Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nínui
11.04.2007, 21:21
Message : #1
Nínui
Tout pareil que le dernier texte, c't'à Meneldur qu'il faut vous en prendre pour subir ça. Et le mot du jour est citharède ! Smile


Dans le frisson glacé d’un pays qui sommeille
Se devine à demi un oppressant regret ;
La vaine tentation de taire son secret
Se délite, étrangère au fol et froid soleil.

Vois la neige oppressante où tremblote la treille
Morte aux printemps d’alors que les mouettes chantaient :
Son teint pâle trahit les funestes attraits
D’un mois peinturluré d’ocre gris et vermeil.

Et dans le blanc Fornost où la rigueur accède,
Dans la roide ruelle hantée des citharèdes,
Une ode se commet. Insolite chanson !

Cristallin Nínui aux crimes langoureux,
Incandescent hiver aux trésors miséreux,
Rime, veux-tu, toujours par-delà l’émotion.


Divitiac, pour vous servir
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.04.2007, 13:28
Message : #2
RE: Nínui
J'arrive jamais à faire des poemes sur la TdM, et enocre moins des poemes heureux!
Je sais pas comment vous faites tous...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.04.2007, 18:54
Message : #3
RE: Nínui
En étant au pied du mur (car c'est là où on voit le mieux le mur, hein Garion ? Razz)
Le tout est de s'astreindre à un thème, autrement on se perd, c'est grand la terre du Milieu... et je trouve que rien ne vaut un article d'encyclo pour se lancer dans la rédaction d'un petit texte.
Sinon, le coup du "poème heureux", on ne me l'avait jamais fait... du moins pas devant ce genre de sonnet. A moins que les champs sémantiques de "glacé, oppressant, délite, froid soleil, hantée, crimes, miséreux, etc." soient particulièrement heureux...

Nota : quelle horreur, j'ai deux fois oppressant ! je corrigerai bientôt !


Divitiac
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.04.2007, 19:23
Message : #4
RE: Nínui
treille, citharèdes, roide... quelle richesse de vocabulaire, Divi ! Tu m'impressionneras toujours. Tes poèmes sont comme des bijoux finement ouvragés avec des matériaux rares et précieux... ajoute à cela ton aisance alexandrine, et le résultat est éblouissant !

(J'allais te faire remarquer les deux oppressant, trop tard Mr. Green )
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
12.04.2007, 21:13
Message : #5
RE: Nínui
C'est assez révélateur de ma façon de travailler les vers en fait ça : je choisis mentalement quelques mots pour leur sonorité, leur consistance qui me plait sur le moment, et je m'emploie à les "mettre en conditions" au sein d'un poème. Je me souviens d'avoir été frappé par le terme "oppresser" dans la matinée (en dehors de toute relation avec le sens du terme, hein ^^) et sans m'en rendre compte je l'ai employé deux fois dans le même texte... c'est fâcheux. En général, quand un mot est "à la mode" dans mon esprit (type funeste, par exemple) on le retrouve avec une haute fréquence dans les textes de la période... et puis après il disparait. mais bon, c'est censément dans des poèmes différents...

Pour citharède, il faut remercier Hérédia, ses trophées, et un voisin qui trouvait plus amusant de lire ça que de suivre le cours de français. J'ai bien plus bossé la première rime en -ède pour amener le terme qui m'a enchanté...
treille a aussi été le terme qui a conditionné les rimes en -eille ; je crois que je ne l'avais encore jamais mis à l'honneur, et relire le mois dernier du Du Bellay m'en avait redonné le goût.

Roide est la rime classique de froide et se retrouve du coup de loin en loin dans mes poèmes, pour la rime ou simplement la sonorité qui répond assez bien à du vocabulaire courrant.

Divitiac, flatté de ces compliments Razz


Nota : Eh, à me lire on va croire que je suis un littéraire sérieux qui bosse ce qu'il dit et tout ! Non mais faut pas croire hein, je fais tout au hasard et sans méthode hein ! Razz
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.04.2007, 04:28 (Ce message a été modifié le : 13.04.2007 04:29 par Erebor.)
Message : #6
RE: Nínui
Le Jour où les armées furent déployées,
En ce monde où Dieu fut crucifié,
Le combat au milieu des élements déchainés,
Vit la victoire de l'Ange Enragé.
La lumière éclatante de Vie
Remplacé par la froide obscurité.
Malheureux Homme qui dans sa folie
A détruit le rempart dernier.

Ca c'est de moi, un petit exemple, tu comprends pourquoi je dis que ton poeme est plus heureux que ce que je fais.
L'impression n'est pas seulement dans les mots, mais aussi dans le thème.
Mais je vais essayer de faire une petite pièce sur la TdM.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.04.2007, 18:41
Message : #7
RE: Nínui
Bon, il en reste trois : Capitaine Noir, Gorthaur, et Malva Testarude. Amuse-toi bien, divi Mr. Green

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :