Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Lampes Fëanoriennes
22.02.2008, 15:39
Message : #1
Shy Lampes Fëanoriennes
Tout d'abord, bonjour ! Je suis nouveau dans ce forum et souhaiterait discuter des lampes fëanoriennes.

Il est dit, dans les enfants de Húrin, p.144 de l'édition française :
Citation :"Ces Noldors possédaient de nombreuses lampes fëanorienne, des cristaux suspendus par plusieurs fines chaînes, et qui ne perdaient jamais leur éclat intérieur, d'une radiance bleutée idéale pour trouver son chemin dans les ténèbres de la nuit ou d'un tunnel ; mais de ces lampes, eux-même n'en connaissait pas le secret."
Cela m'a intrigué, car c'était la première fois que j'entendais cette idée aussi clairement exposée, bien qu'elle me paraisse fort logique. Les Silmarils ne pouvaient pas être le coup d'essai de Fëanor dans cet art et il avait dû créer avant bien des lampes enfermant des parcelles de lumières. Mais pourquoi cette connaissance s'est-elle perdue ? S'est-elle, comme je le crois, transmise à la famille de Fëanor, malgré son caractère de cochon ?

De même, on peut faire le rapprochement avec ce passage de la communauté de l'anneau :
Citation :"....one of [the Elves] uncovered a small lamp that gave out a slender silver beam.
He held it up, looking at Frodo's face, and Sam's. Then he shut off
the light again, and spoke words of welcome in his elven-tongue."
La même sorte de lampe ? Possible. La question est de savoir si c'était des lampes vieilles de l'époque de Fëanor ou des nouvelles.

Les informations sur ces lampes sont extrêmement rare sur le web, et l'encyclopedie de Tolkiendil n'en parle pas. Par contre, on peut y lire ceci sur la fiole de Galadriel :
Citation :"Certains racontent que cette lumière qui pouvait s'en dégager provenait d'un Silmaril, d'autres pensent que la magie du Celebrant y était pour quelque chose, et certains pensent qu'il pouvait s'agir d'eau du Miroir de Galadriel."
Bref, c'est un peu la pagaille à ce sujet. Or, il me semble qu'au contraire, si Fëanor étaient capable d'enfermer une parcelle de lumière dans des cristaux, il devait être possible, pour quelqu'un d'aussi versé dans les vieux arts elfique que Galadriel (c'est quand même la petite niéce de Fëanor !) de reproduire la même chose dans une fiole d'eau.

Dans tout les cas, si les lampes fëanoriennes ne sont pas des créations du fils de J.R.R (j'en doute fortement), elles devraient avoir leurs places dans l'encyclopédie de Tolkiendil.

Amicalement,
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.02.2008, 16:41 (Ce message a été modifié le : 22.02.2008 16:42 par Ikis.)
Message : #2
RE: Lampes Fëanorienne
Ces lampes ont déjà été citées dans les Contes et Légendes Inachevées du 1er âge ("De la venue de Tuor à Gondolin").
Personnellement, j'ai eu l'impression, lors de la lecture du passage les mentionnant, qu'il s'agissait d'un cristal ayant naturellement des propriétés de "radiance", et que cet éclat "naturel" rappelait aux Elfes celui des Silmarils et donc la virtuosité Fëanorienne...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.02.2008, 17:47
Message : #3
RE: Lampes Fëanorienne
ThesmallgamerS a écrit :Dans tout les cas, si les lampes fëanoriennes ne sont pas des créations du fils de J.R.R (j'en doute fortement), elles devraient avoir leurs places dans l'encyclopédie de Tolkiendil.
Il s'agit tout naturellement d'une création de J.R.R. Tolkien lui-même. Je doute que Christopher ait fait des "inventions" dans les ouvrages de son père... beaucoup de choix sûrement mais pas d'inventions.
Quant à la place d'un article sur les lampes fëanoriennes dans notre encyclopédie, elle est indéniable ! Comprend simplement que tout ne peux pas encore être écrit et qu'il restera sûrement éternellement quelque chose qu'on ne peut pas trouver dans notre encyclopédie Wink Mais très sûrement qu'il y aura tôt ou tard un article sur les lampes fëanoriennes.
Pour le reste, je laisse à d'autre le soin de débattre des lampes fëanorienne Razz
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.02.2008, 20:21
Message : #4
RE: Lampes Fëanorienne
Il est déjà fait mention de ces lampes par J.R.R. Tolkien dans le premier Conte de Turambar en 1919 :
Livre des Contes Perdus éd. compacte, Livre II, chap. II Turambar et le Foalókë p. 368

A l'époque, Christopher n'était pas encore né ! Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.02.2008, 08:59
Message : #5
RE: Lampes Fëanorienne
Citation :Ces lampes ont déjà été citées dans les Contes et Légendes Inachevées du 1er âge ("De la venue de Tuor à Gondolin").
Personnellement, j'ai eu l'impression, lors de la lecture du passage les mentionnant, qu'il s'agissait d'un cristal ayant naturellement des propriétés de "radiance", et que cet éclat "naturel" rappelait aux Elfes celui des Silmarils et donc la virtuosité Fëanorienne...
Citation :Il est déjà fait mention de ces lampes par J.R.R. Tolkien dans le premier Conte de Turambar en 1919 :
Livre des Contes Perdus éd. compacte, Livre II, chap. II Turambar et le Foalókë p. 368

Peut-on savoir ce que disent ces deux sources, je vous pris ? Je n'ai pas l'honneur de posséder toute la Tolkienthèque. Smile

Le passage des Enfants de Húrin semble néanmoins sous-entendre que les lampes fëanorienne sont fabriqués, car si leur secrets s'est perdu, ce dernier a dû auparavant être possédé par quelques-uns. Bien sûr, on peut comprendre la phrase "eux-même n'en connaissait pas le secret" par ce que la création de ces lampes étaient hors de la portée des Noldor, puisque naturelle. Ces deux interprétations différentes pourraient être éclairé par les sources citées ci-dessus.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.02.2008, 22:22
Message : #6
RE: Lampes Fëanorienne
Dans les UT, on a :
Citation :Then Tuor followed the Noldor down the steps and waded in the cold water, until they passed into the shadow beyond the arch of stone. And then Gelmir brought forth one of those lamps for which the Noldor were renowned; for they were made of old in Valinor, and neither wind nor water could quench them, and when they were unhooded they sent forth a clear blue light from a flame imprisoned in white crystal. (2)
Avec en note :
Citation :(2) The blue-shining lamps of the Noldorin Elves are referred to elsewhere, though they do not appear in the published text of The Silmarillion. In earlier by J. R. R. Tolkien, 1979, no.37); and it was the overturning and uncovering of Gwindor's lamp so that its light shone out that showed Turin the face of Beleg whom he had killed. In a note on the story of Gwindor they are called "Fëanorian lamps," of which the Noldor themselves did not know the secret; and they are there described as "crystals hung in a fine chain net, the crystals being ever shining with an inner blue radiance."

Le texte est donc clair : elles étaient fabriquées en Valinor ; il ne s'agit donc pas de gemmes ayant la propriété de briller bleu, mais d'un artefact, probablement inventé par Fëanor, si l'on en croit le nom.

Dans le Book of Lost Tales, l'origine de ces lampes est un peu différente :
Citation :Now the Noldoli that laboured in the earth and aforetime had skill of crafts in metals and gems in Valinor were the most valued of the thralls of Melko, and he suffered them not to stray far away, and so it was that Beleg knew not that these Elves had little lanterns of strange fashion, and they were of silver and of crystal and a flame of a pale blue burnt forever within, and this was a secret and the
jewel-makers among them alone knew it nor would they reveal it even to Melko, albeit many jewels and many magic lights they were constrained to make for him.
Aided by these lamps the Noldoli fared much at night, and seldom lost a path had they but once trodden it before. So it was that drawing near Beleg beheld one of the hill-gnomes stretched upon the needles beneath a great pine asleep, and his blue lantern stood glimmering nigh his head.
Et un peu plus loin :
Citation :But from the capture of Turin to the death of Beleg the old tale was scarcely changed afterwards in any really important respect, though altered in many details: such as Beleg's shooting of the wolf-sentinels silently in the darkness in the later story, and the flash of lightning that illuminated Beleg's face -- but the blue-shining lamps of the Noldor appear again in much later writings: one was borne by the Elves Gelmir and Arminas who guided Tuor through the Gate of the Noldor on his journey to the sea (see Unfinished Tales pp. 22, 51 note z). In my father's painting (probably dating from 1927 or 192Cool of the meeting between Beleg and Flinding in Taur-nu-Fuin (reproduced in Pictures by J. R.R. Tolkien, no. 37) Flinding's lamp is seen beside him.

Cette fois-ci, les lampes sont fabriquées par les Noldoli, ils n'en dévoilent pas le secret, mais elles ne sont pas appelées "Lampes de Fëanor". On déduit de leur similitude qu'il s'agit des mêmes, mais peut-être s'agit-il d'une autre sorte de lampes, faites à la façon des lampes fëanoriennes, dont le secret s'est perdu... Belle imitation, en ce cas !

S. -- s'agissant de lampes et autres lanternes, et même s'il ne s'agit pas des mêmes, je me permet de faire le lien vers un de ces articles dont Didier Willis, dit Hisweloke, a le secret Wink : Lanterniers, portiers et hôteliers de Minas Tirith.

"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.02.2008, 09:09 (Ce message a été modifié le : 25.02.2008 09:10 par ISENGAR.)
Message : #7
RE: Lampes Fëanoriennes
Quand Laegalad écrit "192Cool", il faut bien entendu lire "1928"... Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.02.2008, 21:00
Message : #8
RE: Lampes Fëanoriennes
Razz Moque-toi, Touc de mi corazon Wink Je me fais toujours avoir quand c'est dans une citation... Rolling Eyes

"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.02.2008, 21:27
Message : #9
RE: Lampes Fëanoriennes
Y a une case « Désactiver les smileys dans ce message » pour ce genre de cas... et on revient au sujet Wink

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
21.03.2008, 20:17 (Ce message a été modifié le : 21.03.2008 20:19 par Ikis.)
Message : #10
RE: Lampes Fëanoriennes
Lu dans le HoME X, page 185 : « Et les premières gemmes que créa Fëanor étaient blanches et ternes, mais placées à la lumière des étoiles elles resplendissaient de bleu et de feux blancs plus brillants que Helluin*. »

-Helluin, c’est l’étoile Sirius, dont il est dit page 160 « …quand Menelmakar* s’élança dans le ciel et que la flamme bleue d’Helluin perça les nuées au-dessus des murailles du monde, à ce moment même naquirent les enfants de la Terre, les Premiers-Nés d’Iluvatar.»

-Menelmakar est « L’Epéiste du Ciel », le plus grand des signes (constellations ?) composé d’étoiles et disposé ainsi par Varda, « un signe de Turin Turambar, qui devait venir au monde, et un signe avant-coureur de la Dernière Bataille qui aura lieu à la fin des jours. » (page 71)


Les pages font référence au HoMe X en anglais, la traduction est de nos collègues les Aratars.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :