Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
04.05.2007, 10:44
Message : #1
Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
En lisant le sujet sur Elestirne, j'ai tiqué sur :
e[c]htele [√ET-+√KEL-] n. fontaine, source. [Ety/363, LCP/657, Silm/358]

En effet, j'avais retenu l'orthographe d'Ecthelion de la Source http://www.tolkiendil.com/doku.php?id=en...:ecthelion , en ECTH et non ECHT.

Je reste donc perplexe face à cette divergence. Car il est évident, à la vue du titre du personnage (- de la Source, Seigneur des Fontaines), qu'il s'agit bien de cette entrée e[c]htele.

Donc pourquoi on a ECTH, nous serions nous trompés quelque part ?

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.05.2007, 11:47
Message : #2
RE: Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
Pour moi, l'orthographe Ecthelion est la bonne, de même que pour le terme e[c]htele .

Tout d'abord quelqu'un pourrait-il me donner l'orthographe qu'il a pour ce nom propre dans The Index of Names du Silmarillion en VO ? Je ne l'ai pas moi-même à disposition.

Voici ce que donne le 2ème volume de The Book of Lost Tales :

Citation :Ecthelion Both GL and NFG derive this name from ecthel ‘fountain’, to which corresponds Qenya ektelë. (This latter survived: cf. the entry kel- in the Appendix to The Silmarillion: ‘from et-kele “issue of water, spring” was derived, with transposition of the consonants, Quenya ehtelë, Sindarin eithel’. A later entry in GL gives aithil (< ektl) ‘a spring’.) - A form kektelë is also found in Qenya from root KELE, KELU : see I.257 (Kelusindi).

Et ce que donne le 1er volume :

Citation :Kelusindi (The river in the place of the banishment of the Noldoli in Valinor, p. 173; in the text called Sirnúmen.) In QL under root KELE, KELU ‘flow, trickle, ooze’ are given many derivatives including kelusindi ‘a river’, also kelu, kelumë ‘stream’, kektelë ‘fountain’ (also in the form ektelë), etc. For -sindi see Sirion.

Il s'agirait donc d'une forme qui aurait survécue, en accord avec le terme ecthel "fontaine" (BolT vol. 2, p. 338 ), et non le quenya ehtele "fontaine, source".

Attendons les réactions.
Citer ce message dans une réponse
04.05.2007, 13:25 (Ce message a été modifié le : 04.05.2007 13:27 par Meneldur.)
Message : #3
RE: Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
L'étymologie tardive rapportée par Christopher dans The War of the Jewels (p. 318-9) est différente, mais s'accorde sur l'orthographe -cth-. Ecthelion y est dit dériver de la forme archaïque Aegthelion, avec le second élément dérivant de la racine √stel « rester ferme » (qui a donné l'estel cher à Dior Smile), ce qui veut dire qu'Ecthelion doit vouloir dire « pointe ferme » (avec *aeg comme dans Aeglos).

Lome> Ecthelion dans l'index du Silmarillion.

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.05.2007, 13:28
Message : #4
RE: Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
Apparemment, c'est bien "Ecthelion". La question qui se pose, c'est de savoir s'il s'agit d'une sindarisation de son nom (cf. le cas Fëanor <= Fëanaro) ou d'une erreur typographique.

Je note en tout cas qu'un dictionnaire en ligne affirme que "ehtelë" (fountain) est attestée dans le Silmarillion (que je n'ai pas sous les yeux).

Je ne pense pas qu'il puisse s'agir d'un archaïsme dans la mesure où cela serait véritablement contradictoire avec les étymologies et avec l'évolution de la phonologie quenya telle qu'elle est connue.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.05.2007, 14:48
Message : #5
RE: Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
Elendil Voronda a écrit :Je note en tout cas qu'un dictionnaire en ligne affirme que "ehtelë" (fountain) est attestée dans le Silmarillion (que je n'ai pas sous les yeux).
Quel dictionnaire ?

J'ai retrouvé mon Silmarillion (p. 452) :

Citation :kel- ‘go away’, of water ‘flow away, flow down’, in Celon; from et-kelē ‘issue of water, spring’ was derived, with transposition of the consonants, Quenya ehtelë, Sindarin eithel.
Citer ce message dans une réponse
04.05.2007, 14:51
Message : #6
RE: Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
Elendil Voronda a écrit :Je note en tout cas qu'un dictionnaire en ligne affirme que "ehtelë" (fountain) est attestée dans le Silmarillion (que je n'ai pas sous les yeux).

Pour le quenya dans le lexique de Lomelindë http://www.tolkiendil.com/doku.php?id=la...ancais:a-f on a bien :
e[c]htele [√ET-+√KEL-] n. fontaine, source. [Ety p. 363 ; LCP p. 657 ; Silm p. 358]
Donc pour le Silmarillion, les Contes perdus et les Étymologies.


Sur Hiswelokë http://www.jrrvf.com/hisweloke/sindar/on...fr-en.html on a en sindarin :
ech N. n. épine, pointe — spine ◇ Ety/355, VT/45:12 ◈ Les Etymologies, dans leur version publiée, donnent "lance" comme définition de ce mot, mais la lecture correcte de cette entrée a depuis été rectifiée dans VT/45 ⇒ Cf. egnas
et
ecthel N. (egthel N.) n. pointe (de lance) — point (of spear) ◇ Ety/388 ◇ êg+thela "thorn-point"

Ce qui rejoint l'hypothèse de Meneldur.

Donc plutôt sindarin ou quenya ?
Je m'y perds ^^

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.05.2007, 19:17
Message : #7
RE: Ecthelion de la Source, Seigneur des Fontaines
Zelphalya a écrit :Donc plutôt sindarin ou quenya ?
Je m'y perds ^^

Pas surprenant. Ayant lu les hypothèses au sujet de l'étymologie du nom de Fëanor avant qu'il ne devienne connu qu'il ne s'agissait pas d'un nom quenya, je sais qu'il est parfois très difficile de distinguer un nom "sindarinisé" d'un véritable nom quenya.

Citons pour mémoire les Hauts Rois des Noldor, dont les noms sindarinisés pourraient tous être pris pour du quenya par un débutant : Fingolfin, Fingon, Turgon. On pourrait étendre la liste bien davantage.

Un détail en faveur de l'hypothèse que j'ai mentionnée, c'est que la plupart (sinon la totalité) des noms des autres Elfes de Gondolin qui nous sont connus sont d'origine sindarine ou ont été sindarinisés : Turgon, Aredhel, Idril, Glorfindel (j'en oublie ?) J'omets volontairement Maeglin, car il est né hors de la ville cachée.

Évidemment, ça reste une hypothèse de travail. Il faudra attendre plus de détails à ce sujet pour pouvoir conclure.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :