Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
<< racine aoriste >> ???
21.02.2004, 18:20
Message : #1
<< racine aoriste >> ???
Salut, qui pourrait m'expliquer clairement ce que c'est au juste les racines ou verbes aoristes parceque là je suis entrain de me mélanger... Sad
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.03.2004, 06:38
Message : #2
 
Je suppose que tu parles de l'Aoriste Sindarin...
La théorie vient de Helge K. Fauskanger. Il a une hypotèse que le présent au Sindarin connait deux formes, le présent simple (aoriste) et le présent continu. L'aoriste serait le nom que Tolkien lui même ait utilisé pour dénommer ce temps de verbe. Il représenterait une 'vérité éternelle', c'est à dire un temps verbal dont ni le début ni la fin est définie.
Cela est un abrégé avec des mots simples, pour en savoir plus tu devrais lire l'essay de Fauskanger (se trouve sur Ardalambion).
Malgré tout, il n'éxiste jusqu'à ce jour aucune preuve oficielle pour cette théorie, et il serait probablement sage de n'utiliser que la forme du présent connue jusqu'à ce jour, en attendant que peut-être un jour nous en saurons d'avantage.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.03.2004, 02:45
Message : #3
 
L'aoriste est attesté en quenya, à la fois indirectement dans quelques formules anciennes (le brouillon de la phrase elfique de Frodon à Gildor, faisant apparaître la forme aoriste _silë_ au lieu de la forme continuative _síla_, par exemple), et explicitement dans des textes plus tardifs (publiés dans Vinyar Tengwar).

Grossièrement, c'est un temps du verbe, à valeur présente et permanente, comme l'a dit Alcarnarmo (et donc, un peu différente que le temps aoriste en grec ancien, sur le principe). Par opposition, l'autre forme de présent que l'on connait est continuative.

elen síla lúmenn' omentielvo : une étoile brille (est en train de briller, là, en ce moment même) sur notre rencontre = présent continuatif.
elen silë [...] : une étoile brille (par définition, tout le temps dans l'absolu) = aoriste.

On sait que Tolkien a envisagé le même système pour le "noldorin" (futur sindarin), grâce à des tables de conjugaisons plubliées dans Parma Eldalamberon. Est-ce que c'est toujours valable en sindarin contemporain du SdA? Mystère... Tolkien ayant souvent changé d'avis sur la conjugaison. Mais l'idée semble avoir été présente longtemps, et il n'est pas absurde de considérer qu'elle est encore pertinent.

Fauskanger en fait aussi l'hypothèse dans son article, et Derdzinski va encore plus loin en essayant de reconstruire les formes probables de cet aoriste sindarin. Dans les deux cas, c'est sans doute pousser l'hypothèse et le "travail" de reconstruction un peu trop loin vers du neo-elfique façonné de toute pièce. On ne sait pas quelles seraient les formes sindarines d'un tel aoriste, pour le moment (au mieux, on n'a peut-être qu'un seul cas permettant d'aller dans ce sens, sans certitude).

Supposer qu'il existe bien en sindarin, en revanche, reste raisonnable. Pour ma part, je pense que c'est le cas... Mais je me garderai bien d'essayer de deviner sa forme! Le sindarin est loin d'être une langue aussi maîtrisée que le quenya, et il reste beaucoup de choses floues.

Didier.[/i]
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.03.2004, 04:08
Message : #4
 
Concernant la version que Derdzinski présente, j'ai beaucoup de mal à y croire. J'ai l'impression qu'il déforme les versions en Common Eldarin jusqu'à ce qu'elles lui plaisent pour sa théorie. D'après moi ce serait sensé de trouver "une seule" version en CE dont les verbes du Quenya et du Sindarin seraient dérivés, car il est à mes yeux peu probable que Tolkien aurait fait deux versions differentes de verbes en CE.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :