Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Poème (Ode à Númenor)
24.10.2002, 22:02
Message : #1
Poème (Ode à Númenor)
Bon, ce n'est pas très bon, mais c'est mon premier poème...

Ode à Númenor

Númenor!

Un pentacle surgi du profond océan,
Terre des Edain, eux les Derniers-Nés d'Eru
Récompense d'exploits, don des puissants Valar
Qui donnèrent également le bel Arbre Blanc.

Montagne au coeur de l'île, le haut Pilier-des-Cieux
Trois fois l'an, prières à Eru Ilúvatar
Endroit inviolé, interdit et silencieux,
Là les tombes royales, au creux du Meneltarma.

Mais l'Ombre s'y installa, terrible et profonde
Prit le coeur des rois, les troubla, les envahit;
Le successeur de Morgoth, ennemi du monde
Sauron, Seigneur des Ténèbres, Fils de la Nuit

Pervertit l'île rêvée, devenue cauchemar
Sans cesse maladies, famines et malheurs
S'abattirent sur Andor, le ciel devint noir
On paya la vilenie, joug du Noir Seigneur.

Grand temple fut construit, à Morgoth consacré
Et le sénile roi par Sauron envoûté
Bâtit grande flotte et partit vers l'interdit
Vers l'Aman des Valar, immortel et béni.

Manwë, Roi du Monde sur trône de saphir
Fit appel à Eru, celui-ci intervint
Déploya sa puissance, il était plein d'ire
Gouffre s'ouvrit dans l'océan ancien.

La flotte fut noyée, le vieux roi submergé
Númenor disparut, engloutie par le flot
Pour ne jamais revenir ; furent oubliés
Les rires et les chants, le bonheur et le beau

Nuit.

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.10.2002, 22:10
Message : #2
 
Mais c'est très bon ! J'en connais un qui va être ravi de te "publier" ! (sans vouloir m'avancer)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.10.2002, 22:10
Message : #3
 
Très jolie c'est feagond qui va être content Wink
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.10.2002, 22:11
Message : #4
 
L'histoire y est bien racontée, il reste néanmoins à afiner le tout...

Il est dommage que le respect des alexandrins nuise à la fluidité des sons, quelque peu hachés et au français peu respecté.
La phrase sautant entre la troisième et la quatrième strophe rend sa lecture délicate.

Par contre, si on place ton chant dans le cadre d'une envolée lyrique improvisée autour d'un feu de bois, c'est clair que c'est sympa ! Wink

Avec mes encouragements...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.10.2002, 23:17
Message : #5
 
Je viens de relire ton poème, et si la qualité narative reste, je n'avais pas remarqué la grosse quantité de verbes et d'articles manquant, et je n'avais compté le pieds que pour le premier vers... (plus tout ce qu'a remarqué Nenya)
Il me semble que ce poème mérite une correction pour avoir sa pleine qualité, le contraire serait dommage.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.10.2002, 23:35
Message : #6
 
si je peux te donner mon conseil, essaie de donner plus de fluidité à ton poème, il est difficile à lire du fait que tu utilises très peu de verbes, et que tu ellipses des articles nécessaires à cette fluidité.
2 conseils :
- applique toi sur le rythme de ton poème
- essaie que ton texte soit plus correct grammaticalement parlant
Bon, ces mes conseils d'amateur, alors ça vaut ce que ça vaut! Wink
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 12:15
Message : #7
 
C'est un excellent coup d'essai ! On sent que ca vient des tripes, fonce pour la suite !

Pour relativiser les remarques d'ordre grammatical qui précèdent :
L'élision des articles n'est pas toujours heureuse, certes, mais la présence d'un verbe ne constitue nullement une obligation. Bousculer le lecteur, lui asséner des images, des flashs, plutôt que de lui livrer une 'vision' très factuelle, c'est un style. Evidemment, un texte figuratif ne pas utiliser *uniquement* cette technique... Mais dans ce poème, précisément, l'équilibre est plaisant je trouve.

A propos, quelqu'un est-il tenté de sortir des conventions poétiques pour pondre un truc résolument moderne ? Petit challenge Wink

Pour la fluidité, quelques conseils :
- Dès que tu as fini une strophe, imagine-toi sur scène... lis le poème tout haut, presque en le chantant et sans recompter les pieds ; si tu butes à la fin d'un vers, alors peut-être y'a-t-il un problème de métrique.
- N'hésite pas, comme tu le fais déjà, à prendre quelques libertés avec les 'e'... tantôts muets, tantôt appuyés, peu importe, la poésie est destinée à être déclamée !
- S'efforcer de placer la césure à l'hémistiche : c'est plus contraignant du point de vue de la recherche, mais tu es quasiment certain de créer un vers fluide et équilibré, qui "respire". Ensuite, on peut s'en affranchir, chacun son style.

Ah, un dernier truc : le peuple réclame plus de sexe ! plus de violence ! Twisted Evil
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 12:40
Message : #8
 
Merci de vos conseils!
Je vais essayer d'améliorer mon ode mais je suis quand même content de voir que vous l'aimez.

Meneldur

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 14:31
Message : #9
 
Bon, nouvelle tentative
J'ai gardé ce qui m'avait paru le meilleur au début.

Ode à Númenor

Númenor!

Un pentacle surgi du profond océan,
Terre des Atani, les amis des Eldar
Récompense d’exploits, don des puissants Valar
Qui donnèrent Nimloth, magnifique Arbre Blanc.

Montagne au cœur de l’île, le haut Pilier-des-Cieux 5
Au grand Ilúvatar, des offrandes trois fois
Personne n’y converse, tout y est silencieux
Meneltarma, en ton sein reposent les rois.

Mais l’Ombre s’installa, effrayante et immonde
Prit le cœur des rois, les troubla, les envahit; 10
Le successeur de Morgoth, ennemi du monde
Sauron, Seigneur des Ténèbres, Fils de la Nuit

Pervertit l’île rêvée, devenue cauchemar
Sans cesse maladies, famines et malheurs
S’abattirent sur Andor, le ciel y devint noir 15
On paya la vilenie, joug du Noir Seigneur.

Grand temple fut construit, à Morgoth consacré
Et le sénile roi par Sauron envoûté
Bâtit grande flotte et partit vers l’interdit
Vers l’Aman des Valar, immortel et béni. 20

Manwë le Roi d’Arda sur trône céruléen
Fit appel à Eru, celui-ci intervint,
Déploya sa puissance, bouleversa tout Arda :
Un abîme s’ouvrit, la mer s’y engouffra

La flotte fut noyée, le vieux roi submergé 25
Númenor disparut, engloutie par le flot
Les Hommes en parlèrent, mais furent oubliés
Les rires et les chants, le bonheur et le beau 29

Meneldur, bosse dur

PS:Que pensez-vous de "Fils de la Nuit", en tant que qualificatif de Sauron(l.12)? Personellement cela me fait trop penser aux Elfes mais je l'ai laissé pour la rime Smile

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 17:59
Message : #10
 
c'est rudement mieux! Voilà une correction qui n'aura pas été inefficace!!!
Petites remarques :
- Le découpage en quatres strophes n'est pas non plus nécessaire, à toi de trouve celui qui te convient le mieux, en effet, la coupure entre la 3° et 4° strophe gêne beaucoup.
Citation :Montagne au cœur de l’île, le haut Pilier-des-Cieux 5
Au grand Ilúvatar, des offrandes trois fois
- un verbe serait le bienvenu je pense
Citation :Grand temple fut construit, à Morgoth consacré
- L'article manque je trouve...
- 1° vers : surgit et non surgi (mais ça c'est autre chose :winkSmile

Citation :PS:Que pensez-vous de "Fils de la Nuit", en tant que qualificatif de Sauron(l.12)?
Euh... ça c'est une incitation au pinaillage, donc en tant que tolkiendil très légèrement puriste ( Rolling Eyes ) je dirais que Sauron est de la même essence que n'importe quel maia, et que la nuit n'a pas une connotation négative chez Tolkien, c'est l'ombre en tant qu'entité (et non pas en tant qu'absence de lumière) qui en a une.
Mais c'est du détail, on comprend le sens.

Bon voilà, en sachant que je ne m'y connais pas du tout en poésie, ce sont des commentaires et des critères persos, et il ne faut pas les prendre comme vérité, il y a même des chances que l'on me contredise! (mais je me verrais dans l'obligation de censurer Twisted Evil )
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 18:20
Message : #11
 
En fait, j'ai mis "Fils de la Nuit" en référence à Morgoth, le Roi de la Nuit...

Tu me dis:
- 1° vers : surgit et non surgi

Si j'ai mis le participe passé, c'est qu'il a dans ce cas-là une fonction d'adjectif qualificatif. C'est comme si j'avais mis "grand" comme adjectif.
"Surgi" n'a pas fonction de verbe, en clair! Donc, pas de passé simple!

Meneldur, les joies de la langue française Smile Smile

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 18:22
Message : #12
 
En plus, tout le monde me fait remarquer le manque de verbes et de déterminants, mais n'empêche qu'un alexandrin, ça a l'air long, mais c'est super court!
Faut bien arriver à tout caser! Smile

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.10.2002, 22:28
Message : #13
 
Et pour Vigdis qui voulait quelque chose de moderne:

Númenor.
L’île.
Les Edain.
La beauté.
La douceur.
Le bonheur.
Et l’Ombre arrivant s’installant pervertissant le Seigneur Ténébreux le roi mégalomane l’attaque insensée la furie des Valar la maladie la famine la mort l’intervention d’Eru la Submersion la transformation du monde la fuite des Fidèles la chute du piédestal.
La mer.
Eau calme.
Silence.
Et sous l’eau…
Akallabêth.

Meneldur

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.10.2002, 09:00
Message : #14
 
Meneldur a écrit :L’île.

Les &#....; sont obligatoire ?
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.10.2002, 13:33
Message : #15
 
Non, en fait je crois que c'est le copier-coller à partir de Word qui fait ça Embarassed Embarassed
Númenor.
L'île.
Les Edain.
La beauté.
La douceur.
Le bonheur.
Et l'Ombre arrivant s'installant pervertissant le Seigneur Ténébreux le roi mégalomane l'attaque insensée la furie des Valar la maladie la famine la mort l'intervention d'Eru la Submersion la transformation du monde la fuite des Fidèles la chute du piédestal.
La mer.
Eau calme.
Silence.
Et sous l'eau...
Akallabêth.

C'est mieux, non?

Meneldur

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.10.2002, 16:30
Message : #16
 
Plus lisible en tout cas merci Wink
P.S. Ca m'étonne pas de la part de Word...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
26.10.2002, 17:16
Message : #17
 
Humhumhum...
Je ne me prononcerai pas trop sur le premier poème ( si ce n'est que je préciserai qu'il est bien de soigner son orthographe qd on consielle quelqu'un...ainsi on dira c'est et non ces...
par contre je veux bien parler du second...Parce que je préfère la poésie moderne ( et j'adore Eluard ) et bon...c'est pas mal ce que tu as fait, mais ça se rapproche un peu trop de la prose...
Vilya
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :