Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Poésie: Le buveur de vent
04.10.2007, 19:26
Message : #1
Poésie: Le buveur de vent
Allez, je me lance... C'est la première fois, alors soyez condescendants et compatissants!!

Le buveur de vent

Sens-tu le vent qui vient de l’Est,
Grondant dans les vallées perdues ?
Il chante les soldats qui restent
En sombre Mordor, étendus.

Sens-tu le vent qui vient du Nord,
Déjà froid et déjà cruel ?
Il presse les oiseaux d’éclore
Et de s’enfuir vers le soleil.

Sens-tu le vent qui vient du Sud,
Qui étouffe encore nos prés ?
Il menace de sa voix rude
L’hiver qui va le terrasser.

Sens-tu le vent qui vient de l’Ouest,
Entends-tu les chants qu’il amène ?
Les Hommes meurent, destin funeste !
Les Elfes pleurent à toutes ces peines.

Sens-tu mon cœur battre tout près
De ton visage qui s’étonne ?
Le vent dépose mon baiser
Sur tes cheveux couleur d’automne.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.10.2007, 20:58
Message : #2
RE: Poésie: Le buveur de vent
Sens-tu le talent du poète
Ou plutôt de la poétesse
Te transporter en Elfinesse
Entre tragédie et bluette ?

En un mot, bravo. L'idée est originale, et le balancement des vers (mais également du ton entre triste/joyeux et grave/léger) est très agréable...

Une seule petite remarque:
Les Elfes pleurent à toutes ces peines = 9 pieds = un pied de trop.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.10.2007, 13:15
Message : #3
RE: Poésie: Le buveur de vent
Super ta suite du poèmeRazz!!
Citation :Une seule petite remarque:
Les Elfes pleurent à toutes ces peines = 9 pieds = un pied de trop.
J'avais remarqué ce pied en trop, mais comme je lisais "Les Elfes pleurent à tout' ces peines", ça ne me gênait pas.
Sinon, je peux changer en mettant "Las! Les Elfes sont dans la peine", ou quelque chose de ce genre...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.10.2007, 16:12
Message : #4
RE: Poésie: Le buveur de vent
Ou simplement enlever le "à"... et on garde les pleurs des Elfes...c'est beau, un Elfe qui pleure, non? Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.10.2007, 18:20
Message : #5
RE: Poésie: Le buveur de vent
Sympa, ce poème il se lit façilement Smile Tu sais, tu peux garder ceci comme c'est écrit, une synérèse n'a jamais fait de mal à personne ^^.
Mais le vers devient peut-être fluide sans le "à" en effet...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.10.2007, 20:04
Message : #6
RE: Poésie: Le buveur de vent
Mais dans "Les Elfes pleurent toutes ces peines", il y aura encore besoin d'une synérèse entre "pleurent" et "toutes"... Et personnellement, je pleure à une peine et je ne pleure pas une peine!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.10.2007, 08:50
Message : #7
RE: Poésie: Le buveur de vent
C'est vrai qu'il se lit bien, quitte à paraphraser Ikis, je dirais qu'effectivement le balancement des vers est très agréable !

Sinon, pour le "Les Elfes pleurent à toutes ces peines" pourquoi ne pas remplacer le "à toutes" par un simple "pour", qui qui donnenrai un joli allitération (même si la construction laisserait à désirer après Very Happy)
Plus sérieusement, c'est vrai qu'une synérèse n'a jamais tué personne. Sinon, pourquoi ne pas enlever le "à" après tout, ils peuvent se lamenter de tous les malheurs qui leur arrivent non ?

En tout cas bravo !
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
08.10.2007, 12:41
Message : #8
RE: Poésie: Le buveur de vent
Merci pour ces suggestions, mais c'est vrai que j'aime bien comme ça, et que la synérèse semble inéluctable!
Citation :c'est beau, un Elfe qui pleure, non?
Sans doute, mais je pense qu'ils sont si orgueilleux qu'ils ne doivent pas souvent le faire en public...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.10.2007, 17:46
Message : #9
RE: Poésie: Le buveur de vent
De toute façon, supprimez tous les à que vous voudrez, le problème ne sera pas résolu pour autant : le vers fait dix pieds. Mr. Green

Et voilà l'odieux Divitiac qui débarque pour critiquer complaisamment ce poème par ailleurs fort plaisant - et, puisqu'il semble s'agir d'une première oeuvre... éblouissant !
J'espère que vous avez ben profité de ces fort sincères exclamations de béatitude, pasque les choses sérieuses commencent. Smile


La construction avec le vent du Nord, etc., me fait penser au Plat Pays de Brel alors je ne peux pas vraiment trouver quelque chose à redire là-dessus ; mais, comme je suis mesquin, je soulignerai qu'en revanche la reprise du "il" au début du troisième vers des trois premières strophes, à propos du vent, est plutôt malheureuse... m'enfin c'est un détail.

Dans la deuxième strophe, la répétion du déjà passerait fort agréablement sans la liaison du "et" : alors que, dans la forme actuelle, je trouve que ça aurait tendance à aloudir la phrase...
Que les oiseaux closissent, ma foi, me charme au plus haut point ; et ce m'ennnuie car j'avais dit que je ne ferai plus que me montrer malveillant.
On notera avec regret une petite faiblesse au niveau de la rime soleil/cruel.

Dans la strophe suivante, j'avoue avoir du mal avec le "encore nos prés" ; il est fort dommage que le e final de "menace" tombe à l'hémistiche ; "d'une voix" serait plus léger que "de sa" non ?

Quatrième strophe : le dernier vers, comme annoncé dans l'ouverture, compte dix pieds : le -ent de pleurent se doit d'être prononcé : l'hémistiche n'est pas une vin de vers... On retrouve le même problème au troisième vers de ce quatrain, avec "meurent". En revanche, point positif : le "il" ne revient pas à la même place, et c'est tant mieux, cela rend plus de vigueur au passage.
On notera avec regret une petite faiblesse au niveau de la rime ouest/funeste.

Final : la construction l'amène très bien... et rien à redire sur son premier vers. Ensuite, plouf : on découvre que Tinakë n'ignorait rien de la différence entre l'éhémistiche et la fin de vers puisque ce coup-ci, elle fait bien l'effort d'y prononcer les -e... et on la condamne d'autant plus pour ces faiblesses précédentes, ah la la. Wink
Bon, toutefois, prononcer le -e à ces endroits ci est, bien évidemment, obligatoire si -e il y a, mais ô combien malvenu. Dans ces cas là, dans un texte parfaitement abouti, pas à transiger : le cinquième pied de l'octosyllabe est une voyelle. Ce qui n'est aps le cas des vers du milieu.


Enfin, un tour d'horizon lexical : de bonnes choses, dans l'ensemble, et quelques petites irrégularités : on regrette, par exemple, quelques termes qui, à mon sens, manquent de force ; qui plus est au iveau des rimes. Ainsi, strophe 4, 'amène' est un peu léger, quand d'autres termes, comme 'charrie' parmi d'autres exemples, seraient plus à même de relever le délicat 'funeste'. Dans le même ordre d'idée, le 'restent' du début me parait un peu faible...


Voilà, j'ai fait mon rapide tour. Bon, pour quand même finir sur une note positive :
- je me répète, mais si tu n'avais jamais versifié auparavant chinois, c'est éblouissant.
- il faut savoir que plus mes critiques s'affinent, meilleur est le texte, car je suis obligé de gratter pour dire du mal ; je te laisse juger de la finesse de cette critique. Wink



Divitiac, pour vous servir
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.10.2007, 14:25
Message : #10
RE: Poésie: Le buveur de vent
Bon, bah, il faut que je trouve un moment pour corriger tout ça...Crying or Very sad
Snif, snif, je le trouvais bien, pourtant ce poème... heureusement, ta remarque finale rattrape la critiqueWink
Je dois avouer que j'ai une manière un peu bizarre de poétiser: je lis un titre qui me plaît, et je tente de trouver un thème lui convenant; ainsi, "le buveur de vent" est à l'origine un roman n'ayant rien à voir avec Tolkien!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.10.2007, 17:27
Message : #11
RE: Poésie: Le buveur de vent
PS: Je ne dirait pas que c'est agréable de recevoir des critiques négatives, mais ça montre que tu as lu le poème avec attention; merci!!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.10.2007, 18:46
Message : #12
RE: Poésie: Le buveur de vent
Ah c'est important d'avoir du négatif, ça permet de progresser Smile
Mais c'est sûr que c'est moins agréable Razz

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.10.2007, 18:51
Message : #13
RE: Poésie: Le buveur de vent
Eh voui, c'est tout moi ça, je ne pense qu'à votre bien. ^_^

Citation :Je dois avouer que j'ai une manière un peu bizarre de poétiser: je lis un titre qui me plaît
Si j'étais facétieux, je m'exclamerai : ah, ça vient de là, le titre "Et de deux" !... allez, j'ose ! Very Happy


Sinon, ravi que tu prennes ça bien ; pasqu'avec le temps que ça demande, de décortiquer un texte comme ça, ce serait quand même dommage de s'attirer de surcroit des inimitiés...

*s'attaquera à l'autre quand il trouvera un moment*


Divitiac
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.10.2007, 13:06
Message : #14
RE: Poésie: Le buveur de vent
No stress, rien ne presse pour le deuxième!
Quant au titre de ce sujet, il n'a de lien avec rien de particulier...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.06.2008, 08:59
Message : #15
RE: Poésie: Le buveur de vent
Au fait, j'ai fini par penser à "Les Elfes ont bien de la peine", ce qui fait le bon nombre de pieds.
Mais je ne trouve pas ça très joli à l'oreille...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 17:34
Message : #16
RE: Poésie: Le buveur de vent
Et que penser de "Les Elfes pleurent toutes peines"

Sinon, encore bravo pour ton premier poème.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 19:40
Message : #17
RE: Poésie: Le buveur de vent
Merci pour ta suggestion, mais je souhaiterais garder "ces", qui fait allusion à la mort des Hommes. C'est ce qui me gêne aussi dans "Les Elfes ont bien de la peine", car on ne sait pas ce qui cause cette tristesse.
Et pourquoi pas "Les Elfes pleurent à ces peines"? Je trouve ça un peu creux malgré tout...

Désolée pour ceux qui réfléchissent au meilleur vers, je n'arrête pas de vous dire "Oui, mais..."!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 20:05
Message : #18
RE: Poésie: Le buveur de vent
Quelquefois, on à beau se creusé les méninges sur un vers, ça ne passe pas !!!
Alors il vaut mieux prendre un peu de recul et peut-être réorganiser la strophe entière...
Je m'y attèle, (avec la permission de Tinakë ?), à suivre...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
08.07.2008, 10:03
Message : #19
RE: Poésie: Le buveur de vent
Et que penses-tu de:

"Hommes qui meurent, destin funeste
Elfes en deuil, pleurent ces peines" ?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
08.07.2008, 12:32
Message : #20
RE: Poésie: Le buveur de vent
Bon, j'ai trituré cet avant-dernier quatrain dans beaucoup de sens, et je pense que la principale difficulté viens du fait de faire tenir deux idées (les hommes meurent et les elfes pleurent cela) dans deux vers de huit pieds.

D’autre part, je ne suis pas tout à fait d’accord avec divitiac lorsqu’il dit :
divitiac a écrit :En revanche, point positif : le "il" ne revient pas à la même place, et c'est tant mieux, cela rend plus de vigueur au passage.
Car plus je lis le poème plus je pense qu’il faudrait respecter les règles que tu t’es imposé pour ce poème :

Sens-tu …
… ?
Il …


Chaque quatrain étant développé de la manière suivante :
2 premier vers : forme interrogative sur l’être du vent.
2 dernier vers : forme affirmative sur l’action du vent.

Mais bon, cela n’est que mon avis personnel.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.07.2008, 19:11
Message : #21
RE: Poésie: Le buveur de vent
C'est tout à fait vrai, Elifëa. Mais serait-ce très grave de modifier cette forme?
Ou il faudrait peut-être tout modifier pour obtenir une forme comme celle que suggère Ikis. Je vais voir ce que je peux faire...

En tout cas, merci de vous "atteler" à cet épineux problème, ça fait plaisir de réfléchir avec d'autres personnes Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.07.2008, 23:41
Message : #22
RE: Poésie: Le buveur de vent
Oh non, Tinakë, rien de grave, c'est juste une opinion personnel, j'aime donner une forme à mes poème et me contraindre ensuite à la suivre
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.07.2008, 17:46
Message : #23
RE: Poésie: Le buveur de vent
Je dit bravo, très beau poème Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.07.2008, 20:48
Message : #24
RE: Poésie: Le buveur de vent
Merci Elendis!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
16.07.2008, 07:02
Message : #25
RE: Poésie: Le buveur de vent
Citation :Les Hommes meurent, destin funeste !
Les Elfes pleurent à toutes ces peines.

De toute manière les deux font dix pieds. Bizarre que Divi ne l'ait pas mentionné (ou alors c'est moi qui ne sait plus compter)

Idem dans pas mal d'autres phrases qui sont à 9 pieds vu que tout "e" final est sensé se dire en poésie (contrairement au langage parlé) :

Il chante les soldats qui restent
Il presse les oiseaux d’éclore
Il menace de sa voix rude
Entends-tu les chants qu’il amène ?
De ton visage qui s’étonne ?
Sur tes cheveux couleur d’automne.


Cependant sur le sens et l'idée, je trouve ça très bien Smile
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
16.07.2008, 09:44 (Ce message a été modifié le : 16.07.2008 09:46 par Elifëa.)
Message : #26
RE: Poésie: Le buveur de vent
En fait, les e finaux en fin de vers ne se compte pas dans le nombre de pied du même vers. Ainsi tout les vers cité font 8 pieds.

Par contre un e "muet" à l'interieur du vers se compte
Citation :Les Hommes meurent, destin funeste ! (9 pieds)
Les Elfes pleurent à toutes ces peines. (10 pieds)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.09.2008, 12:05
Message : #27
RE: Poésie: Le buveur de vent
Ah bon? Pour moi, ils font 8 pieds, car je lis:
"Les Hommes meur', destin funeste' ". Je trouve ça logique vu qu'il y a une virgule. Dans mes souvenirs, la prof de français disait que ça marchait comme ça.
Et "Les Elfes pleur' à tout' ces peines": là, d'accord, j'ai sauté des e.
Aïe aïe aïe, on finira bien par trouver quelque chose...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.09.2008, 21:14 (Ce message a été modifié le : 20.09.2008 21:19 par Thrain.)
Message : #28
RE: Poésie: Le buveur de vent
(16.07.2008 09:44)Elifëa a écrit :  Les Hommes meurent, destin funeste ! (9 pieds)
Les Elfes pleurent à toutes ces peines. (10 pieds)

Pour ma part je découperais de cette façon :

Les | Hom | mes | meu | rent, | des | tin | fun | este ! (9)
Les | Elfes | pleu | rent à | tou | tes | ces | peines. (8)

Voilà pour la remarque qui tue.

"Come Frodo, there! Where be you a-going? Old Tom Bombadil's not as blind as that yet. Take off your golden ring! Your hand's more fair without it."
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.09.2008, 21:34
Message : #29
RE: Poésie: Le buveur de vent
(20.09.2008 21:14)Thráin a écrit :  Pour ma part je découperais de cette façon :

Les | Hom | mes | meu | rent, | des | tin | fun | este ! (9)
Les | Elfes | pleu | rent à | tou | tes | ces | peines. (Cool

Ok pour le premier mais voici le découpage du second :
Les | El | fes | pleu | rent | à | tou | tes | ces | peines. (10)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
20.09.2008, 21:46
Message : #30
RE: Poésie: Le buveur de vent
Hum...J'aurais plutôt tendance à découper de la sorte:

Les | El | fes | pleu | rent à | tou | tes | ces | peines. (9)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  [Poésie] Dagor bragollach Vilyan 14 4 637 27.11.2016 11:39
Dernier message: Dαεrοη
  Concours de Poésie - Edition 2011. Présentation du lot pas31 8 2 576 27.08.2013 02:13
Dernier message: elu thingol
  [fanfic] Sur les ailes du vent Tinakë 16 5 345 17.08.2012 15:19
Dernier message: Taliesin
  Concours poésie 2011 pas31 6 3 802 17.10.2011 17:15
Dernier message: pas31
  Concours poésie 2011 - Vote pas31 11 3 373 17.10.2011 17:10
Dernier message: pas31
  [Arts] Concours de poésie 2011 pas31 35 6 982 01.10.2011 19:51
Dernier message: Zelphalya
  Concours poésie 2011 - Le monde en la forêt pas31 0 1 518 01.10.2011 19:33
Dernier message: pas31
  Concours poésie 2011 - Vagabondages pas31 0 1 355 01.10.2011 19:33
Dernier message: pas31
  Concours poésie 2011 - Mirkwood pas31 0 1 400 01.10.2011 19:32
Dernier message: pas31
  Concours poésie 2011 - Nan Elmoth pas31 0 1 274 01.10.2011 19:32
Dernier message: pas31

Aller à :