Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Poème (le Huorn du bois)
11.03.2003, 23:59
Message : #1
Poème (le Huorn du bois)
C'est un bois magnifique où coule une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où les beaux arbres, qui se sentent si fiers,
Poussent, ne laissant passer que quelques rayons

Un très vieil ent, immobile, branches nues,
Et les yeux dans le vague inattentifs aux fleurs bleues,
Dort, il résiste encore dans l'herbe, sous la nue,
Au vent glacial qui l'aggresse alors même qu'il pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort, inerte comme
n'importe quel vieux chêne muet, il fait un somme.
Nature, réchauffe son coeur : il est froid.

Les saisons ne font pas frissoner sa narine,
Il dort même en été, plus rien dans sa poitrine
Si vide. Le nom d'ent, il n'en a plus le droit.


Voilà, ce poème a quelque chose de spécial, de pas très correct je dirais, à vous de trouver quelle connerie j'ai encore fait! (Ca faisait un moment qu'elle me trottait dans le crâne, et je crois que je l'ai assez bien réussi)
Le gagnant aura le droit à toutes mes félicitations!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 00:19
Message : #2
 
C'est vrai que c'est "spécial", mais il est bien écrit, mais il y a un passage que je ne comprends pas trop...Sinon j'aime beaucoup Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 00:33
Message : #3
 
Sous la "Nue" ????? Confused:

Galerie de Teretwen
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 00:42
Message : #4
 
Les pieds dans des "Glaïeuls" .. y avait des glaïeuls en Terre du Milieu ????? Shocked

Ton poème est SUUUUperbe Fëa, mais tu devrais le déplacer dans énigme crois tu pas ???? Confused: Confused: Wink Very Happy

Galerie de Teretwen
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 00:52
Message : #5
 
tu parles de rayons de soleil et dans la strophe suivante de pluie....

G.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 09:17
Message : #6
 
Lol! Je crois que c' est pas gagné! Allez! Faites donc un peu preuve de culture!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 09:58
Message : #7
 
Toutes mes félicitations...
Heu pour "chercher l'erreur"... j'ai pas d'idée...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 10:39
Message : #8
 
Je ne me rappelle plus exactement le nom du poeme que tu as plagié, mais c très bien fait. Peut être "le dormeur du val" ou un truc approchant, par contre je ne sais plus de qui c'est, un grand classique par contre.
ça commence un peu comme ça "c'est un creu de verdure où coule une rivière...." très beau poeme, émouvant et triste, pour moi c'est un grand souvenir de mes années de collège (en 5ème je pense).
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 11:41
Message : #9
 
Moi perso, je le trouve pas mal, c'est vrai des fois c'est tres enigmatique ds qq passages, mais c'est bien comme même.
J'aime surtout le premier paragraphe. Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 11:41
Message : #10
 
Alfy! Championne!
J'ai effectivement plagié le poème "le dormeur du val" de Rimbaud!
Je pensais que mon "énigme" allait tenir un peu plus longtemps, dommage...
Pour info sur le plagiat, l'idée de base c'était de conserver le rythme et les rimes, mais il a bien fallu que je plagie aussi le sens et certains vers.
Enfin, je me suis bien amusé à faire ça Razz
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 11:45
Message : #11
 
Ah sacré Feagond,
Avec ton don !

Tu nous a eu,
Et pourtant je n'ai rien vu !

Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 16:56
Message : #12
 
C'est très réussi, feagond.
Pour ceux qui trouvent certains passages obscures, allez lire l'original (http://poesie.webnet.fr/poemes/France/rimbaud/3.html)! Peut être cela vous aidera-t-il.
Dans l'original, le dormeur en fait est mort mais on ne le decouvre qu'à la fin. Il y a une sorte de suspens (le mot est mal choisi, mais je n'en ai pas trouvé d'autre), on se demande ce que fait ce dormeur à cet endroit là, on commence à l'aimer et on s'aperçoit qu'il est mort, dans la dernière ligne. C'est moins évident dans la version de Feagond, mais cette progression existe toujours, ce côté ineluctable.
Voila, enfin j'espere que vous avez compris que j'aime cette poesie... Wink
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Le jardin du bout-des-bois. Chiara Cadrich 6 163 Aujourd'hui 00:03
Dernier message: Chiara Cadrich
  [parodie] Les Petits Orques dans les bois Celebrimbor 3 2 109 26.02.2004 19:14
Dernier message: Belgarion

Aller à :