Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Poème] Melindo Wirilomeo
10.02.2003, 19:08
Message : #1
[Poème] Melindo Wirilomeo
Bon, une petite note explicative... Mon intérêt pour Tolkien m'a permi de rencontrer un charmant jeune homme répondant au pseudo de Gildor... Mon pseudo étant Ungoliant (dont un autre nom est Wirilómë), le poème s'explique de lui-même...



Melindo Wirilomeo

Longtemps j'ai erré, ombre parmi les ombres
Moi, Wirilómë, la Tisseuse de Pénombres
Des terres desséchées de Dor Daedeloth
À Nan Dungortheb sous l'Ered Gorgoroth
J'ai tissé mes toiles dans cette vallée honnie
Corrompant les lumières du jour et de la nuit
Et tous fuyaient, évitaient cette région
N'osant, même en plein jour, en prononcer le nom
Ainsi, dans ma solitude j'étais enfermée
Occupant tout mon temps à ruminer mes pensées
Pensées de haines, de mort, rêvant de décombres
Et voulant porter au monde des destructions sans nombre
Recouvrir Arda d'un épais suaire noir
Et ne laisser aux Hommes comme aux Elfes que le désespoir…
Telles étaient mes pensées dans ma ténébreuse vallée
A jamais seule là où nul n'osait s'aventurer
Voulant dominer le monde et le voir périr
Mais sans pouvoir y arriver, il ne me restait qu'à mourir…
Lors, dans ces contrées ombreuses, un changement se produisit
Et sous les toiles glacées apparut un rayon de vie
Au fond d'une combe, cachée dans ma tanière
Je sentis à travers mes pièges approcher la lumière
Un être venait de franchir mes barrières impénétrables
Alors que je croyais que personne n'en serait capable
Pour la première fois la peur trouva mon cœur d'araignée
Peur de celui qui, contre tout espoir, lentement s'avançait
Enfin, il fut face à moi, auréolé de lumière argentée
Et soudain je ne pus m'empêcher de le regarder
Alors mes enchantements tombèrent en poussière
Sur mon corps de ténèbres tomba la lumière
Mes yeux croisèrent les siens et la vie coula en moi
Je fus purifiée et la haine me laissa
Sa main m'effleura et je quittais mon corps d'araignée
J'abandonnais ma laideur et trouvais la beauté…
Mais qui était-il, lui qui pouvait accomplir cela ?
Cet être sublime était-il un Maia, un Vala ?
Non, cet être n'était qu'un Elfe au cœur pur
Qui avait osé traverser mon domaine d'un pas sûr
Sûr que rien ne pouvait lui arriver
Sûr qu'il pouvait par son amour me sauver
Il me prit par la main et me fit découvrir le monde
Nous vîmes les cités des Elfes, Gondolin et Nargothrond
Des lieux enchantés comme Cirith Ninniach
Et la forêt préservée de Taur-im-Duinath
Nous allâmes à Cuiviénen, près de la mer d'Helcar
Un fier vaisseau nous amena à la baie d'Eldamar
Et aujourd'hui, par son amour j'ai gagné ma rédemption
Et les jours coulent, paisibles, dans la cité de Tirion
Dans ce lieu magnifié par ta présence et libéré de la mort
Dans ce pays merveilleux de Valinor……

Tye-meláne, Vanima Eldanyá…
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
10.02.2003, 19:11
Message : #2
 
Très joli Wink
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
10.02.2003, 19:18
Message : #3
 
Il t'a pris par la main?
Laquelle des huit Wink

Joli...

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
10.02.2003, 19:18
Message : #4
 
Smile (désolée j'ai pas trouvé le smiley "je suis émue")
Lilith..... un seul mot : talentueux !
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
10.02.2003, 19:19
Message : #5
 
Merci, merci... Mais l'amour ça inspire... (bon, c'est quand même un peu fleur bleue tout ça...)

Citation :Laquelle des huit?
J'avoue que là, je ne sais pas trop...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
10.02.2003, 19:22
Message : #6
 
Lilith a écrit :...l'amour ça inspire... (bon, c'est quand même un peu fleur bleue tout ça...)

ah, ces artistes, ils se devoilent un peu et tout de suite il faut qu'ils minimisent....
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
10.02.2003, 23:02
Message : #7
 
Magnifique. Pas d'autre mot. Dire que j'ai attendu 4 heures pour le lire Wink
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.02.2003, 18:50
Message : #8
amour
Crying or Very sad Very Happy Amour toujours... bonne St-Valentin!!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.02.2003, 18:56
Message : #9
 
Merci pour les compliments...
Et je crois que je vais passer une bonne Saint Valentin cette année Very Happy
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.02.2003, 20:02
Message : #10
 
C'est le 14 la St-Valentin?
Ma 14ème St-Valentin en tant que célibataire endurci... Cool

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.02.2003, 16:32
Message : #11
14
ah tu as 14 ans? Eh bien moi c'est ma première St-valentin ou je ne suis plus seule...
Au fait Lilith, ton mec (ou ta copine) a du être content(e)!! Exclamation
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.02.2003, 18:46
Message : #12
 
Mon joli petit Elfe préféré m'a répondu par un poème superbe...

Melian a écrit :Eh bien moi c'est ma première St-valentin ou je ne suis plus seule...
Idem pour moi...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.02.2003, 08:53
Message : #13
 
Lilith a écrit :Mon joli petit Elfe préféré m'a répondu par un poème superbe...
Ne pourrait-on en profiter, a moins bien sur que cela ne soit trop personnel !
Moi je trouve ça sympa un couple de poete !
Dans l'intimité ça doit etre sympa de se parler en vers, ça change du "passe moi le sel !!! " Twisted Evil
Sinon c'est une tres tres belle declaration, que ne sais-je m'exprimer ainsi!

Leahpar, poete muet !
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
14.02.2003, 23:23
Message : #14
 
Terrible et magnifique... Douce Saint-Valentin les amoureux Smile

Pour leahpar : la poésie, un remède contre la routine et la médiocrité de l'âme... Grandiose, Cyranesque ! Wink

"Passe-moi le sel
Que je me rappelle
Le goût des embruns
Sur ta peau d'airain"
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
14.02.2003, 23:48
Message : #15
 
ben voila, ça fait un quart d'heure que je cherche quelque chose d'intelligent et/ou de beau a répondre et je sais pas quoi dire !
c'est beau ,c'est tout !

(y m'enerve ces poêtes, z'ont un prog qui fait des poêmes tout seul ou quoi ? pourquoi j'y arrive pas moi ? y m'ernerve ,y m'enerve !!!!!)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.02.2003, 00:05
Message : #16
 
On a chacun un Anneau...

Tolkien(s'il avait voulu) eh ben il a écrit :Plein d'Anneau pour les poètes et leurs idées

Ca s'insère bien avec le reste du poème... Wink

Soudaine inaptitude pour l'attraper
Envie d'un petit réceptacle
L'oserai-je te demander?[/quote]

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.02.2003, 23:21
Message : #17
 
Bravo Lilith!!! J'ai passé un moment agréable en lisant ce poème Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.02.2003, 17:43
Message : #18
 
Merci pour les compliments...

Et voici la réponse que j'avais reçue ...


