Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tolkien à la radio et à la télévision
11.07.2012, 09:49
Message : #31
RE: Tolkien à la radio
Joann Sfar parlera de Bilbo le Hobbit sur France Inter le 28 juillet 2012 à 19h20
http://www.franceinter.fr/emission-on-n-...joann-sfar

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.07.2012, 10:23
Message : #32
RE: Tolkien à la radio
Joann Sfar ? Qui est-ce ?

Sinon, quelqu'un a écouté l'émission d'hier soir ? J'ai commencé à écouter sans finir mais je n'ai pas l'impression que le gros de l'émission tournait autour de Tolkien.

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.07.2012, 10:38
Message : #33
RE: Tolkien à la radio
J'ai écouté, mais je n'ai pas trouvé cela relativement intéressant d'un point de vue tolkiennien.

Pour Joann Sfar, ce qui est bien c'est que c'est expliqué sur le site de France Inter Mr. Green
http://www.franceinter.fr/personne-joann-sfar-0

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.07.2012, 10:40
Message : #34
RE: Tolkien à la radio
C'est un peu ce que je craignais en écoutant le début.
Et par rapport à la sphère tolkiennienne, il est connu ?

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.07.2012, 11:31
Message : #35
RE: Tolkien à la radio
Pas du tout.

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.07.2012, 13:13
Message : #36
RE: Tolkien à la radio
Du mal aussi à faire un lien entre Sfar et Tolkien Smile
Ceci-dit, j'aime beaucoup son œuvre et notamment sa contribution à la série des Donjons, que j'ai découvert avec délice il y a moins de deux ans.
L'esthétique de son film Gainsbourg (Vie Héroïque) m'a scotché sur mon siège !

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.07.2012, 17:08
Message : #37
Re : Tolkien à la radio
(11.07.2012 10:38)Zelphalya a écrit :  J'ai écouté, mais je n'ai pas trouvé cela relativement intéressant d'un point de vue tolkiennien.

Dans quel sens faut-il comprendre l'expression "point de vue tolkiennien" ? Y-a-t-il un point de vue "officiel" ou "obligatoire" ? Wink Je pose la question objectivement, sans avoir écouté l'émission.

(11.07.2012 10:40)Druss a écrit :  C'est un peu ce que je craignais en écoutant le début.
Et par rapport à la sphère tolkiennienne, il [Joann Sfar] est connu ?
(11.07.2012 11:31)Zelphalya a écrit :  Pas du tout.
(11.07.2012 13:13)ISENGAR a écrit :  Du mal aussi à faire un lien entre Sfar et Tolkien Smile

Il n'y a, effectivement, guère matière à établir un rapport entre les deux... mais nul besoin a priori d'être forcément connu au sein d'une "sphère tolkienienne" pour parler de Tolkien, n'est-ce-pas ? Wink S'il n'y avait qu'une poignée de spécialistes ayant le droit d'en parler, avec applaudissements obligatoires d'un public conquis d'avance à chaque fois, ce serait un peu triste et ennuyeux, je trouve... Rolling Eyes Wink

(11.07.2012 13:13)ISENGAR a écrit :  L'esthétique de son film Gainsbourg (Vie Héroïque) m'a scotché sur mon siège !

Pour ma part, outre l'esthétique du film, c'est surtout Laetitia Casta en Brigitte Bardot qui m'a scotché sur mon siège... Embarassed Wink

[Image: 19128762.jpg]

J'avais vu ce long métrage à sa sortie en salles, en janvier 2010, sans vraiment connaître Joann Sfar : l'œuvre comporte des maladresses, mais je trouve que pour un premier film, Sfar s'en est bien sorti, en proposant à l'arrivée une évocation personnelle, originale et sensible d'un homme et d'un artiste hors du commun.

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.07.2012, 18:25
Message : #38
RE: Re : Tolkien à la radio
(12.07.2012 17:08)Hyarion a écrit :  Il n'y a, effectivement, guère matière à établir un rapport entre les deux... mais nul besoin a priori d'être forcément connu au sein d'une "sphère tolkienienne" pour parler de Tolkien, n'est-ce-pas ? Wink S'il n'y avait qu'une poignée de spécialistes ayant le droit d'en parler, avec applaudissements obligatoires d'un public conquis d'avance à chaque fois, ce serait un peu triste et ennuyeux, je trouve... Rolling Eyes Wink

Je ne parlais pas forcément de spécialistes. Ça aurait pu être un jrrvfien que je ne connais pas par exemple. C'était une question sans arrière pensée.

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.07.2012, 18:31 (Ce message a été modifié le : 12.07.2012 18:32 par ISENGAR.)
Message : #39
RE: Re : Tolkien à la radio
(12.07.2012 17:08)Hyarion a écrit :  Dans quel sens faut-il comprendre l'expression "point de vue tolkiennien" ? Y-a-t-il un point de vue "officiel" ou "obligatoire" ? Wink Je pose la question objectivement, sans avoir écouté l'émission.

Ce que Zelph a voulu dire, c'est qu'on y a rien appris de plus que ce qu'on sait déjà, et que l'ensemble de l'échange, malgré la qualité de la prestation d'Irène Fernandez, a été d'une platitude qui n'aura certainement pas convaincu les curieux et les néophytes.
Rien à voir avec les précédentes émissions sur France Culture (avec Vincent et Anne Besson) et sur Inter (avec un face à face titanesque entre Vincent et Jean Lebrun Wink ) qui avaient été préparées par les animateurs autrement que si ça avait été une épreuve orale optionnelle d'art visuel...

Citation :S'il n'y avait qu'une poignée de spécialistes ayant le droit d'en parler, avec applaudissements obligatoires d'un public conquis d'avance à chaque fois, ce serait un peu triste et ennuyeux, je trouve...

Tout à fait d'accord. Comment ne pas l'être.
Mais le risque de diffuser des préjugés maladroits et des contre-vérités naïves s'en trouve augmenté.

Cependant, si ça se trouve, Joan Sfar a certainement une bonne culture tolkienienne méconnue et va peut-être scotcher tout le monde... (quinzième lecture du Seigneur des Anneaux... traduction personnelle depuis l'âge de 15 ans de tous les Lais de Beleriand... un essai encore non publié sur le droit à l’auto-détermination du pays de Touque... un pseudo sur JRRVF entre 2002 et 2004... Une BD inédite en 3 volumes sur la quête de l'Anneau...) Mr. Green

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.07.2012, 23:08
Message : #40
Re : Re : Tolkien à la radio
(12.07.2012 18:25)Druss a écrit :  Je ne parlais pas forcément de spécialistes. Ça aurait pu être un jrrvfien que je ne connais pas par exemple. C'était une question sans arrière pensée.

Je le conçoit tout-à-fait. Merci pour cette mise au point.

(12.07.2012 18:31)ISENGAR a écrit :  Ce que Zelph a voulu dire, c'est qu'on y a rien appris de plus que ce qu'on sait déjà, et que l'ensemble de l'échange, malgré la qualité de la prestation d'Irène Fernandez, a été d'une platitude qui n'aura certainement pas convaincu les curieux et les néophytes.
Rien à voir avec les précédentes émissions sur France Culture (avec Vincent et Anne Besson) et sur Inter (avec un face à face titanesque entre Vincent et Jean Lebrun Wink ) qui avaient été préparées par les animateurs autrement que si ça avait été une épreuve orale optionnelle d'art visuel...

Je me doutais qu'il en était ainsi, ayant du mal à voir a priori en Sfar un grand exégète de Tolkien. Merci pour ces précisions.

(12.07.2012 18:31)ISENGAR a écrit :  
(12.07.2012 17:08)Hyarion a écrit :  S'il n'y avait qu'une poignée de spécialistes ayant le droit d'en parler, avec applaudissements obligatoires d'un public conquis d'avance à chaque fois, ce serait un peu triste et ennuyeux, je trouve...

Tout à fait d'accord. Comment ne pas l'être.
Mais le risque de diffuser des préjugés maladroits et des contre-vérités naïves s'en trouve augmenté.

Certes, il y a toujours ce risque... Je ne crois pas, cependant, que vouloir trop contrôler la parole sur ce sujet comme sur d'autres soit forcément quelque-chose de bien. Opposer les "sachants" et les "ignorants" au sein de la planète des Tolkiendili, serait-ce bien raisonnable ? Wink

(12.07.2012 18:31)ISENGAR a écrit :  Cependant, si ça se trouve, Joan Sfar a certainement une bonne culture tolkienienne méconnue et va peut-être scotcher tout le monde... (quinzième lecture du Seigneur des Anneaux... traduction personnelle depuis l'âge de 15 ans de tous les Lais de Beleriand... un essai encore non publié sur le droit à l’auto-détermination du pays de Touque... un pseudo sur JRRVF entre 2002 et 2004... Une BD inédite en 3 volumes sur la quête de l'Anneau...) Mr. Green

Quand on prend publiquement la parole, ou la plume, pour évoquer Tolkien, je ne crois pas qu'il faille forcément avoir fait tout ce que tu dis... Wink y compris avoir publié un ou plusieurs essais... Mr. Green Pour parler de Tolkien, sans doute convient-il de l'avoir lu... je crois que tout le monde sera d'accord là-dessus. Wink Mais pour le reste, je m'interroge quelque peu... Ce n'est pas parce que l'on n'est pas le plus passionné des passionnés, ou traducteur, ou universitaire (vieux débat... Mr. Green ), ou essayiste, ou un Grand Ancien d'un forum (je rappelle que je me suis inscrit sur JRRVF en... 2004, et que je ne me sens vraiment pas plus "bête" que les honorables Fangorn, TB, Vincent, ou Didier [manquerait plus que ça ! Razz ]... Laughing Wink ), que l'on est forcément un gourdiflot pour avoir envie de parler, potentiellement un peu sérieusement, de Tolkien. Du moins est-ce mon point de vue. L'œuvre de Tolkien est une œuvre littéraire, pas une Vérité révélée, si tu vois ce que je veux dire. Wink Une œuvre littéraire a vocation, a priori, à être lue et diffusée, mais pas à être "filtrée" a priori dans son interprétation ou son étude, voire carrément dans sa diffusion comme cela semble curieusement être la vocation du Tolkien Estate, à en croire Adam Tolkien (cf. l'article du Monde). Christopher Tolkien a raison, compte tenu de son histoire personnelle, de porter un regard pour le moins perplexe et désabusé sur la postérité commerciale des écrits de son père, mais ça ne veut pas dire qu'il faut s'interdire de toucher à Tolkien de peur de déplaire au Tolkien Estate ou surtout de déplaire à ceux qui pourraient se croire autorisés à en parler en exclusivité simplement parce qu'ils estiment être les "défenseurs" de Tolkien. Dans un autre fuseau, à propos de la nouvelle traduction du Hobbit, Vincent a cité Daniel Lauzon : "nous sommes tous ici des mordus de Tolkien qui aiment ses œuvres d'un amour quasi déraisonnable !" (mon emphase) Par Zeus, Odin, Crom et Ulmo, c'est tellement vrai... Mr. Green Laughing Wink
Bref, on en revient toujours un peu au même point : la passion peut-elle tout justifier ? Cela aurait fait un bon sujet pour l'épreuve de philo du bac 2012, tiens...

Vous avez cinq heures. Mr. Green

Bien amicalement, Wink

Hyarion.

P.S. : pardon de réagir à plusieurs sujets de discussions (ici et sur JRRVF) en même temps, mais bon... on va dire que c'est du spontané... soigneusement étudié... Laughing Wink

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.07.2012, 16:40
Message : #41
RE: Tolkien à la radio
Personnellement, je n'accroche guère (OK, pas du tout) à l'esthétique de la série Donjon, ce qui m'empêche d'apprécier l'éventuelle qualité du scénario. Pas pu aller au-delà du premier album.

En revanche, et cela en dépit d'un graphisme qui me laisse froid la plupart du temps, j'ai beaucoup aimé le Chat du Rabbin. On voit que Sfar a fait des études de philosophie et qu'il a l'humour nécessaire pour ne pas verser dans le pédantisme.

Bref, quand bien même Sfar ne serait pas connu pour sa culture tolkienologique, je pars d'un bon a-priori pour cette émission... nettement plus que si l'intervenant s'appelait D. Aigroz ou I. Smadja, personnes qui sont pourtant « supposées » connaître le sujet.

PS : Je n'osais le dire, Hyarion, mais tu as toutes les qualités requises pour être un Grand Ancien. Tu ne serais pas un rejeton de Shub-Niggurath, par hasard ? Mr. Green

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.07.2012, 17:26
Message : #42
RE: Tolkien à la radio
C'est vrai, ça. Depuis le temps que tu échanges sur les forums, on devrait raisonnablement te considérer toi aussi comme un Grand Ancien - en dehors de toute considération lovecraftienne, bien entendu Mr. Green

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.07.2012, 23:30
Message : #43
RE: Tolkien à la radio
(26.04.2012 14:17)Druss a écrit :  Une bonne émission, mais beaucoup moins intéressante que la précédente à mon goût. Le présentateur s'est une fois de plus arrêté aux idées préconçues sur Tolkien (francophobie, Seconde Guerre mondiale), parfois volontairement.

Enfin pris le temps d'écouter l'émission, qui s'est avérée intéressante, je trouve, bien qu'elle ait visiblement plus été destinée à l'auditeur qui découvre Tolkien qu'au spécialiste — chose logique, d'ailleurs.

Curieux tout de même que le présentateur n'ait pas lu le SdA avant l'émission (nonobstant le temps que cela prendrait). Cela dit, sans avoir lu le texte, il maîtrisait très bien l'émission, mises à part quelques transitions un peu abruptes, sûrement dues aux contraintes temporelles.

Du côté de Vincent, c'est toujours un plaisir de l'entendre parler de Tolkien et évidemment de suivre son entreprise de démolition des idées préconçues. À vrai dire, il y a quand même trois petits points qui m'ont surpris dans ce qu'il a dit :

- le fait que Tolkien aurait enseigné toutes les langues du Moyen-âge européen. Surprenant. Je présume que Vincent voulait dire toutes les langues germaniques, ce qui est déjà pas si mal.

- sur le terme « race », quoi que veuille la bien-pensance actuelle qui aimerait supprimer toute mention de ce mot, Tolkien l'emploie plus souvent que Vincent ne l'admet. Aussi bien avant qu'après la deuxième guerre mondiale. Évidemment, il l'emploie dans le sens de lignée, de descendants d'un ancêtre commun et ce terme n'a pas de connotation xénophobique dans ses textes. Je prends aussi exception de l'explication de Vincent comme quoi le sens anglais serait différent, qui est spécieuse. Les deux significations coexistent, en français comme en anglais ; dans les deux langues, le sens employé par Tolkien est le sens premier du mot.

- au sujet de la réutilisation de Tolkien, c'est vrai qu'une large fraction du spectre politique s'est réclamée de lui, mais pas l'extrême-gauche à ma connaissance. Et pour cause. Ce n'est quand même pas un hasard si la publication d'une traduction du SdA fut longtemps interdite en URSS.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
16.07.2012, 09:49
Message : #44
RE: Tolkien à la radio
Mais le pouvoir soviétique de l'ex-URSS était-il authentiquement d'extrême gauche ? Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
16.07.2012, 13:24
Message : #45
RE: Re : Re : Tolkien à la radio
(12.07.2012 23:08)Hyarion a écrit :  
(12.07.2012 18:31)ISENGAR a écrit :  Ce que Zelph a voulu dire, c'est qu'on y a rien appris de plus que ce qu'on sait déjà, et que l'ensemble de l'échange, malgré la qualité de la prestation d'Irène Fernandez, a été d'une platitude qui n'aura certainement pas convaincu les curieux et les néophytes.
Rien à voir avec les précédentes émissions sur France Culture (avec Vincent et Anne Besson) et sur Inter (avec un face à face titanesque entre Vincent et Jean Lebrun Wink ) qui avaient été préparées par les animateurs autrement que si ça avait été une épreuve orale optionnelle d'art visuel...

Je me doutais qu'il en était ainsi, ayant du mal à voir a priori en Sfar un grand exégète de Tolkien. Merci pour ces précisions.
Isengar a bien compris ce que j'ai ressenti. Par contre du coup, je ne vois pas pourquoi tu parles de Sfar en réponse. Les deux interventions sont bien distinctes et je parlais seulement de celle avec Irène et non de celle de Sfar.

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
16.07.2012, 17:38
Message : #46
Re : Tolkien à la radio
(16.07.2012 13:24)Zelphalya a écrit :  
(12.07.2012 23:08)Hyarion a écrit :  
(12.07.2012 18:31)ISENGAR a écrit :  Ce que Zelph a voulu dire, c'est qu'on y a rien appris de plus que ce qu'on sait déjà, et que l'ensemble de l'échange, malgré la qualité de la prestation d'Irène Fernandez, a été d'une platitude qui n'aura certainement pas convaincu les curieux et les néophytes.
Rien à voir avec les précédentes émissions sur France Culture (avec Vincent et Anne Besson) et sur Inter (avec un face à face titanesque entre Vincent et Jean Lebrun Wink ) qui avaient été préparées par les animateurs autrement que si ça avait été une épreuve orale optionnelle d'art visuel...

Je me doutais qu'il en était ainsi, ayant du mal à voir a priori en Sfar un grand exégète de Tolkien. Merci pour ces précisions.

Isengar a bien compris ce que j'ai ressenti. Par contre du coup, je ne vois pas pourquoi tu parles de Sfar en réponse. Les deux interventions sont bien distinctes et je parlais seulement de celle avec Irène et non de celle de Sfar.

N'ayant pas écouté l'émission avec Sfar, comme annoncé précédemment, je n'avais pas saisi, en fait, la distinction que tu fais entre les deux interventions au sein d'une même émission (si j'ai bien compris).

(15.07.2012 16:40)Elendil a écrit :  PS : Je n'osais le dire, Hyarion, mais tu as toutes les qualités requises pour être un Grand Ancien. Tu ne serais pas un rejeton de Shub-Niggurath, par hasard ? Mr. Green

Non, non, je n'ai absolument aucun lien de parenté avec Shub-Niggurath, ni d'ailleurs avec Azathoth, ni avec Yog-Sothoth, ni avec Nyarlathotep, ni même avec Cthulhu... Laughing J'aurai franchement une vilaine tête, si c'était le cas ! Mr. Green

Ceci dit, si quelqu'un veut me faire un cadeau pour mon anniversaire ou pour Noël, il peut m'offrir une Cthulhu Plush (medium size)... ça fait toujours plaisir :

[Image: cthulhuplush.png]

Ou bien des pantoufles Cthulhu à mettre aux pieds le soir, avant d'aller au lit... le nec plus ultra du hype en cette année de fin des temps ! Mr. Green

[Image: cthulhuslippers.jpg]

Je me demande à quoi ressembleraient des peluches et des pantoufles à l'effigie de Smaug, de Gandalf, ou de Ulmo... Laughing

(15.07.2012 17:26)ISENGAR a écrit :  C'est vrai, ça. Depuis le temps que tu échanges sur les forums, on devrait raisonnablement te considérer toi aussi comme un Grand Ancien - en dehors de toute considération lovecraftienne, bien entendu Mr. Green

I.

Merci. Mr. Green

(16.07.2012 09:49)ISENGAR a écrit :  
(15.07.2012 23:30)Elendil a écrit :  - au sujet de la réutilisation de Tolkien, c'est vrai qu'une large fraction du spectre politique s'est réclamée de lui, mais pas l'extrême-gauche à ma connaissance. Et pour cause. Ce n'est quand même pas un hasard si la publication d'une traduction du SdA fut longtemps interdite en URSS.

Mais le pouvoir soviétique de l'ex-URSS était-il authentiquement d'extrême gauche ? Wink

Vaste question, cher JR, qui appelle sans doute bien des réponses diverses, car un stalinien n'y répondrait a priori pas de la même façon qu'un trotskiste, par exemple... Wink

Plus sérieusement, je crois que l'extrême-gauche du XXe siècle n'a jamais accordée idéologiquement beaucoup de crédit à la création fictionnelle en général et aux littératures de l'imaginaire en particulier.
On pourrait certes évoquer la science-fiction soviétique, qui a produit, au temps de la guerre froide, de fameux auteurs comme les frères Arcadi et Boris Strougaski, mais cette SF apparait plus a priori, à son meilleur, comme un phénomène créatif de résistance insidieuse face à la censure politique de l'époque que comme une construction avec des implications idéologiques fortes (à la différence d'une certaine SF américaine de la même époque).
Quant à la fantasy, elle semble a priori peu compatible avec les idées d'extrême-gauche traditionnelles... Pourtant, on oublie trop souvent que l'un des grands précurseurs de la fantasy moderne est William Morris (1834–1896), dont les œuvres de fantasy n'ont jamais été traduites en France (à l'exception d'un poème figurant dans La Grande Anthologie de la Fantasy), mais dont les écrits politiques d'inspiration marxiste doivent sans doute être, en revanche, plutôt bien connus des connaisseurs...

Amicalement,

Hyarion.

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
16.07.2012, 22:37
Message : #47
RE: Tolkien à la radio
(16.07.2012 09:49)ISENGAR a écrit :  Mais le pouvoir soviétique de l'ex-URSS était-il authentiquement d'extrême gauche ? Wink

Vaste question, il est vrai. Mais aussi pertinente au regard des faits que la question de savoir si le pouvoir hitlérien était « authentiquement » d'extrême-droite. Razz (Chacun est libre de remplacer hitlérien par la dictature fasciste de son choix et soviétique par son adjectif communiste préféré, maoïste, khmer-rouge, castriste, etc. — mais je crois qu'on s'écarte du sujet un tantinet).

(16.07.2012 17:38)Hyarion a écrit :  Ou bien des pantoufles Cthulhu à mettre aux pieds le soir, avant d'aller au lit... le nec plus ultra du hype en cette année de fin des temps ! Mr. Green

C'est quand, ton anniversaire ? Mr. Green

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 09:29 (Ce message a été modifié le : 22.07.2012 09:37 par vincent.)
Message : #48
RE: Tolkien à la radio
Bonjour,

Toujours ce sens de la nuance dans les assertions, Elendil... je suggère que tu vérifies le sens des termes "bien-pensance" et les connotations afférentes - la première ligne de ce post donne peu envie de lire la suite, sans parler de "spécieux" qui, chez toi, signifie que tu n'es pas d'accord avec une idée.
je ne conteste pas l'emploi du terme par Tolkien, mais j'attire l'attention sur la différence de connotations (non de "signification" ; ce que tu n'as pas l'air de saisir) entre le terme anglais et son équivalent français. Dans un pays où certains journalistes ont accusé Tolkien d'être raciste parce qu'il était "né en Afrique du sud" (ce qui est faux), où les traces de Gobineau affleurent trop souvent, où les discours xénophobes se développent sans complexes, le terme de "race" ne possède pas les mêmes connotations que dans un texte anglais. Ce n'est pas très difficile à comprendre, si ?

Quant à l'extrême gauche : même problème de définition. tout dépend où l'on situe le curseur ; mais la contre-culture américaine des années 60 relevait bien, pour partie de l'extrême gauche. Je sens que l'article "lectures politiques" du dictionnaire va éclairer certains points.

cordialement,
VF
quant à la discussion de fond sur la légitimité de la parole, je la trouve très importante : de nombreux lecteurs de Tolkien, bien informés, développent un discours qui me paraît plus intéressant que celui d'essayistes ou d'universitaires, surtout du côté anglophone où ils sont légion à revendiquer une "expertise" discutable.
je pense aux intervenants réguliers des divers forums francophones, en particulier.
ce qui est gênant est plutôt la généralité dont certains (journalistes, auteurs...) veulent parer leur discours en prétendant dire la verité sur Tolkien... je m'attends à ce que J Sfar donne son point de vue de créateur, et évoque sa perception du texte (des illustrateurs.? ) ; ce serait formidable, et il ferait plaisir à ceux qui apprécient son travail comme aux lecteurs de Tolkien, ou à ceux qui, dans le grand public, ne connaissent ni l'un ni l'autre.
cordialement
vincent
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 12:13
Message : #49
RE: Tolkien à la radio
Bonjour Vincent,

Je suis navré si mon discours n'arrondit pas toujours suffisamment les angles — même si je ne pense pas être le seul dans ce cas. Même si j'admets qu'il est désormais d'un emploi délicat, j'estime cependant que la volonté de supprimer du discours le terme de race dès lors qu'on l'applique aux hommes, relève de la bien-pensance. Ce terme ne saurait se réduire à son interprétation nazie, à moins de vouloir oublier plusieurs siècles de littérature.

Corneille a écrit :Don Diègue
...
Ma valeur n'a point lieu de te désavouer ;
Tu l'as bien imitée, et ton illustre audace
Fait bien revivre en toi les héros de ma race ;
C'est d'eux que tu descends, c'est de moi que tu viens ;
...

Rien à voir avec le racisme. Et je pourrais citer des exemples plus récents.

Quant aux connotations de ce terme, je maintiens qu'il est actuellement aussi mal perçu en Angleterre et aux États-Unis qu'en France, pour des raisons historiques similaires. Des journalistes et commentateurs anglais ont fréquemment accusé Tolkien de racisme. Le British National Party (représenté au Parlement européen) n'est franchement pas très fréquentable et son discours est peut-être même plus extrémiste que ce qu'on peut voir en France. Quant aux États-Unis, entre la Ségrégation et le Ku Klux Klan, je pense que l'historique du mot race est largement aussi chargé qu'en France. Je ne vois donc pas vraiment de raison de faire des distinctions de cet ordre entre le mot anglais et son équivalent français.

En revanche, je comprends mieux ce que tu voulais dire au sujet de la récupération de Tolkien par l'extrême-gauche. Si tu y inclus une certaine frange de la contre-culture américaine des années 60, je ne peux que tomber d'accord avec toi.

Cordialement,
Elendil

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 12:19
Message : #50
RE: Tolkien à la radio
citer Corneille à propos de Tolkien ? Gobineau ne se confond pas avec le nazisme. Tout cela relève d'une confusion généralisée, et ce ne sont pas ces rappels sur la présence de racisme dans la sphère anglo-américaine (? vraiment, j'ignorais) qui répondent en quoi que ce soit à mes remarques précédentes : je travaille pour un public francophone, avec des médias francophone qui, souvent, mélangent tout.
Oui, effectivement, il m'arrive de répondre sur le ton sur lequel on me parle, ou l'on parle de moi ; étonnant !
VF
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 13:19
Message : #51
RE: Tolkien à la radio
Pourquoi ne pas convoquer Corneille quand on parle de Tolkien ? Il partage au moins une certaine conception de l'héroïsme avec lui (j'ai cité Le Cid, mais pour une autre forme d'héroïsme, Polyeucte n'est pas inintéressant). Corneille, comme Tolkien, tire un certain nombre de ses sujets des œuvres épiques du Moyen-âge en les réinterprétant (Cantar de mío Cid), de l'histoire ancienne (Attila, Cinna, etc.) et de la mythologie (Œdipe, Andromède, etc.)

Qui plus est, si Tolkien n'a pas lu Corneille (je n'en sais rien), il a dû en entendre parler par Warren Lewis, lors des lectures de ce dernier aux Inklings, alors qu'il préparait son livre The Splendid Century: Some Aspects of French Life in the Reign of Louis XIV. Warren Lewis y évoque Corneille à plusieurs reprises. (Certes, Tolkien ne semblait guère trouver d'intérêt à ce sujet, mais il semble tout de même avoir apprécié les lectures de Warren Lewis ; cf. Lettre n° 60.)

Bref, Corneille me paraît au moins aussi pertinent ici que Gobineau, qui est en bonne voie d'être oublié (ce qui ne sera pas un mal), que Tolkien — à ma connaissance — n'a pas lu et dont je ne pense franchement pas qu'il s'inspire. Au surplus, l'œuvre littéraire et théorique de Gobineau (que je n'ai pas lue non plus et je ne dois pas être le seul) ne semble pas partager grand-chose avec celle de Tolkien.

Je veux bien admettre qu'il soit nécessaire de clarifier les choses pour les médias français — en particulier en ce qui concerne le racisme, d'autant que les films de Jackson ont hélas contribué à la confusion. Je crois même avoir indiqué que j'avais plaisir à t'entendre préciser ce qui devait l'être et corriger un certain nombre d'idées fausses au sujet de Tolkien. C'est uniquement la distinction que tu fais sur la perception du mot « race » en français et en anglais que je conteste. Et je crois avoir amplement répondu à cela.

Si tu le souhaites, je t'invite à continuer la conversation par MP, car je crois qu'on dévie très largement du sujet initial.

Elendil


PS : Ma remarque sur le ton du discours ne s'adressait pas spécifiquement à toi.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 14:06 (Ce message a été modifié le : 22.07.2012 14:07 par vincent.)
Message : #52
RE: Tolkien à la radio
tout va bien , dans ce cas. continuons à travailler ensemble, pour offrir aux médias des ressources directement utiles pour eux, dans les mois qui viennent.

cordialement à tous,
vincent
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 14:37
Message : #53
RE: Tolkien à la radio
Puisque les deux partis ont l'air d'accord, retournons au sujet principal du fuseau, merci Wink

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 15:11
Message : #54
RE: Tolkien à la radio
(22.07.2012 13:19)Elendil a écrit :  Pourquoi ne pas convoquer Corneille quand on parle de Tolkien ? Il partage au moins une certaine conception de l'héroïsme avec lui (j'ai cité Le Cid, mais pour une autre forme d'héroïsme, Polyeucte n'est pas inintéressant). Corneille, comme Tolkien, tire un certain nombre de ses sujets des œuvres épiques du Moyen-âge en les réinterprétant (Cantar de mío Cid), de l'histoire ancienne (Attila, Cinna, etc.) et de la mythologie (Œdipe, Andromède, etc.)

Entièrement d'accord. C'est ce que l'on appelle la littérature comparée.

"'Twere little loss if I were dead,
and I am minded all to tell,
and thus, perchance, from this dark hell
thy life to loose. I set thee free
from thine old oath, for more for me,
hast thou endured than e'er was earned.'
Beren à Felagund, Le Lai de Leithian in Les lais du Beleriand, P402.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.07.2012, 19:16
Message : #55
RE: Tolkien à la radio
Merci de revenir au sujet de la radio.

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.07.2012, 13:45
Message : #56
Re : Tolkien à la radio
(16.07.2012 22:37)Elendil a écrit :  
(16.07.2012 17:38)Hyarion a écrit :  Ou bien des pantoufles Cthulhu à mettre aux pieds le soir, avant d'aller au lit... le nec plus ultra du hype en cette année de fin des temps ! Mr. Green

C'est quand, ton anniversaire ? Mr. Green

Pour information, mon anniversaire tombe, cette année, 19 jours avant la date annoncée par certains comme devant être la fin du monde, et 10 jours avant la date prévue de sortie en salles du premier volet de ce que l'on appelait, jusqu'à encore récemment, la "Bilogie du Siècle" (©JR). Mr. Green Arrow

Amicalement,

Hyarion.

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.07.2012, 23:01
Message : #57
RE: Tolkien à la radio
attends Druss, je prends des notes !

>Entièrement d'accord. C'est ce que l'on appelle la littérature comparée.

ça pourra me servir pour mes partiels de L1!

vincent
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.08.2012, 22:20 (Ce message a été modifié le : 03.08.2012 01:09 par Hyarion.)
Message : #58
RE: Tolkien à la radio
Je viens d'écouter une nouvelle émission de radio avec Joann Sfar, "On n'a pas fini d'en lire", consacrée au Hobbit et diffusée sur France Inter le 28 juillet dernier :
Arrow http://www.franceinter.fr/emission-on-n-...joann-sfar

L'écoute de cette émission me laisse franchement une impression mitigée...

Je partage, à titre personnel, la préférence de Sfar pour Le Hobbit plutôt que pour Le Seigneur des Anneaux, et je trouve que Sfar dit des choses assez justes sur Tolkien d'un point de vue français. On ne peut pas lui contester le fait qu'il apprécie sincèrement l'œuvre de Tolkien (même s'il n'a pas l'air d'avoir lu autre chose que Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux). Par contre, il faut bien reconnaitre que Sfar se laisse par moments volontiers aller à une certaine exagération... ce qui en exaspérera peut-être certains mais qui, pour ma part, me fait plutôt sourire... Rolling Eyes Wink

Il y a, ceci dit, une affirmation de Sfar qui me parait franchement un peu grosse...
Qu'est-ce-que c'est que cette histoire de J.R.R. Tolkien enfant "enlevé par un Zoulou fou" qui aurait fait de Tolkien un raciste ? Shocked Un des domestiques noirs des parents de Tolkien en Afrique du Sud a effectivement enlevé l'enfant pour l'emmener "à son kraal pour faire admirer fièrement la nouveauté qu'était un bébé blanc" (Carpenter, Chap. II), et les circonstances précises de cet épisode ne sont d'ailleurs pas très claires... mais de là à en déduire, comme le fait Sfar, que Tolkien aurait développé des idées racistes à partir de cet épisode, c'est tout de même bien hasardeux ! Rolling Eyes À moins qu'il y ait des sources sérieuses allant dans ce sens ? Pour ma part, je n'en connais pas.

Quant à la comparaison, provocatrice et pas sérieuse, que fait Sfar entre C.S. Lewis et L. Ron Hubbard... comme dirait Serge Gainsbourg... no comment ! Laughing Laughing Wink

Bref, ce qui me dérange un peu dans cette émission, c'est que la vision - très personnelle à bien des égards - de Sfar sur Tolkien ne soit pas nuancée par d'autres points de vue, compte-tenu des approximations et des exagérations contenus dans certains de ses propos. Confused Mon impression mitigée s'inscrit dans ce contexte, même si, encore une fois, on ne peut contester que Sfar soit sincère s'agissant de l'intérêt qu'il porte à la fiction tolkienienne (il n'a pas l'air de voir d'un mauvais œil qu'une nouvelle traduction du Hobbit soit bientôt disponible). Il aurait sans doute mieux valu que Sfar ne soit pas, au moins sur certains points, le seul à exprimer son point de vue... mais il est vrai que c'est apparemment le principe de l'émission.

À noter que s'agissant de la rareté des personnages féminins du Hobbit, la journaliste Laura El Makki fait brièvement allusion à un personnage féminin "qui parle vers la fin" du roman... À quel personnage peut-elle bien faire allusion ?

Cordialement,

Hyarion.

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.08.2012, 23:56
Message : #59
RE: Tolkien à la radio
Je ne vois pas à quel personnage féminin Laura El Makki pourrait faire allusion, à moins qu'il ne s'agisse de la Princesse figurant dans l'adaptation du Hobbit de 1963. Wink

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03.08.2012, 01:03
Message : #60
RE: Tolkien à la radio
(02.08.2012 23:56)Elendil a écrit :  Je ne vois pas à quel personnage féminin Laura El Makki pourrait faire allusion, à moins qu'il ne s'agisse de la Princesse figurant dans l'adaptation du Hobbit de 1963. Wink

Pourquoi pas, après tout... Wink

Amicalement,

Hyarion.

All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :