf effraient également Saruman qui évite la confrontation avec eux même si il parvient (temporairement) à les manipuler.
Quant aux raisons de leur fuite elles sont assez claires à mes yeux et non "tirées par les cheveux". D'abord le courage n'a pas grand chose à voir avec la puissance : Frodo et Sam sont sans doute parmi les plus braves personnages de Tolkien là où Morgoth est l'un des plus lâches. C'est un trait commun chez ses serviteurs que d'être aisément effrayés, même les Balrogs qui fuient devant Fëanor lors de son débarquement en Terre du Milieu. Ici les Nazgûls craignent le feu des torches d'Aragorn (on sait qu'ils craignent le feu autant que l'eau ou la lumière du jour qui les a amenés à éviter la confrontation avec Gandalf tant que la nuit n'était pas tombée) ainsi que le nom elfique d'Elbereth (peut-être suggéré à Frodo par une puissance supérieure).
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Nazgul Arwen 33 18 231 31.10.2010 17:38
Dernier message: Lomelinde
  Les Nazgûl Keijukainen 37 18 306 21.07.2008 14:23
Dernier message: Belgarion
  Les Nazgûl en Ithilien Ingwë 13 6 177 06.01.2007 01:12
Dernier message: Ingwë
  A propos des nazgul Peregrin 20 9 634 06.11.2005 14:51
Dernier message: Gil-galad
  De la position du mont Gram Meneldur 18 9 449 09.09.2005 19:40
Dernier message: May
  Nom des 9 Nazgûl ? CHANTELPHIQUE 7 12 080 18.07.2005 14:58
Dernier message: ISENGAR
  Monture des nazgûl furor 54 46 660 10.12.2004 23:55
Dernier message: Zelphalya
  les Nazgûl au deuxième âge reno 39 17 089 23.08.2004 15:58
Dernier message: Belgarion

Aller à :