Dans un Age oublié, à la nuit des temps
une époque lointaine, bien avant le printemps,
Le cœur lourd, l'esprit vagabond
Dans les plaines glacées d'où ne sort aucun son...
Ignoré de ses pères, oublié par ses frères
il se perdit facilement, au début de cette ère.
Fils d'un roi des elfes, mais toujours errant
Il menait seul sa quête de la lumière d'avant
Là où ses pairs se leurraient à chercher la copie,
Il suivit à la trace Celle qui causa la nuit.
La route fut très dure en Helcaraxë,
ravagé par Ekkaia et Beleager se mêlant,
froid fut le chemin, mais au fond de son cœur,
il ressentait toujours des arbres la chaleur...
Parti vers le sud, bien au-delà des siens,
A la recherche toujours de cette source sans fin.
La lumière des arbres subsistait encore,
Il fallait la trouver, là ou le mal jamais ne dort.
Il partit vers le sud, franchit le Doriath,
Et enfin arriva en vue d'Ephel Duath
La ou la mort règne et les ombres s'étendent
aux frontières du Mordor où les rêves s'ébranlent...
Il avait peur, mais il portait en lui ce que tous avaient perdu
l'Amour de cette lumière, si divine et si pure,
Qu'en son pays natal il avait tant aimé,
qu'il n'avait plus revu et avait lors disparu...
Gildor était un elfe, il vivait à Tirion,
et passait ses journées, admirant Telperion.
Ses yeux bleus de Noldor, non lassés de sa vue,
avaient acquis à présent cette nuance d'argent
et gardaient secrètement le souvenir du passé
cette lumière argentée, à jamais oubliée....
Il n'éprouvait pas de haine, ni aucune colère,
il ne souhaitait qu'une chose, revoir la lumière...
Le Destin l'avait pourtant mené sur ce chemin
semé de dangers, dans une nuit sans lendemain.
Il la vit alors, dans cette région déserte
elle était la, immobile et les sens en alerte
Elle le vit approcher mais ne bougea pas
Il approcha résigné, préparé au trépas...
Il ne souhaitait qu'une chose, revoir cette lumière
et sur ses lèvres se formèrent une dernière prière.
Il repensa a celle qui de tout temps lui sourit,
celle qui prit grand soin de son arbre chéri,
qui en façonna les étoiles et la lune d'argent
Il regarde le ciel et soudain il les vit,
dans cette plaine aride ou nul être ne vit,
il ouvrit grand les yeux, la fixa, puis il dit :
"A Elbereth... Gilthoniel,
O Menel Palan-diriel,
le nallon si di-nguruthos !
A tiro nin, Fanuilos ! "
(Il n'aurait pu prévoir que cette prière servirait
des millénaires plus tard pour un autre sauver,
dans ce même lieu, et pourtant récité,
par un brave hobbit, au nom de l'amitié...)
Et les étoiles scintillèrent depuis l'immensité d'Ilmen,
et vinrent éclairer les yeux de Gildor de la lumière de Telperion,
et elle comprit alors qu'il était arrivé, ce trésor tant promis,
que Melkor n'avait pu lui offrir... Les Silmarils n'étaient rien
les arbres n'étaient en somme qu'un moyen
mais cette lumière était bien le véritable gain
Il comprit alors quel destin était le sien...
Ce destin dont Elbereth ou Manwë ne surent rien.
Cette flamme, qu'Iluvatar seul connaît,
qui brille en chacun de nous au moment ou l'on naît...
Il lui tendit la main, elle s'approcha de lui
et plus jamais n'apparut telle une immense araignée...


Tye-meláne elennyá, calimehtele nauvaccë tennoio. Tye-meláne melnyá....
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.02.2003, 18:19
Message : #19
livre
Feagond, j'espère que tu vas l'éditer, les 2 poèmes sont superbes.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
17.02.2003, 22:43
Message : #20
 
Belegaer, non Beleager.
Sinon, ils sont dignes d'être édités oui.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
18.02.2003, 09:38
Message : #21
signification
au fait que signifient les 2 dernières phrases (si ça n'est pas trop indiscret)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 19:58
Message : #22
 
C'est vrai que cela fait un mois que tu as écris ce poème, mais je devais mettre un petit message...
C'est une belle histoire, au mons ça ne fini pas en drame, et les rimes sont très élaborés.
En tout cas tu as de la chance d'avoir rencontré ce "jeune homme"!!!
Alala...ça fait rêver ça Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.03.2003, 20:09
Message : #23
 
Bah, je rêve encore éveillée...
Les rimes... disons que les noms de lieu m'ont fourni des rimes intéressantes...
Sinon, tu comprends pourquoi je dis que je préfère les vers longs : les miens font toujours + ou - cette taille !
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.11.2003, 04:55
Message : #24
 
Je sais que cela fait tout juste 8 mois aujourd'hui que le dernier message concernant ce poeme "melindo wirilomeo" a ete posté... mais je tenais a remercier les personnes qui ont aimé ces deux poemes, celui de lilith et le mien...

je viens enfin de me pencher sur la question de trouver un titre au mien... et apres mure reflexion j'ai choisi cela : "Silmë Morniello" (Starlight out of Darkness)
je pense qu'il sera approprié.... et merci encore , en retard, pour vos compliments....
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.11.2003, 13:14
Message : #25
 
Juste pour dire qu'ayant promis de le mettre en ligne dès reception, je n'ai pas eu le temps de le mettre dans les news (ce soir ce sera fait)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.11.2003, 01:47
Message : #26
 
Une seule chose à dire : bravo Lilith !
Linna
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :