Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Petite histoire d'un Conteur de Taverne
05.08.2004, 22:04
Message : #1
Petite histoire d'un Conteur de Taverne
Par un beau jour ou devrait-on dire plutôt une rude nuit glacée d’hivers entra dans une Taverne de la Terre du Milieu un Vaillant Nain, si on peut encore employer ce terme en ce qui le concerne. Il avait un ventre plus que bien fournis et était habillé de vêtements corrects mis à part le fait qu’ils étaient couverts de tâches de Bières de toutes sortes, Bières qui avaient sans doute été fabriquées dans tous les coins du monde, ce qui n’a pas empêché la personne dont il est question de les boire…
Mais l’élément le plus visible que ce Nain présentait était qu’il portait une belle Barbe, normal voir inéluctable pour un Nain, mais que celle-ci était teinte de vert, ce qui ne l’empêchait pas de sentir autant la Bière que ses vêtements…
Suite à son entrée dans ce lieu qui deviendrait au fil du temps son habitat naturel, comme il l’a fait pour d’autres Tavernes, il monta sur la scène réservée aux Bardes et autres Conteurs, regarda tout le monde dans la salle et commença à causer à haute et presque intelligible voix, faisant se retourner une grande partie de la clientèle, pour la moitié curieuse et pour l’autre dérangée dans son vidage de chopine et discussions…


- Oyez Oyez braves Gens, Gentes et surtout Jolies Demoiselles, Nobles Dames et puis aussi les autres ch’tits gars que j’aurais oublié dans le tas et qui voudront bien me pardonner de cette horrible maladresse ! Je m’en vais vous Conter une magnifique Histoire que personne n’as encore racontée avant moi, estimant sans doute qu’il y’avait mieux à raconter dans un lieu comme celui-ci et répétant inlassablement ce que d’autres leur ont sans doute déjà dit, ce qui finit bien souvent avec l’histoire d’un gars récupérant un objet magique et tuant le grand méchant puis vivant heureux jusqu’à la fin des temps, paraît qu’il y’a même un gars qui à écrit ce genre de truc dans ces eaux là, mais passons…

- Bah, je vais vous raconter l’histoire d’un méchant, ça va un peu changer de ces histoires monotones qu’on a l’habitude de vous servir et qui parlent des choses plates que j’ai cité avant. Cette histoire là parle de Krazfas… Non, je n’ai pas éternué c’est son nom. Krazfas était un vil, sournois ainsi que très moche Semi Orque, ce qui implique sans doute d’avoir un nom biscornu… Bah, y’a pas à dire, c’est quand même plus simple les nom chez nous. On a des Fili, Kili, Dori, Ori… C’est bien plus prononçable ! Enfin, je m’égare et si ça continue je ne me souviendrais même pas de quoi je veux vous causer…
- Son Grand Maître, excusez moi mais je ne me souviens plus de son nom mais cela va me revenir, qui servait un maître encore plus puissant que lui et dont le nom m’échappe aussi, lui avait ordonné de construire une Enorme Roue en Bois dont le but final était encore mystérieux au sein même de la forteresse que le maître-grand-sorcier avait fait bâtir. Le semi Orque se mit donc à l’ouvrage, créant la plus grande roue que ce monde n’ait jamais connu et ne connaîtra sans doute jamais, a moins que ça tente quelqu’un qui tente d’apprivoiser une souris géante pour la faire courir dedans…
- Mais voilà, dans son grand élan pour obéir à son maître dont le nom ne me reviens toujours pas, celui-ci conçu la roue en oubliant de mettre des cales en dessous et ce qui devait arriver arriva : La roue commença à avancer, vu qu’elle avait été construite dans un coin un peu incliné, et écrasa une partie des troupes de l’autre gars à la barbe blanche et la voix mielleuse et de son maître qui n’avait plus qu’un œil vu qu’il avait perdu tout le reste, la médecine parfois s’acharnant à tenir les gens en vie et pas forcement les meilleurs…

- C’est ainsi que Krazfas mourut par la faute de son ouvragequi continua encore à rouler pendant longtemps et que plus personne ne vit jamais. Bah, avec tout ça, inutile de vous dire que les semis Orques de là haut Isengard pas un bon souvenir !

- Ban, cette boutade ayant été faite, je me demande toujours pourquoi cette stupide roue fût crée et surtout quels étaient les noms de ces deux gars que je retrouve pas, c’est agaçant à la fin ! Enfin voilà, vous savez maintenant où Sa roue mène, quand au nom des deux personnages, nous le Sauron peut être un jour ?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.12.2004, 13:20
Message : #2
 
[Je sais que les plus courtes sont les meilleures mais j’avais vraiment envie de faire des fioritures. J'espère que cela vous plaira!]

Par une douce soirée entrèrent dans une Taverne trois Elfes qui faisaient la tournée des bistros et Auberges du coin. Il est donc quasi inutile de dire qu’ils étaient passablement éméchés et que leurs déplacements étaient plus que sinueux et marqué de quelques chutes.
Arriva, après leur installation laborieuse à une table, le Tavernier qui demanda ce qu’ils voulaient. Le premier lui dit qu’il aimerait bien une pomme, justement une de celles qui étaient sur le plateau là haut, au dessus du bar. Le Tavernier qui n’avait pas envie de faire des histoire avec les Elfes éméchés et était particulièrement de bonne humeur alla chercher la pomme et commença à la descendre de l’endroit ou elle était quand soudain l’Elfe, qui s’était mis au milieu de la pièce avec son arc sortis une flèche, tendis son arme et TCHAC ! Ficha une flèche au beau milieu de la pomme, ce après quoi il gueula : « je suis… BARD ! » en riant et s’effondra ivre mort dans un fauteuil.
Le Tavernier, blanc comme un linge alla demander au deuxième Elfe ce qu’il voulait. Ce à quoi le gars aux oreilles pointues dit qu’il voulait une pomme mais pas pour tirer dedans, il était quand même plus respectueux que cela et n’avais pas envie de causer des problèmes. Le Tavernier alla donc chercher la pomme et commença à la descendre de sa place quand soudain TCHAC ! Une flèche alla se planter dans la pomme. Le second Elfe qui avait commandé la pomme se tenait à l’autre bout de la pièce et beugla « je suis… LEGOLAS ! » avant de s’effondrer ivre mort sur une chaise qui céda sous son poids.
Le Tavernier, vert de peur, alla voir le troisième Elfe et lui demanda ce qu’il voulait. Ce dernier dit qu’il aimerait bien la pomme qu’il avait commandé et que ses deux compagnons s’étaient amusés à deux reprises à fendre de leurs flèches. Le Tavernier, pas très en confiance, alla chercher une pomme. Mais pendant ce temps l’Elfe, encore plus bourré que ses copains, s’était mis au plus loin de la Taverne, sortis son arc, le tendis et TCHAC ! Ce après quoi on entendit dans un silence soudain « Je suis… heu… DESOLE ! ».
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04.02.2005, 23:01
Message : #3
 
Allez, je me lance rien que pour vous étant donné que j’ai grande envie de causer voire de faire rire les gens si j'y arrive. Voilà donc une ch’tite histoire de Conteur de Taverne comme on en trouve tant d’autres et qui expliquent bien des choses sur ce vaste et glorieux monde qu'est celui ci.

Par un beau jour, Bilbo se bourrait tranquillement la gueule dans son agréable petit trou en pays Hobbit. Il était rond comme une queue de pelle quand un de ses voisin l’appela pour l’aider à refaire une clôture d’un de ses champs.
En effet, ce dernier était un peu flemmard sur les bords et préférais demander à d’autres ce qu’il pouvait faire lui-même, histoire de ne pas avoir à déplacer fortement sa bedaine voire transpirer. Bilbo, fin bourré et balbutiant, essaya de refuser mais comment le faire quand la langue refuse de se mettre en harmonie avec la mâchoire ?
Il s’en alla donc aider son voisin… Arrivé sur les lieux, il se rendis compte que deux des poteaux de la clôture s’étaient détachés du reste de ce qui entourait un champs, la corde reliant les poteaux ayant cédé en deux points à la fois, allez savoir pourquoi ! Il alla donc tant bien que mal jusqu’a l’un des deux bouts de bois relié par une corde à l’autre et le pris fermement. Les gens bourrés font parfois du zèle quand ils ont un coup dans l’aile et c’est dans un grand « HIC » que notre ami souleva fièrement un des 2 bouts de bois.
La partie reliée par la ficelle s’envola gracieusement par sympathie en l’air et TCHAC, comme par magie, alla se figer dans celle qu’il avait en main. Le voisin, qui n’en avait pas raté une miette applaudit fortement ce qu’il pensait être un acte d’une adresse démesurée et l’histoire de l’accomplissement de cet acte nécessitant une grande dextérité alla se raconter dans bon nombre de trous de Hobbit… Ainsi était né le Bilbo Hoquet, qui fut transformé au fil des histoires en Bilboquet, sans doute pour faire plus joli…
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Préparation d'une petite bande dessinée Blinght 3 3 419 11.01.2007 19:02
Dernier message: Imrahil de Dol Amroth
  La suite de l'histoire a continuer orome_aule 0 2 306 26.10.2006 22:24
Dernier message: orome_aule
  Comment se faire une histoire dans la Terre Du Milieu ? tol_eressea 13 7 838 05.04.2005 17:17
Dernier message: Zelphalya
  Petite blague rigolote Thibault 7 4 257 04.01.2005 13:47
Dernier message: Belgarion

Aller à :