Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thibaud Mercier: Le Silmarillion
02.12.2005, 10:23 (Ce message a été modifié le : 02.12.2005 21:06 par Squall-Estel.)
Message : #1
Thibaud Mercier: Le Silmarillion
Il est de grands récits pour qui toute mémoire
Est poreuse, acueillante ainsi que de chauds draps.
Le Silmarillion est comme ces histoires:
Quiconque entend sa voix toujours s'en souviendra.

Je me rappelle: un soir, au coin d'un vague feu,
On me conta l'histoire des fils de Fëanor,
Et je sentis en moi un souffle merveilleux,
Teinté d'azur, glacé de rose, lamé d'or...

Et mon coeur se gonfla ainsi que la grand'voile
D'un navire porté sur le dos de la Mer.
Une à une allumées, trois limpides Etoiles
Eclairèrent mon coeur de leur douce lumière.


Lorsque la bûche siffle et chante, quand le soir,
C'est à moi de conter aux enfants des histoires,
Ou, qu'assis au piano, les doigts sur le clavier,
Seul, je joue pour moi même, je sens se réveiller
Le foyer éternel du Silmarillion,
Ses guerres, ses héros, ses ardentes passions,
Ses glorieuses cités, ses immenses forêts,
Ses sourdes prophéties et ses vastes secrets!...

...Puis tout se calme et tout s'efface...
Seule en les bois de Doriath
Tout resplendissant autour d'elle
Danse encore Tinùviel
Plus belle qu'un rêve d'amour...
Puis elle s'endort à son tour
Dans mon récit ou dans mon chant,
Et une à une s'éteignant
Les Etoiles noyées se brouillent...
...mais ce sont mes yeux qui se mouillent.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 14:07
Message : #2
 
Je lis ça se soir Smile pas le temps là Confused
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 14:08
Message : #3
 
il va pas s'enfuir, t'inquiète Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 14:13
Message : #4
 
Avec ma mémoire, si.
Allez arrêtons c'est pas un chat ici Smile je vais me faire taper sur les doigts encore Very Happy
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 15:05
Message : #5
 
*sort la règle prête à taper sur les doigts* Grrr Razz

J'aime beaucoup ce poème, il résume bien l'essence et les sentiments qu'on peut ressentir à la lecture du Silmarillion. Mon seul regret est qu'il ne parle que de récits et ne mentionne pas la génèse, l'Ainulindalë.

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 18:22
Message : #6
Re: Thibaud Mercier: Le Silmarillion
Squall-Estel a écrit :Les Etoiles noyées se brouillent...
...mais ce sont mes yeux qui se mouillent.

Ouille, je te revaudrais ça.

rha c'est super ça Exclamation La chute c'est magnifique !
(perso, la ponctuation on m'a appris de le pas faire comme ça, mais c'est ton style je ne critique pas Smile)

-> Tinúviel Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 18:46
Message : #7
 
J'aime beaucoup surtout les 7 derniers vers.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
02.12.2005, 21:07
Message : #8
 
(correction faite...)

Jeu pour les curieux: trois vers ne sont pas tout à fait de moi... lequels? Very Happy
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03.12.2005, 02:39
Message : #9
 
Squall-Estel a écrit :(correction faite...)

Jeu pour les curieux: trois vers ne sont pas tout à fait de moi... lequels? Very Happy

Est-ce que ces trois vers sont ensemble ou dispersés ?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03.12.2005, 12:50
Message : #10
 
dispersés.. l'un dans la première strophe, l'autre dans la deuxième, et le dernier dans la quatrième..
(indice: mon surnom est Thibaudelaire)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.12.2005, 15:56
Message : #11
 
Squall-Estel a écrit :dispersés.. l'un dans la première strophe, l'autre dans la deuxième, et le dernier dans la quatrième..
(indice: mon surnom est Thibaudelaire)

Donc je vais essayer : (mais j'en suis pas sur ...)

- Quiconque entend sa voix toujours s'en souviendra.

- Teinté d'azur, glacé de rose, lamé d'or...

- Lorsque la bûche siffle et chante, si le soir,
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
05.12.2005, 00:06
Message : #12
 
2 bonnes réponses sur 3! chapeau

"Il est de grands récits pour qui toute mémoire
Est poreuse.."

-> "Il est de forts parfums pour qui toute matière
Est poreuse; on dirait qu'ils pénètrent le verre" (Les parfums)

"Teintés d'azur, glacés de rose, lamés d'or... " mot pour mot un autre vers des Parfums susmentionnés

"Lorsque la bûche siffle et chante, quand le soir,"

-> "Lorsque la bûche siffle et chante, si le soir" (la servante au grand coeur...)

tous ces poèmes venant des fleurs du mal.

voilà... vous savez tout ! Very Happy
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
05.12.2005, 02:07
Message : #13
 
Ah ! c'était presque !

Je connaissais la deuxième sinon le reste c'était du hasard à peu de chose près^^

(Qui n'a pas lu Baudelaire ...lol)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
08.12.2005, 17:53
Message : #14
 
Lu Baudelaire il y a trop longtemps. Pourtant, ma strophe préférée est la cinquième et, là, Baudelaire n'a pas mis le nez (si j'ose ce parler vulgaire...)

Très beau, vraiment. Même pour le pastiche. Après tout, Bilbon lui-même n'a pas toujours tout écrit (au sujet d'une pierre verte...)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
08.12.2005, 20:19
Message : #15
 
Et puis des vers empruntés à Beaudelaire, quoi de plus excusable ? C'est une preuve de goût! Et les autres vers ne déparent pas.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
08.12.2005, 20:20
Message : #16
 
Baudelaire, pas Beaudelaire Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
09.12.2005, 02:08
Message : #17
 
Nerdanel a écrit :Et puis des vers empruntés à Beaudelaire, quoi de plus excusable ? C'est une preuve de goût! Et les autres vers ne déparent pas.

C'est vrai, les vers de Baudelaire passent inaperçu.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.12.2005, 22:44
Message : #18
 
oh, au fait, les "trois étoiles une à une allumées" font autant allusion aux silmarils qu'aux trois allumettes de Prévert...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Le Plus Long Lai du Silmarillion Alkar 3 726 08.10.2015 14:59
Dernier message: Baradon
  Thibaud Mercier (libre inspiration) : Berceuse Rohirrim Squall-Estel 6 3 775 03.04.2007 20:55
Dernier message: Elros Tar-Minyatur
  Thibaud Mercier: La charge des Rohirrim Squall-Estel 48 14 398 20.02.2007 14:37
Dernier message: Zelphalya
  Thibaud Mercier (libre inspiration) : Invocations Squall-Estel 5 3 277 02.12.2006 11:43
Dernier message: Squall-Estel
  Thibaud Mercier (libre interprétation): Nocturne Squall-Estel 7 3 817 10.11.2006 23:46
Dernier message: Zelphalya
  Thibaud Mercier (libre inspiration): Tout doucement Squall-Estel 7 3 290 18.08.2006 13:12
Dernier message: Elros Tar-Minyatur
  Thibaud Mercier (libre inspiration): Invitation au voyage. Squall-Estel 5 2 744 12.10.2005 18:41
Dernier message: Squall-Estel
  Thibaud Mercier (libre inspiration) "à Galadriel" Squall-Estel 4 3 461 16.09.2005 17:17
Dernier message: Squall-Estel
  Thibaud Mercier (libre inspiration): La Quête Squall-Estel 8 3 886 05.09.2005 20:24
Dernier message: Squall-Estel
  Thibaud Mercier (libre inspiration): la Compagnie Grise Squall-Estel 13 4 604 26.06.2005 18:46
Dernier message: May

Aller à :